Accueil
Dignité Alimentaire, le BILLET RCF Bordeaux
Partager

Dignité Alimentaire, le BILLET RCF Bordeaux

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 17 février 2017
Un projet pour les pauvres n’est-il pas un « pauvre » projet !

4 millions huit cent mille personnes ont recours à l'aide alimentaire contre 2,5M en 2008. Chiffre du ministère de la cohésion sociale, en hausse de 20% cette année. Mais où va-t-on ?
Pour lutter contre le gaspillage et peut être se donner bonne conscience, l'Etat incite la grande distribution à conventionner avec les associations pour distribuer les invendus à ceux qui en ont besoin. 
Génial ! peut-on penser : Opportunité fiscale pour les uns, secours pour les autres. Mais à y bien réfléchir n'est-on pas en train d’alimenter le système. Surtout quand on sait comment cette distribution stigmatise ceux qui s'y voient obligé. Le non choix des produits va à l'encontre de la dignité des personnes, la distribution perpétuée engendre l'assistanat. Et puis dire « distribuons aux personnes que la société a mis de côté les produits que nous-mêmes mettons de côté ! »… Vu ainsi, un projet pour les pauvres n’est-il pas un « pauvre » projet !  
Comment faire « projet » avec le plus fragiles, inventer une nouvelle forme active et participative d'accès à l'alimentation. Les politiques se questionnent aujourd’hui : n'a-t-on pas mis en place un système où les gens s'installent faute de ne pouvoir faire autrement ? Comment en sortir et retrouver un accès digne à l'alimentation pour tous.
Le système interpelle tant, que de nombreuses initiatives s'inventent déjà : Épicerie sociale, paniers partagés, resto solidaire, groupement d'achats, séjours participatifs, cuisine commune, bagagerie alimentaire, jardins solidaires, … 
Le Secours Catholique œuvre depuis plusieurs années pour un tel virage. S’il reste encore 140 lieux de distribution classique et de nombreuses permanences qui octroient de l'aide alimentaire via des chèques services, il a été créé en quelques années, 412 épiceries sociales, 859 accueils de jour de nuit, 50 équipes mobiles, des centaines de tables ouvertes paroissiales, 80 ateliers cuisines, et 100 jardins et marché solidaires...
Tous ces projets se montent et se vivent avec les personnes qui sont elle-même en demande d'aide et naissent alors autant de lieux de convivialités nouveaux qui sortent les personnes de l'assistance classique en leur rendant leur capacité d'initiative et leur dignité.

Alain de Brugière

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don