Accueil
Agriculture : "nous avons du savoir-faire, à nous de le défendre"

Agriculture : "nous avons du savoir-faire, à nous de le défendre"

Un article rédigé par Clara Gabillet - RCF,  -  Modifié le 4 février 2022

Le monde agricole va d’évolution en inquiétude. Et à l’aube de l’élection présidentielle, le sujet est un enjeu majeur pour la France. On en parle sur RCF avec Anne-Marie Quéméner, commissaire générale du SPACE, l’un des plus importants salons de l’élevage, qui se tient chaque année à Rennes, en septembre.

 

Anne-Marie Quéméner - Twitter Anne-Marie Quéméner - Twitter

Derrière chaque produit, il y a un agriculteur. Les produits, on les connait. On les consomme au quotidien. Mais connait-on assez bien nos agriculteurs ? Pour Anne-Marie Quéméner, commissaire générale du SPACE, l’un des plus importants salons de l’élevage, qui se tient chaque année à Rennes, en septembre, il y a une distance qui s’est créée petit à petit entre le consommateur, et le producteur.


L'agriculture doit mieux communiquer

Cette dernière explique aujourd’hui qu’il est important pour le monde agricole de communiquer. "Les jeunes sont là pour prendre la relève mais il y a un vrai travail pédagogique à mener pour éviter qu’il y ait une méconnaissance et une distance entre le monde agricole et les consommateurs" lance-t-elle, mettant en garde contre une certaine idéologie ou des idées fausses, qui faute de communication du monde agricole, pourraient entraîner l’agriculture dans des chemins qui ne sont pas acceptables en terme de survie économique.

En Bretagne, on connaît bien ces enjeux. Il s’agit de la première région agricole française. Un poulet français sur trois est produit en Bretagne, tout comme la moitié du cheptel porcin, ou encore une plaquette de beurre sur quatre. Autrement dit : sur place, on sait ce que veut dire nourrir la population. Pour Anne-Marie Quéméner, ce sujet doit être davantage investi par les candidats à l’élection présidentielle.


Des signaux forts attendus du monde politique

"Le monde agricole attend des signes forts de la part des responsables politiques. La présidence du Conseil européen est également l’occasion de faire entendre les enjeux agricoles. La Bretagne est une région agricole très forte, elle est placée au cœur des enjeux européens, mais aussi au cœur des enjeux mondiaux. Nos politiques doivent prendre conscience que c’est un sujet qui ne doit pas être traité de manière dogmatique, mais de manière très globale" lance la commissaire du SPACE.

En l’espace d’une dizaine d’années, pas moins de 100.000 fermes agricoles ont disparu de la carte de l’Hexagone. "L’avenir est incertain dans la mesure où effectivement il y a un changement démographique. Par contre, le potentiel de l’agriculture reste important. La Bretagne fait toujours matière de référence pour les pays en développement qui ont besoin de produire. Les besoins alimentaires vont doubler d’ici 2050. Il y a forcément un avenir. Nous avons des savoirs faires. A nous de les défendre" estime Anne-Marie Quéméner.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don