Accueil
Haute-Savoie : les pensions de famille, "bouée de sauvetage" pour les demandeurs d'un logement social
Partager

Haute-Savoie : les pensions de famille, "bouée de sauvetage" pour les demandeurs d'un logement social

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 14 octobre 2022  -  Modifié le 5 février 2024

Avec 28 000 ménages en attente de logement social, la Haute-Savoie fait figure de mauvaise élève. Avec un délai d'attente moyen situé entre un et deux ans pour obtenir un logement social, certains demandeurs se retrouvent dans une pension de famille, lieu de transition pour de nombreux ménages. C'est le cas à Annecy, à la pension Belle Etoile.

La pièce de vie de la Pension de Famille Belle Etoile ©RCF Haute-Savoie La pièce de vie de la Pension de Famille Belle Etoile ©RCF Haute-Savoie

A la Belle Etoile, à Annecy, se côtoient 15 résidents. Tous ont leur appartement, mais aussi des salles communes. Entre autonomie et vie en collectivité, un bon compromis pour Bautista Rodriguez, résident depuis 9 ans. 

J'aime cuisiner, randonner, la pension de famille m'offre ces possibilités 

Ils sont 1 200 en Haute-Savoie à occuper un logement dans une pension de famille. Des personnes isolées, mais aussi des salariés et des étudiants, de plus en plus nombreux à se présenter à la porte. Constat dressé par Marc Caton, président de l'association AATES, gestionnaire de 19 pensions de famille dans le département.

En Haute-Savoie, la liste d'attente pour un logement social ne cesse de s'allonger. 8 ans que Khérieb renouvelle chaque 1er janvier sa demande. En vain. Cet ancien ouvrier dans le décolletage a été déclaré inapte, suite à un accident de voiture. La pension de famille, c'est une bouée de sauvetage.

Il y a tellement de monde sur la liste d'attente, chaque année, je dois renouveler ma candidature 

En attendant de trouver un logement social, Khérieb s’acquitte chaque mois d’une redevance qui intègre le loyer, les charges et les prestations. Les pensions de famille accueillent également des réfugiés ukrainiens. C’est le cas à Archamps. 45 d’entre eux logent dans cette résidence temporaire.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don