Accueil
Bac 2019 : doit-on s’inquiéter de la grève de la surveillance qui menace le 1er jour des épreuves ?
Partager

Bac 2019 : doit-on s’inquiéter de la grève de la surveillance qui menace le 1er jour des épreuves ?

Un article rédigé par RCF - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 17 juin 2019
Les épreuves du bac commencent alors que certains syndicats d'enseignants ont appelé à la grève de la surveillance. Un événement qui devrait être sans conséquence sur le déroulé de l'examen.

17181 candidats planchent sur les épreuves du bac 2019  Mais des syndicats enseignants appellent à la grève de la surveillance ce lundi. Sont donc concernés les examens de philosophie pour les Terminales générales et technologiques, français pour les Premières. Un appel à la grève pour protester contre la réforme du bac qui prévoit notamment la réduction des épreuves finales. Cela aurait pour conséquence une refonte de l'enseignement au lycée. 
On écoute Karim Ghamni, professeur d’histoire-géographie remplacant au collège Georges Rayet de Floirac.

Une grève qui devrait être sans conséquence sur le déroulé de l'examen puisque Olivier Dugrip, le recteur de l'académie Bordeaux a demandé au personnel administratif de remplacer les grévistes pour la surveillance.

Notons que cette année le candidat le plus jeune de l'académie a 15 ans, il vit en Dordogne. Le plus âgé est dans les Pyrénées-Atlantiques, c'est une femme de 67 ans.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don