Accueil
CIASE: Et maintenant on fait quoi dans le diocèse du Mans ?

CIASE: Et maintenant on fait quoi dans le diocèse du Mans ?

Un article rédigé par Auberi Maitrot - RCF Sarthe,  -  Modifié le 25 octobre 2021
Eglises d'aujourd'hui CIASE: Et maintenant on fait quoi dans le diocèse du Mans ?

330 000 personnes ont été victimes d’abus sexuels dans l’Eglise depuis les années 50 ans. Pour bien se rendre compte cela représente 16 fois la population de la Ferté-Bernard. Cette comparaison nous la devons à un prêtre. Et maintenant on fait quoi dans le diocèse du Mans ?

La diocèse du Mans lance une consultation publique sur la CIASE La diocèse du Mans lance une consultation publique sur la CIASE

Pour en parler nous sommes avec Mgr Le Saux, évêque du Mans, le P. Grégoire Cador vicaire général, Isabelle Sureau adjointe au modérateur de la curie, et Sylvie Lesur conseillère familiale et conjugale, membre Mgr Le Saux d’une commission restreinte mise en place pour traiter ce problème des abus de toute sorte dans l’Eglise.

Une consultation publique

Pour que chacun puisse s’exprimer suite à la remise de ce rapport, le Diocèse a lancé une grande consultation publique ouverte aux baptisés ou non. Il suffit de répondre aux questions suivantes:

  • Quels ont été vos sentiments et vos réactions lors de la publication de ce rapport ?
  • L’avez-vous lu ? Qu’en retenez-vous ? Si vous ne souhaitez pas le lire,  pouvez-vous expliquer pourquoi ?
  • Dans son rapport, la commission fait aux évêques une série de recommandations.
  • Et vous, quelles seraient vos propositions, vos préconisations, vos souhaits pour l’Église de demain

Les réponses sont  à adresser par mail à receptionrapportciase@sarthecatholique.fr  ou par courrier postal à : Réception Rapport CIASE, Maison Saint-Julien, 26 rue Albert Maignan 72000 Le Mans

Des soirées débats.

Une rencontre publique d'échanges et d'informations se tiendra mercredi 17 novembre 2021 de 20 h 30 à 22 heures à la Maison Saint- Julien. Mgr Le Saux et ses invités répondront aux interrogations du public et échangeront autours de la mise en place des préconisations de la CIASE. Dans les paroisses aussi plusieurs réunions sont organisées pour libérer la parole comme à La Flèche ou à la Ferté Bernard.

Mettre l’accent sur la prévention

Des temps d’échanges sont aussi organisés dans les mouvements de jeunes en paroisse mais aussi au niveau diocésain. Le 13 novembre chefs scouts et animateurs jeunes sont invité a participé a plusieurs ateliers de mise en situation sous le regard de Sylvie Lesur conseillère familiale et conjugale, membre Mgr Le Saux d’une commission restreinte mise en place pour traiter ce problème des abus de toute sorte dans l’Eglise.

Juste après la sortie du rapport, les prêtres se sont réunis afin de partager leurs ressentis, certains ont même fait part d’une sorte de culpabilité. D’autre part une formation sur la chasteté, afin de maintenir une place ajustée en toutes circonstances.

 

Une pièce de théâtre pour libérer la parole

 « Pardon ? » s’arrêta en Sarthe pour trois représentations. Cette pièce de théâtre ose parler de la pédocriminalité et de ses conséquences. Laurent Martinez raconte son histoire avec sincérité et honnêteté. Il a lui-même été abusé lorsqu’il était enfant. A la suite de chaque spectacle un débat sera organisé en présence de l’auteur.

Les réservations sont possibles dès à présent.

Des liens étroits avec la justice

Le rapport Sauvé met en avant que seulement 19 diocèses ont signé une convention avec la justice pour signaler les suspicions d’abus.  Mgr le Saux rappelle qu’il est en lien étroit avec le procureur. A chaque fois qu’une victime vient témoigner, le parquet est alerté. Une magistrate, qui exerce hors du diocèse, fait parti de la commission restreinte mise en place par l’Evêque du Mans pour lutter contre les abus commis dans l’Eglise.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don