Accueil
A Besançon, 2000 jeunes construisent la paix
Partager

A Besançon, 2000 jeunes construisent la paix

Un article rédigé par Anne Kerléo - RCF,  -  Modifié le 3 août 2018
Aline Coutarel, co-présidente du MRJC et Christian Morel, vice-président de la Chambre d'agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort évoquent le rôle du monde rural pour bâtir la paix.
Numa Chassot Numa Chassot

"A l'ère de l'informatique et de l'ordinateur, pouvoir rassembler 2000 jeunes capables d'échanger pendant 4 jours, de sortir le nez de leur écran, c'est un beau pari réussi" salue Christian Morel, producteur de lait à Saône, au-dessus de Besançon et vice-président de la Chambre d'agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort. Aline Coutarel, co-présidente du MRJC, n'est pas surprise, elle, de ce succès : "C'est tout simplement ce que l'éducation populaire veut faire vivre : il y a beaucoup de choses qui nous énervent dans notre quotidien et soit on reste assis, soit on se lève, on agit et on donne du temps. C'est peut-être le résultat de ce travail là, au quotidien dans tous les territoires, qui nous conduit à être aussi nombreux ici à Besançon aujourd'hui". 

Pour tous les deux, la paix, thème du festival organisé par le MRJC et son homologue allemand le KLJB, ne doit pas être seulement un horizon, un rêve inaccessible, mais plutôt une utopie concrète. Pour Christian Coutarel, en Franche-Comté, région forte de 5 AOP dont le Comté et le Morbier, "on est au croisement des frontières européennes, on a vu passer beaucoup de guerres sur notre territoire et donc c'est notre histoire de vouloir la paix. Mais la paix cc'est aussi d'avoir beaucoup de monde sur un territoire, que les gens vivent sur leur territoire, s'accroichent sur leur territoire, s'y rencontrent et croient à leur territoire". 

Même discours concret chez Aline Coutarel : "Le rendez-vous est un moment festif mais aussi un moment de formation : la paix ce n'est pas inné, ça s'apprend, ça se pratique, ça se teste. On a voulu proposer via les ateleirs des exemples concrets de choses à mettre en oeuvre dans son quotidien" 

A plus grande échelle, Christian Coutarel est convaincu du rôle-clé de l'agriculture sur la planète: "de nombreux conflits aujourd'hui sont des conflits de la faim et notre rôle c'est de faire que les gens n'aient pas faim". 

Le Rendez-vous, destival de la paix, a lieu à Besançon du 2 au 5 août 2018. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don