Accueil
Des pèlerins malades de l'alcool à Lourdes

Des pèlerins malades de l'alcool à Lourdes

Un article rédigé par Pauline de Torsiac, Odile Riffaud - RCF, le 7 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'actu chrétienne Les malades de l'alcool en pèlerinage à Lourdes

La saison des pèlerinages bat son plein à Lourdes. Du 8 au 11 juin, ce sont les Pèlerins de l'eau vive qui investissent le sanctuaire. Des pèlerins qui connaissent ou ont connu la dépendance à l'alcool. La foi peut-elle aider à guérir de l'alcoolisme ?

Du 8 au 11 juin 2023, les Pèlerins de l'eau vive se retrouve au sanctuaire de Lourdes pour leur pèlerinage international annuel. (Photo le 12/08/2021 ©Lilian Cazabet / Hans Lucas) Du 8 au 11 juin 2023, les Pèlerins de l'eau vive se retrouve au sanctuaire de Lourdes pour leur pèlerinage international annuel. (Photo le 12/08/2021 ©Lilian Cazabet / Hans Lucas)

Chaque année, ils viennent de plusieurs pays prier à Lourdes avec les Pèlerins de l’eau vive. Un pèlerinage pas tout à fait comme les autres : l’association réunit des personnes qui connaissent ou ont connu des problèmes d’addiction à l’alcool. Cette année, ils sont plus de 160 à participer au pèlerinage, sur le thème : "Qu’on bâtisse une chapelle" - en référence à la demande de la Vierge Marie à Bernadette, le 2 mars 1858, lors de la 13e apparition : "Allez dire aux prêtres qu'on bâtisse ici une chapelle."

 

Les Pèlerins de l’eau vive et Lourdes, une longue histoire

 

Entre Lourdes et les Pèlerins de l’eau vive, c’est une longue histoire. L’association est née en effet dans la cité mariale il y a plus de quarante ans. C’est un mouvement fondé par trois femmes qui, un jour à Lourdes, ont vu que leur hôtelière était alcoolisée. Sur une pancarte, elles ont écrit : "Jésus sauveur, guéris-nous de l’alcool, merci." "Elles sont allées dans la procession et ont été remarquées, bien sûr, avec cette pancarte, et c’est comme ça que le mouvement est né", raconte le diacre François Pépin, aumônier général des Pèlerins de l’eau vive.

 

Depuis, la figure de Marie reste très importante pour les Pèlerins de l’eau vive qui, en dehors du pèlerinage annuel à Lourdes, se retrouvent régulièrement tout au long de l’année pour prier le chapelet. "Nous, les Pèlerins de l’eau vive on considère que Marie c’est notre maman du ciel. Comme notre mère du ciel, elle est la voie privilégiée pour nous conduire à son fils."

 

 

→ À LIRE : Alcool, comment sortir de la dépendance ?

 

 

La spiritualité pour guérir de l’alcool ? 

 

"Les gens qui partent à ce pèlerinage sont tous dépendants de l’alcool, malades de l’alcool, décrit François Pépin, et la plupart sont devenus abstinents." Certes, les Pèlerins de l’eau vive en sont "persuadés" : "Jésus nous aide à guérir de nos dépendances multiples", comme l’affirme le diacre. Mais il précise que "ce n’est pas magique du tout !" Si l’on guérit de la dépendance à l’alcool en arrêtant de boire, "reste la fragilité". Un verre parfois peut suffire pour rechuter...

 

 

→ À LIRE : Qu'est-ce que la guérison ?

 

 

En quoi la foi peut-elle aider à guérir de cette dépendance ? Elle "nous aide par l’amour qu’on a les uns pour les autres", selon François Pépin. Symboliquement, la "chapelle" que les pèlerins viennent cette année reconstruire - en référence au thème choisi pour le pèlerinage annuel - c’est leur "personnalité d’enfant aimé de Dieu". "Avec cette belle dimension de cette personne qui va retrouver son intégrité et sa fierté en arrêtant de boire."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don