Accueil
Impensable passage
Partager

Impensable passage

RCF,  -  Modifié le 17 avril 2018
podcast image par défaut

Je vais ce matin laisser la parole à une femme magnifique rencontrée il y a quelques années. Un des fils de Marie Christine est en train de « transiter » vers l’autre sexe et donc de devenir une femme.

A l’écouter, à l’admirer dans ce voyage impossible autant qu’il est vital, se dit, du creux de la douleur et de l’espérance d’une mère, que l’autre est toujours un mystère complet. Pour lui-même comme pour les siens. Ce mystère impose le respect du fond de l’être de ce qu’il vit, de ce long exil afin d’espérer se trouver. Le respecter de tout son cœur, de toute sa volonté et de toute son intelligence. Le respecter et rester contre vents et marées son compagnon d’infortune, son proche, sa mère. Ne pas déserter. C’est bien ce que fait cette maman.

Fatiguée de devoir se justifier, de faire face à des silences de jugement ou de condescendance, elle a décidé d’écrire à ses proches. Elle m’a autorisée à vous offrir quelques lignes de sa lettre. Qu’elle en soit vivement remerciée, pour toux ceux qui peinent dans des virages brutaux de l’existence.
 
« À tous ceux qui vont apprendre ‘la nouvelle’ je veux adresser ce message :
Je ne peux vous demander de faire en quelques minutes le long et rude chemin que je parcours depuis des années et je respecte vos réactions premières que j’imagine aisément : stupéfaction, incrédulité, sidération, malaise, interrogations, ironie, rejet, jugements, voire condamnations…
Mais je voudrais juste vous dire que quiconque n’a pas été confronté à ce chemin, pour lui ou pour un proche, ne peut surtout porter aucun jugement, car il ne s’agit pas d’un choix, mais d’une réalité qui engendre avant tout une immense souffrance.
J’ai vu la souffrance intolérable de notre enfant, tiraillé entre deux faces antagonistes.
J’ai été anéantie, incrédule, démunie, révoltée. Si j’ai pu rester debout, je le dois au Dieu d’Amour en qui je crois, et aux « anges gardiens » qu’il a mis sur ma route quand ça allait trop mal.
Mon enfant sera toujours la même personne ; son âme, son être profond resteront les mêmes. Et Dieu qui est Père le regardera toujours avec Amour et tendresse.
Merci à ceux qui ne nous mettront pas au rang des « infréquentables », qui ne seront pas gênés en nous rencontrant, qui ne porteront pas de jugement, et qui seront là présents, accueillants, seulement…
 »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don