Accueil
GRAND ENTRETIEN | Mgr Pascal Delannoy: "Notre Église est présente aux périphéries"
Partager

GRAND ENTRETIEN | Mgr Pascal Delannoy: "Notre Église est présente aux périphéries"

Un article rédigé par Anne Kerléo - RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
Émission Spéciale GRAND ENTRETIEN | Mgr Pascal Delannoy: Notre Église est présente aux périphéries
La présence de l'Église aux périphéries relève d'une responsabilité individuelle et collective. Mgr Pascal Delannoy explique le sens de la démarche "Église aux périphéries".
podcast image par défaut

"Notre Église est déjà présente aux périphéries à travers de multiples initiatives." Mgr Pascal Delannoy est évêque de Saint-Denis et vice-président de la Conférence des évêques de France. C'est lui accompagne le projet "Église aux périphéries", initié en novembre 2014 par l'Église de France. Un projet qui ne vise pas à remplacer ce qui se fait déjà mais bien à fédérer et surtout faire connaître les multiples façons dont l'Église agit aux périphéries. Un sondage récent (juin 2016) a montré en effet que l'Église catholique est attendue aux périphéries par une majorité de Français.

 

Église en périphérie - Programmation spéciale sur RCF. Du 27 mars au 2 avril, en partenariat avec la Conférence des évêques de France, RCF met en lumière la vie et l'engagement des chrétiens aux périphéries. > En savoir plus

 

périphéries géographiques

Le pape François parle des périphéries "géographiques": ces zones urbaines ou rurales éloignées d'un centre souvent marquées aujourd'hui par des situations difficiles ou de pauvreté. "Toute la question est de savoir comment l'Église est présente sur ces territoires." Mais, comme le précise Mgr Delannoy il ne s'agit pas pour ceux qui sont "au centre" d'évangéliser ce qui en sont éloignés. "Les périphéries ont quelque chose à dire à ceux qui se réclament du centre."
 

périphéries existentielles

Quelle type de société voulons-nous? Quelle place laissons-nous aux plus âgés? Aux plus vulnérables? Dans notre monde où il faut être rentable et efficace, une maladie peut placer aux périphéries existentielles.

Notre prochain, nous ne le choisissons pas

 

Repères bibliques

A l'image du bon Samaritain, le chrétien est invité à être proche de celui qui souffre, qui est vulnérable. "Et ce prochain, nous ne le choisissons pas." Or il est là, à côté de nous: celui qui mendie, celui qui dort dans la rue, celui qui perd un emploi... La présence de l'Église auprès de ceux qui vivent aux périphéries relève d'une responsabilité individuelle - un regard bienveillant, une attention, le temps que l'on donne à l'autre - et collective - faire appel au tissu associatif.
 

Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort.31 Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.”
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? »

Lc 10, 60-36*

*Source: AELF
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don