Accueil
Gens du voyage: le rapport choc de la Défenseure des droits
Partager

Gens du voyage: le rapport choc de la Défenseure des droits

Un article rédigé par Nathalie Leenhardt - RCF,  -  Modifié le 20 octobre 2021

Le rapport de la Défenseure des droits sur les discriminations envers les Gens du Voyage est sorti le même jour que celui de la Commission Sauvé. C’est dire si ce rapport avait peu de chances de trouver beaucoup d’écho…

Nathalie Leenhardt - DR Nathalie Leenhardt - DR

Des Français haïs

Et pourtant il dénonce de façon très détaillée et consternante les atteintes aux droits dont sont victimes ceux et celles qu’on appelle les Tziganes, terme générique qui regroupe les familles qui, depuis des générations, pratiquent un mode de vie itinérant, partagent une culture propre et de fortes traditions. Ce mode de vie itinérant semi-partiel, les voyages en caravanes ayant lieu de Pâques à septembre en gros, est fortement attaqué.

Vous le savez, notre pays manque d’aires d’accueil spécifiques et du coup se produisent chaque été des incidents qui font les choux gras de la presse locale quand des caravanes envahissent un terrain de sport par exemple. C’est en général l’un des seuls moments où l’on parle, toujours négativement, des Voyageurs, comme ils s’appellent eux-mêmes.
Récemment, le président de la République, à l’issue du Beauveau de la Sécurité, a dénoncé cette communauté, provoquant de très grandes blessures au sein d’une minorité déjà fortement victime de racisme. Car on l’ignore aussi, mais les Gens du Voyage arrivent en tête des Français les plus haïs par le reste de la population...
 

Les discriminations mises en avant dans le rapport

Dans ce travail, la Défenseure des droits pointe les manquements dans l’accès aux droits en termes d’éducation, d’habitat, de santé et de protection sociale et même d’accès à l’eau et à l’électricité. Quelques exemples frappants: le fait que la caravane ne soit pas reconnue comme un logement à part entière entrave l’accès aux assurances, aux crédits ou aux APL; les difficultés à accéder à Internet et à l’électricité complique la scolarisation à distance des enfants ; quand ils sont sédentaires, les refus d’inscription dans les écoles sont légion; en termes de santé, une enquête européenne a montré que les aires d’accueil sont très souvent placées à côté de zones classées Seveso, d’usines polluantes, de déchetteries… Une population reléguée.

Une méfiance dans les deux camps

On le constate dans l’histoire, plus on est relégué, plus on se met soi-même à l’écart et on se replie sur soi... Les Gens du Voyage se méfient des institutions et du coup ne font pas prévaloir leurs droits. Ils se méfient aussi des Gadgés, les sédentaires comme vous et moi, qui à leur tour les rejettent… Heureusement des associations servent de médiateurs, qu’elles soient issues de la communauté elle-même, de l’Eglise catholique ou du monde protestant. Car on l’ignore aussi la majorité des Voyageurs sont chrétiens. Comme me le disait un pasteur Voyageur, membre comme moi de l’association protestante des Amis des Tziganes, “la caravane c’est la liberté mais l’histoire l’a prouvé on peut être à tout moment délogés”. Ça n'a jamais été aussi vrai...

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don