Accueil
143 mineurs isolés accueillis dans le 1er arrondissement de Lyon cet été
Partager

143 mineurs isolés accueillis dans le 1er arrondissement de Lyon cet été

Un article rédigé par Rémi Liechti - RCF Lyon,  -  Modifié le 31 août 2018
Pour améliorer les conditions d'accueil des mineurs isolés, la maire du 1er arrondissement Nathalie Perrin-Gilbert leur avait mis à disposition une salle entre le 20 juillet et le 31 août.
La salle située rue Diderot - Google street view La salle située rue Diderot - Google street view

La salle Diderot située dans le premier arrondissement de Lyon est normalement dédiée à l'accueil de plusieurs associations. Mais cet été, du 20 juillet au 31 août, elle a permis d'acueillir près de 150 mineurs isolés, qui ont pu y manger et y dormir. 

Animée par près de 80 bénévoles qui s'y relayaient jour et nuit, cette salle a essentiellement reçu des jeunes âgés de 15 à 16 ans, originaires d'Afrique francophone, comme l'explique la maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert.

Pour Nathalie-Perrin Gilbert, cette initiative est aussi l'occasion de critiquer la politique d'accueil de la Métropole de Lyon. Les collectivités ont en effet l'obligation de trouver un abri pour les mineurs isolés, ce qui n'est pas toujours le cas dans les faits.

L'élue du permier arrondissement pointe "l'absurdité" des instances chargées d'évaluer la minorité des jeunes migrants, qui vont parfois juger une personne majeure en se basant sur sa seule "apparence physique". Nathalie Perrin-Gilbert a déposé plusieurs recours au procureur de la République pour protester contre ce type de décisions.

Elle dénonce également des services en charge des mineurs étrangers en "sous-effectif" et "sous-payés" qui rendent impossible l'application de la legislation sur la protection de l'enfance.  La maire du premier arrondissement demande au président de la Métropole David Kimelfeld de respecter la loi. Elle explique cette situation à notre micro :

Après sa fermeture le 31 août, la salle Diderot restera accessible deux jours par semaine pour les mineurs qui recherchent un conseil juridique. Ils auront également la possibilité de participer à des ateliers artistiques le dimanche matin. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don