Accueil
Alsace | Retrouver la dignité après la mort
Partager

Alsace | Retrouver la dignité après la mort

Un article rédigé par Marc Larchet - RCF Alsace,  -  Modifié le 19 avril 2018
A l’occasion du débat au Parlement européen sur le Pacte mondial des réfugiés, Chamseddine Marzoug, pêcheur tunisien, témoigne de son action auprès des corps de réfugiés
Photo RCF Alsace : Chamzeddine Marzoug, pêcheur tunisien, qui ramasse les cadavres de réfugiés pour les enterrer dignement. Photo RCF Alsace : Chamzeddine Marzoug, pêcheur tunisien, qui ramasse les cadavres de réfugiés pour les enterrer dignement.

Le débat au Parlement européen sur le Pacte mondial des réfugiés,c'est tenu le 18 avril. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblés devant le Parlement et ont entendu le témoignage de Chamseddine Marzoug, pêcheur tunisien, qui ramasse les cadavres de réfugiés pour les enterrer dignement.
Il explique son action :

Protéger les personnes, non les frontières,

tel est le slogan du Collectif pour une autre politique migratoire qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes devant le Parlement européen. Pour illustrer le drame vécu depuis maintenant plus de trente ans par des milliers de réfugiés venant d’Afrique et du Proche-Orient (près de 40 000 morts ou disparus) fuyant la guerre et la misère, le collectif a invité Chamseddine Marzoug à venir témoigner de son action qu’il mène maintenant depuis plusieurs années.

Chamsddine est un pêcheur tunisien, installé à quelques kilomètres de la frontière libyenne. Avec quelques collègues, il ramasse les corps de dizaines de réfugiés noyés partis de Libye et échoués sur la côte tunisienne. Son action pourrait paraître morbide, elle est au contraire lumineuse pour permettre à ces oubliés du monde de trouver dans leur mort la dignité perdue. Chamseddine les enterre après avoir fait authentifier à l’hôpital l’acte de décès, puis avoir laver le corps, l’avoir entouré de tissu et mis dans un sac mortuaire permettant de le préserver pour, dans l’avenir, pouvoir faire un prélèvement ADN et ainsi retrouver sa famille.

Dèjà plus de 400 corps anonymes ont été enterrés, le cimetière étant plein, Chanseddine cherche de financement pour créer un nouveau cimetière, offrant des meilleures conditions de dignité, et ainsi répondre aux besoins qui sont sans cesse plus nombreux.

Une action reconnue comme d’utilité publique en Tunisie et soutenue par des collectifs d’ONG.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don