Partager

Exilé

Un article rédigé par Jean Pruvost - RCF,  -  Modifié le 14 octobre 2020
podcast image par défaut

On se rend bien compte que parfois sur un mot souche s’associent plusieurs mots, et ici, on perçoit bien qu’il a le mot exil, mais aussi le verbe exiler, puis le nom tiré du participe passé, un ou une exilé. Et tous ces mots ont en fait un sens assez concret, si on retrouve le mot latin.

Une origine latine

Ce qui est peu dit c’est que le mot latin a une origine très imagée, construit à partir d’un côté le préfixe ex, "en dehors de" qu’on retrouve dans énormément de mots: exfiltrer, exaction, excentré, exhumer, etc., et de l’autre côté le verbe salire, signifiant, "sauter, bondir", et donc au sens propre la souche latine ex-salire désigne proprement le fait de "sauter hors de" quelque chose avec donc l’image un peu forte de la personne qui "saute hors de son pays". De "sauter hors de" à "faire sauter hors de", le pas est facile à franchir et le bas latin exiliare a donc désigné le fait de bannir quelqu’un, mais il va falloir revenir sur ce faux synonyme.

En ancien français ce mot latin est devenu eissil, avec deux s, puis le mot a été refait sur le latin en exil, avec un x. Littré s’intéresse à ce mot et juge bon de dissocier exiler et bannir. Et voilà ce qu’il en dit : "le bannissement est une peine infamante que prononcent les tribunaux ; l’exil ne figure pas parmi les peines infamantes, et à ce point de vue, il est complétement distinct du bannissement".  Et d’ajouter "dans l’ancienne monarchie, le roi exilait un ministre disgracié, mais il ne le bannissait pas". Enfin, il précise très utilement que "dans le langage mystique, la terre est pour les hommes un lieu d’exil et non un lieu de bannissement". D’où la terre, appelée parfois terre d’exil. Un autre mot, récent, existe d’ailleurs dans le vocabulaire religieux.

L'adjectif exilien

L’adjectif exilien, attesté au XXe siècle, désigne tout ce qui concerne l’exil du peuple juif à Babylone, avec même un adjectif également présent dans nos dictionnaires, préexilien, c’est-à-dire antérieur à cet exil. Mais pour conclure, en revenant à l’exil politique par exemple, retenons cette définition de mots croisés : "Sortie de secours". Parfois, l’exil est créatif, par exemple pour Victor Hugo à Guernesey où il a conçu ses œuvres majeures. Pour autant, on ne va souhaiter l’exil à personne ! 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don