Accueil
Coptes d'Egypte : l'impression d'un double discours des musulmans
Partager

Coptes d'Egypte : l'impression d'un double discours des musulmans

RCF,  -  Modifié le 28 février 2017
L’Etat islamique a fait des coptes d’Égypte une cible privilégiée. Depuis, plusieurs actes violents ont visé cette communauté, qui commence à fuir massivement le Sinaï.

Les chrétiens d'Egypte gardent espoir

En Egypte, la situation ne s'arrange pas pour les coptes. Il faut remonter pour cela à la diffusion d'une vidéo par l'Etat islamique, dans laquelle le groupe terroriste annonçait très clairement que cette minorité représentait désormais une cible privilégiée. Depuis cette diffusion, de nombreux actes violents ont visé cette communauté, qui finit par n'avoir d'autres choix que l'exode.

Des dizaines de familles coptes égyptiennes ont ainsi trouvé refuge à Ismaïlya près du canal de Suez, dans l'Est du pays. Pour autant, les chrétiens d'Egypte sont présents depuis plusieurs centaines d'années dans ce pays, bien qu'ils soient aujourd'hui minoritaires. "Cela fait peur. Mais les chrétiens gardent toujours l’espoir" explique le frère John-Gabriel Khalil, dominicain égyption. Il ajoute que les coptes voient leur avenir en Egypte, et il n’est pas facile de partir pour eux. "Ils ont quitté le Sinaï vers une ville plus sûre" ajoute-t-il.
 

L'impression d'un double discours des musulmans

Face à ces persécutions, l’Etat et l’armée peinent à réagir. "Je suis un peu déçu. Nous passons par un Etat où les médias sont contrôlés. Il n’y a pas de condamnation directe par le gouvernement ni par al-Azhar" précise. Au sujet d’Al-Azhar, qui organise actuellement un colloque islamo-chrétien, le frère John-Gabriel Khalil explique "qu’en tant que dominicain, nous gardons toujours une amitié avec les musulmans, mais parfois j’ai l’impression d’avoir un double discours". Ce dernier n’est d’ailleurs confiant quant aux réussites de ce colloque, pour lutter contre les extrémismes.

Au sujet de la relation entre les coptes et l’Etat égyptien, le frère John-Gabriel Khalil précise que "c’est compliqué. Les chrétiens cherchent toujours une protection personnelle de la part de l’Etat. Je trouve que la meilleure solution est de chercher avec les musulmans les problèmes qu’ils ont en commun. Un problème qui vient principalement du manque de démocratie et de laïcité" conclut-il.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don