Accueil
​Ces entreprises d’Auvergne mobilisées face au coronavirus
Partager

​Ces entreprises d’Auvergne mobilisées face au coronavirus

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire,  -  Modifié le 27 mars 2020
Depuis le début de l’épidémie plusieurs usines auvergnates ont modifié leurs appareils de production pour fabriquer des solutions hydro-alcooliques ou des masques.
Cédric Bonnefoy Cédric Bonnefoy

Elles sont plusieurs de l'ancienne région Auvergne à avoir décidé d’apporter leur aide en cette période d’épidémie. Et notamment au personnel soignant en première ligne face au Covid-19. Le site l’Oréal de Vichy, a transformé une partie de son outil de production pour faire du gel hydro-alcoolique. Solutions qui sont ensuite distribuées gratuitement dans les EHPAD, les hôpitaux ou les pharmacies partenaires.

Même exemple à Fontannes en Haute-Loire. Cosmetosource, spécialisée dans les cosmétiques bios, produit aussi des gels antibactériens. Plus de 3.000 litres par jour.

Les initiatives se multiplient aussi pour confectionner des masques

Ils représentent un élément important de la chaîne de protection. Si les établissements médicaux manquent de masques FFP2, ils sont de plus en plus nombreux à proposer de confectionner soi-même son propre masque.

En tissu, donc non homologués par l’Agence Régionale de Santé, ils sont une première barrière face au coronavirus. À Montluçon, l’entreprise Gedivepro a créé depuis le 16 mars un site en ligne : jesoutiensmaregion.com. Le but : proposer à tous de confectionner entre 300 et 500 masques. Le coup de main est assez facile à prendre d’après les premiers retours. Ils seront ensuite distribués un peu partout. L’entreprise prend à sa charge tous les frais et met à disposition du matériel pour se protéger.

Même exemple dans la ville du Puy-en-Velay. La CPME, la Mairie et d’autres acteurs ont lancé l’opération un masque = une vie. Une initiative pour recruter des bénévoles pour fabriquer des masques. Plusieurs entreprises altiligériennes ont déjà assuré l’approvisionnement en tissu nécessaire.

Enfin des entreprises du milieu du textile comme D’Ennery implantée à Blavozy ont modifié leurs usines. Des masques à destination des salariés qui sont, comme les soignants, mobilisés pour continuer à faire tourner le pays. Le directeur Geoffroy Millet explique comment il a modifié sa production.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don