Accueil
Egalité entre les sexes
Partager

Egalité entre les sexes

RCF,  -  Modifié le 2 mars 2020
Nouveau mois, nouvel objectif : ce mois-ci nous nous intéresserons à l'objectif 5 consacré à l'égalité des sexes et plus particulièrement à l'autonomisation des filles et des femmes.

Puisque le 8 mars prochain se tiendra la Journée des droits des femmes et il m'est apparu comme évident de s'intéresser à cet objectif qui va bien au-delà de la question de la parité ou de l’égalité salariale.

Une Parité qui est d'ailleurs quasiment acquise puisque selon une étude de l’INED (Institut National d’Études Démographiques) les femmes représentent 49.6% de la population mondiale et par conséquent, la moitié de son potentiel, tant économique que social. Un principe majoritairement admis par les 195 pays de la communauté internationale, il en reste tout de même 52 qui doivent encore prendre cet engagement.

QUELLES SONT LES INÉGALITÉS DONT PÂTISSENT LES FILLES ET LES FEMMES

Les inégalités dont pâtissent les filles sont d'ordre divers et peuvent survenir dès la naissance et les suivre tout au long de leur vie. Dans certains pays, par exemple, les filles n'ont pas accès aux soins de santé ni à une alimentation adéquate, ce qui entraîne un taux de mortalité plus élevé. Mais c'est à l'adolescence que les disparités entre les sexes se creusent. Par le mariage précoce, puisque près de 15 millions de filles de moins de 18 ans sont mariées chaque année les privant ainsi d'une scolarisation. Ce qui entraîne un manque de compétence et une employabilité limité pour les jeunes femmes.

J’ai conscience que ce ne sont pas des chiffres propices au petit déjeuner, mais on estime que 35 % des femmes dans le monde ont subi des violences physiques ou sexuelles exercées au sein du couple ou par des personnes autres que le partenaire.

On estime à 133 millions le nombre de filles et de femmes qui ont subi une forme de mutilation ou d’ablation génitale engendrant lors de l’accouchement un risque élevé de complication entraînant au mieux la stérilité au pire la mort.

Parce que la promotion de l’égalité des sexes est essentielle à tous les domaines d’une société en bonne santé, elle permet la réduction de la pauvreté et le développement économique et social de chaque pays. Dans les pays en développement, on estime que chaque dollar investi dans les programmes de scolarisation des filles et dans l'augmentation de l'âge auquel elles se marient génère cinq dollars de croissance.

Et bien c’est ce que nous allons voir dans les semaines à venir, car je vous le rappelle, à tous on peut tout et comme le dit la chanson la femme est l'avenir de l'homme

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don