Accueil
"Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains" (Jn 10, 31-42)
Partager

"Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains" (Jn 10, 31-42)

RCF,  -  Modifié le 26 mars 2021
Prière du matin "Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains" (Jn 10, 31-42)
"Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains" Méditation de l'évangile (Jn 10, 31-42) par le père Jean Marie Petitclerc Chant final: "Ouvre mes yeux Seigneur Jésus" par les Fraternités Monastiques de JERUSALEM
alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
         de nouveau, des Juifs prirent des pierres
pour lapider Jésus.
          Celui-ci reprit la parole :
« J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes
qui viennent du Père.
Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »
          Ils lui répondirent :
« Ce n’est pas pour une œuvre bonne
que nous voulons te lapider,
mais c’est pour un blasphème :
tu n’es qu’un homme,
et tu te fais Dieu. »
          Jésus leur répliqua :
« N’est-il pas écrit dans votre Loi :
J’ai dit : Vous êtes des dieux ?
                   Elle les appelle donc des dieux,
ceux à qui la parole de Dieu s’adressait,
et l’Écriture ne peut pas être abolie.
                  Or, celui que le Père a consacré
et envoyé dans le monde,
vous lui dites : “Tu blasphèmes”,
parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.
                   Si je ne fais pas les œuvres de mon Père,
continuez à ne pas me croire.
                   Mais si je les fais,
même si vous ne me croyez pas,
croyez les œuvres.
Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus,
que le Père est en moi,
et moi dans le Père. »
          Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter,
mais il échappa à leurs mains.
          Il repartit de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où, au début, Jean baptisait ;
et il y demeura.
          Beaucoup vinrent à lui en déclarant :
« Jean n’a pas accompli de signe ;
mais tout ce que Jean a dit de celui-ci
était vrai. »
          Et là, beaucoup crurent en lui.
 
Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

            On a beaucoup parlé , à la fin de l’année dernière marquée par les attentats, du droit au blasphème. Voici que Jésus est accusé  de blasphème par ses interlocuteurs juifs : « Tu n’es qu’un homme et tu te fais Dieu. »
            Il est vrai que pour beaucoup de nos contemporains, se laisser interpeller par l’histoire de l’homme Jésus, passe encore ! Mais croire qu’il est Fils de Dieu, là cela paraît impossible. Et l’Évangile nous montre qu’une telle difficulté ne date pas d’hier.
            Mais, « croire en Jésus Fils de Dieu », ce n’est pas une conviction d’ordre métaphysique, c’est une conviction qui bouscule notre quotidien. Car, comme nous le chantons à la messe dans la préface de la nativité, « Par Lui s’accomplit l’échange merveilleux où nous sommes régénérés. Lorsque ton Fils prend la condition de l'homme, la nature humaine en reçoit une incomparable noblesse : il devient tellement l'un de nous que nous devenons éternels". Dieu se fait homme pour que l’homme s’unisse à Dieu. Tel est le message que Jésus a tant de mal à faire passer à ses interlocuteurs qui cherchent à le lapider. C’est tout homme, à qui la parole de Dieu s’adresse, qui est appelé à devenir fils du Père et donc frère de tous les hommes. C’est tout homme qui est appelé à la suite du Christ à faire des œuvres bonnes.
            Telle est notre vocation de baptisé(e). Puissions-nous, au cours de notre journée, prendre le temps de nous émerveiller de qui nous sommes …des fils du Père… de prendre le temps de nous émerveiller de tous ces frères et sœurs que nous allons rencontrer.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don