Accueil
Blois : B. Hamon expérimente un nouveau mode d'échanges avec les citoyens
Partager

Blois : B. Hamon expérimente un nouveau mode d'échanges avec les citoyens

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Loir-et-Cher,  -  Modifié le 22 février 2017
Plus de 500 personnes ont participé ce mardi soir à "l'agora live" proposé par Benoît Hamon. Pendant près de deux heures, des citoyens, tirés au sort, ont pu lui poser leurs questions.
2017 - Julie Rolland 2017 - Julie Rolland

Une longue file d'attente de plusieurs mètres s'est formé hier soir devant la Halle aux grains. Ce n'est pas une des créations proposées par la scène nationale qui attire cette foule. C'est un autre genre de spectacle : l'agora live de Benoît Hamon. C'est une sorte de "tchat" avec le public. Ceux qui le souhaitaient, ont pu dès l'entrée, récupérer un ticket avec un numéro. Le principe est de tirer au sort grâce à ces tickets, ceux qui pourront interroger le candidat de la gauche.

benoit_hamon_3.jpg

282 personnes en ont demandé un, seuls sept ont pu le questionner (deux questions ont été posées par des internautes). Education, environnement, fiscalité, inégalité hommes/femmes, plusieurs sujets ont été abordés sans que Benoît Hamon ne soit chahuté.

Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle : 

benoit_hamon_2.jpg

Dans le public, on semble plutôt convaincu par les réponses du candidat. Certains attendent tout de même des précisions, notamment sur le financement des mesures. Ecoutez les réactions de ces deux Blésois.



 

Les annonces de Benoît Hamon : 

> Création d'un conseil citoyens de 40 personnes tirées au sort sur la plateforme collaborative ouverte ce mardi soir sur internet. 20 femmes et 20 hommes qui se sont portés volontaires vont pouvoir élaborer des propositions pour le candidat Hamon. 

> Création de 37 000 nouveaux postes d'enseignants pour déployer de façon plus importante notamment le dispositif Plus de maîtres que de classes. Benoît Hamon s'est engagé aussi à limiter à 25 au maximum, le nombre d'élèves dans les classes de CP, CE1 et CE2. Au total, le candidat évalue cette mesure à 4 milliards d'euros. 

> Sur le revenu universel : " Ce n'est pas une incitation à la paresse. Cette mesure sera construite par étape. On commencera par le proposer aux plus pauvres, ensuite aux jeunes..."

> Alternatives à la détention : " Nous encouragerons davantage le recours aux alternatives à la détention. Dire qu'il faut augmenter le nombre de places de prison serait une erreur. Cela ne veut pas dire qu'il faut en baisser le nombre"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don