Accueil
D'où vient le mot "extraterrestre" ?
Partager

D'où vient le mot "extraterrestre" ?

RCF,  -  Modifié le 26 novembre 2018
chaque jour Jean Pruvost décrypte un mot en lien avec l'actualité, aujourd'hui il fait référence à la sonde qui va se poser prochainement sur Mars !
podcast image par défaut

La première fois qu’on atteste d’un extraterrestre, c’est vers 1850… j’entends qu’on atteste du mot, parce que pour l’heure, je n’en ai pas encore vu même si parfois quand j’entends un guitariste de génie, je dis, « c’est un extraterrestre » ! Mais si le mot peut désigner en science fiction l’habitant d’une lointaine planète, l’adjectif existe aussi, un vol extraterrestre par exemple… STÉPHANIE : CE QUI NOUS RAMÈNEE

C’est un mot qui pourrait exister depuis des siècles, puisque il est construit sur le latin ; extra, en dehors, qu’on retrouve dans des mots très anciens, comme extraordinaire, né au XIIIe siècle, et puis terrestre, attesté en 1050, du latin terrestris, se rattachant bien sûr à terra, le globe terrestre mais aussi le sol. Pourtant, le mot extraterrestre n’est apparu qu’au milieu du XIXe siècle, tout d’abord en tant que synonyme de « céleste », hors de la terre, de manière poétique. Et voici donc en 1856, Baudelaire, à propos d’Edgar Poe, sa vie et ses œuvre, soulignant en préface que « Pour qui sait sentir la poésie anglaise, il y a là déjà l’accent extraterrestre, le calme, dans la mélancolie ». On lira dans le même esprit chez Octave Mirbeau, un auteur oublié mais très naguère à la mode, en 1900, que « la comtesse Fergus », était « à demi-pâmée, elle était déjà partie pour les régions extraterrestres. »

C’est de fait plutôt au XXe siècle que scientifiquement, le sens se référant à une origine autre que celle de la terre fit souche avec par exemple en 1936, l’évocation de « l’affaiblissement des rayons de Röntgen extraterrestre dans l’atmosphère », Röntgen, étant le physicien allemand qui découvrit les rayons X. En tant qu’adjectif, il fut aussi synonyme d’une transcendance de la condition terrestre. Et voilà encore Baudelaire qui décidément fut le promoteur de ce mot d’évoquer « un accent non pas surnaturel mais moitié terrestre moitié extraterrestre ». Tout comme Mallarmé souhaitant en 1866 offrir des « impressions extraterrestres ».

Il faut en fait attendre les années 1950, pour le substantif, mais Pierre Larousse évoque déjà en 1867, la perspective d’une vie extraterrestre. Ce qui me fait penser à une histoire qui m’a toujours fait rire : « Deux extraterrestres posent leur soucoupe dans un marais en Floride, apercevant un crocodile ils nagent vers lui en criant : « Bonjour, surtout n’ayez pas peur, nous n’avons que des intentions pacifiques » ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don