Accueil
Alimentation: un rapport parlementaire s'inquiète de la surconsommation de sel
Partager

Alimentation: un rapport parlementaire s'inquiète de la surconsommation de sel

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 27 septembre 2018
Les Français mangeraient trop salé. C'est le constat tiré par un rapport parlementaire présenté mercredi à l'Assemblée nationale.
Pixabay Pixabay

Améliorer la qualité des repas à l'école et à l'hôpital, créer une allocation pour les plus démunis, créer un secrétariat général à l'alimentation… Ce sont quelques unes des propositions du rapport parlementaire sur l’alimentation industrielle présenté mercredi 26 septembre à l’Assemblée nationale après six mois d'enquête et pas moins de quarante auditions.
 

Réduire la quantité d'additifs et limiter la teneur en sel

Le rapport préconise par exemple d'agir sur les processus de fabrication et de réduire la quantité d’additifs dans les aliments transformés. Les rapporteurs suggèrent également d'instituer une limitation de la teneur en sel, en sucre et en acide gras dans l’alimentation.

En effet les Français consommeraient en moyenne 10 à 12 grammes de sel par jour, alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un maximum de 5 grammes. Et les conséquences sur la santé publique sont préoccupantes comme l’explique Dr Raphaël Perez, médecin nutritionniste à Lyon.

Raphaël Perez, médecin nutritionniste à Lyon:

Le sel, un élément plus nocif qu'on croit

"Parmi les risques liés à la surconsommation de sel, le plus connu, ce sont les problèmes cardiovasculaires et l’hypertension. C’est un problème important dans les pays industrialisés puisque l’on sait qu’un décès sur trois est lié à des problèmes cardiovasculaires. Après il y a des problématiques liés à l’agressivité du sel, au niveau des muqueuses. On sait que cela favorise le cancer au niveau du système digestif, surtout au niveau de l’estomac" explique le praticien.

"On a des problématiques liées au sel avec l’ostéoporose, ça augmente la déminéralisation de l’organisme et on a des problématiques dont on parle moins souvent comme le surmenage d’organes importants comme les reins. Tout excès que l’on va avoir avec le chlore ou le sodium, les deux éléments qui composent le sel, va être régulé par les reins et tout ce travail excessif entraîne un affaiblissement prématuré du système rénal" ajoute le docteur Perez.
 

Lutter contre les inégalités sociales

Parmi les autres points de ce rapport parlementaire sur l’alimentation industrielle, la lutte contre les inégalités sociales. Les députés signataires souhaitent mettre en place une allocation destinée aux familles en situation de pauvreté ayant des enfants à charge, afin de leur permettre de s’alimenter plus conformément aux recommandations du Programme national nutrition santé. 

Pour retrouver le dossier de la rédaction sur le projet de taxation du sel, cliquez ici

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don