Accueil
L'éco des solutions
Émission L'éco des solutions © RCF

L'éco des solutions

Emission présentée par Patrick Lonchampt

Toutes les semaines, dans "L'éco des solutions", Patrick Lonchampt s'intéresse à une problématique économique et à ses solutions. Interview, portrait, reportage autant de possibilité pour découvrir ces entrepreneurs du changement. Le programme se décline sur le web où tous les mois vous pouvez retrouver l'intégralité de nos échanges et de manière indépendante le portrait et le reportage.

Partager
S'abonner

Episodes

  • Innovation managériale

    Quel chemin d'innovation pour le management ?

    24 mai 2024

    Au cœur de préoccupations des entreprises se trouvent la question du bien-être des collaborateurs en posant le micro au cœur de la fabrique du changement sur les bords de l'Erdre nous avons exploré plusieurs manières de bien prendre soin de ses collaborateurs en évoquant la question de l'innovation managériale et de la santé au travail. 

  • Émission L'éco des solutions © RCF

    Réemplois, Ressourceries, Vrac : une nouvelle économie durable

    18 mai 2024
  • Christianne Lambert ©fnsea

    Christianne Lambert, de l'Auvergne à Bruxelles, portrait d'une agricultrice engagée

    9 mai 2024

    Dans les vastes étendues de l'agriculture française, Christianne Lambert se distingue comme une figure emblématique. Elle a transformé son expérience d'éleveuse de porcs en un rôle de leader au sein de la FNSEA, où elle est devenue en 2017 la première femme Présidente et continue son parcours en 2023 en prenant la présidence du Copa. Association représentant les agriculteurs au niveau européen. 

    Son parcours illustre non seulement son engagement envers les agriculteurs français mais aussi son influence dans les discussions de politique agricole, tant au niveau national qu'européen.

    C'est aussi une femme de foi et d'engagement qui a toujours su allier tradition et modernité.

     

    ​​​​

  • ©Adobe stock

    Solidarité, justice sociale : quel impôt pour demain ?

    4 mai 2024

    Depuis quelques semaines, les Français son invité à déclarer leurs revenu afin de pouvoir être ou non éligible en fonction de leurs revenus à l'impôt. Impôt important pour certain des Français car c’est lui qui établit l’assiette fiscale qui ouvre ensuite aux aides sociales. Chaque année, on en parle, tout particulièrement pour évoquer l’ensemble de Niches fiscales et Optimisation possible. Mais on se questionne assez rarement sur le sens de l'impôt. Est-ce que l’impôt est encore pertinent ? Faut-il en inventer d'autres ? Faut-il les supprimer ? Quel lien entre impôt et démocratie ? Certains parlent même, au travers de la philanthropie, d'impôt volontaires…  

  • les jeunes c'est plus de sens au travail, mais avec une besoin de cadre ©MEDIADVIZE

    Les jeunes, l'engagement et le travail

    26 avril 2024

    Depuis des génération la jeunesse se lève avec son lot d'aspirations audacieuses et de révolutions silencieuses etil suffit de voir les révoltes de mai 1968 pour le comprendre. Cependant une constante persiste : la volonté de marquer le monde à sa manière. Si les jeunes d'aujourd'hui remettent en question les normes établies, réclamant un sens profond dans leur travail et une voix active dans les décisions ils font face aussi à de nombreux paradoxe dont il sont conscient.  Au travers des aspirations, des paradoxes levé par la jeune génération et des craintes et des freins lever par les orgnaisations nous explorons un conflit intergénérationnel qui confine à un changement plus profond. Avec Olivier Lajoust, Ancien Amiral et DRH de la Marine nationale, et Emmanuelle Duez, fondatrice du Boson Project, nous avons cherché à comprendre comment le capital humain peut être le catalyseur d'une transformation durable et vertueuse au sein des organisations.

    Une conférence enregistrée dans le cadre de " L'université homme entreprise" du CECA le 23 Aout 2023

  • Le Partage de la Valeur Ajoutée : Un Impératif pour une Économie Juste

    Comment bien penser le partage de la valeur ajoutée

    19 avril 2024

    Dans le paysage économique mondial, une question cruciale demeure au cœur des débats : comment répartir équitablement la richesse générée entre les différents acteurs ? Le concept de partage de la valeur ajoutée se présente comme un pilier essentiel de cette réflexion, suscitant des discussions essentielles sur la justice sociale, la compétitivité économique et la durabilité à long terme.

    Les entreprises, en tant que moteurs de l'économie, créent de la richesse à travers leurs activités, produisant biens et services. Cette richesse, incarnée sous forme de valeur ajoutée, découle du travail des employés, de l'utilisation des ressources naturelles, des investissements et de l'innovation. Cependant, la distribution de cette valeur entre actionnaires, salariés et autres parties prenantes reste un sujet de contentieux. Les actionnaires, en tant que détenteurs de l'entreprise, réclament souvent une part substantielle de cette valeur sous forme de bénéfices et de dividendes. Leur rôle dans le financement et la prise de risque est incontestable, mais leur quête exclusive de richesse peut menacer la stabilité sociale et économique. Les salariés, moteurs directs de la création de valeur par leur travail, exigent une part équitable de leurs efforts, exprimée à travers des salaires justes, des conditions de travail sûres et des perspectives d'évolution. Un partage équitable de la valeur ajoutée peut renforcer la cohésion sociale, stimuler la consommation et favoriser la croissance économique.

    Cependant, il est essentiel de ne pas négliger d'autres acteurs tels que les fournisseurs, les clients, les communautés locales et l'environnement. L'intégration de ces parties prenantes dans l'équation du partage de la valeur ajoutée peut favoriser une économie plus inclusive et durable. Trouver un équilibre dans le partage de la valeur ajoutée demeure un défi de taille. Les entreprises doivent jongler avec diverses pressions, de la concurrence mondiale aux attentes des investisseurs en passant par les exigences de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

    Face à ces défis, une approche collaborative et holistique s'impose. Gouvernements, entreprises et société civile doivent unir leurs forces pour créer un cadre réglementaire et des incitations favorisant un partage équitable de la valeur ajoutée. Cela peut englober des politiques fiscales progressistes, des normes de rémunération éthiques, des investissements dans l'éducation et l'innovation, ainsi que des incitations à la durabilité. Le partage de la valeur ajoutée transcende les chiffres pour refléter les valeurs et les priorités d'une société. En adoptant une approche inclusive et équilibrée, nous pouvons contribuer à la construction d'une économie plus juste, résiliente et prospère pour tous.

  • Le talent doit passer avant le handicap ©Adobe stock free 477904711

    Entreprise et handicap, où en est-on ?

    12 avril 2024
    En partenariat avec Place pour tous

    Pour les acteurs du handicap, Qu'ils soient associatifs comme Place pour tous et Être en réseau ou la Fondation Malakoff Humanis, du mode de l'entreprise comme le groupe Air France ou bien encore des entrepreneuses en situation de handicap engagées, comme Caroline fruchaux fondatrice de Hostobox et Deza Nguembok. Le handicap souffre moins de la prise de conscience de la nécessité d'inclure que d'une certaine forme de banalisation. Se pose alors la question du rapport qui existe aujourd'hui entre handicap et entreprise.

    Des défis persistent !

    Malgré des progrès réalisés, l'intégration des personnes en situation de handicap dans les entreprises françaises reste un défi majeur pour l'égalité des chances. Et si la France s'efforce de promouvoir la diversité et l'inclusion, des défis persistent sur le marché du travail pour les personnes handicapées. Bien que des lois aient été adoptées pour garantir l'accessibilité des lieux de travail et que les entreprises mettent en place des politiques d'inclusion, des obstacles subsistent. Les préjugés et les stéréotypes demeurent un premier défi majeur, limitant les opportunités professionnelles et entravant le développement de carrière des personnes handicapées. L'accessibilité, qu'elle soit physique ou numérique, reste également un enjeu crucial Reconnaître les compétences et les talents des personnes handicapées est essentiel pour repenser la gestion des ressources humaines et des carrières. 

    Comment aller de l'avant vers un environnement de travail véritablement inclusif ? Comment créer des opportunités pour tous ?

    C'est une question à laquelle l’ensemble des acteurs répondent par l’accentuation du travail collectif. Car c’est ensemble que nous pouvons dépasser les limites et bâtir un avenir où le handicap sera une partie intégrante de la richesse humaine de nos entreprises et de notre société.

    « L’éco des solutions » a été enregistrées depuis l’Inclusiv’Day 2024 l’évènement annuel des enjeux des politiques de diversité et d’inclusion. Une émission enregistrée le mercredi 10 avril 2024.

     

  • l'eau une denrée qui va devenir rare ©Mediadvize avec DALEE

    La filière eau : comment concilier sobriété, qualité, prix et durabilité ?

    5 avril 2024

    Dans un monde dans lequel les ressources naturelles sont de plus en plus mises à rude épreuve, l'eau se distingue comme l'une des ressources les plus indispensables à la vie sur Terre car elle est avant tout la première denrée que nous consommons. Au-delà de son rôle fondamental dans la survie des écosystèmes et des populations, la gestion de l'eau présente des multiples enjeux, des défis territoriaux, des enjeux d'emploi et de formation. Une gestion efficiente de l'eau est une responsabilité collective, qui necessite une compréhension approfondie des défis rencontrés et une action concertée à tous les niveaux de la société.

  • Nicolas d'Hueppe

    Visage d'entrepreneur : Nicolas d'Hueppe, de battre son cœur s'est arrêté 53 minutes

    29 mars 2024

    Dans ce visage d'entrepreneur, on parcourt la vie de Nicolas d'Hueppe. Il nous partage le récit de son accident cardiaque survenu alors qu'il était à vélo : 53 minutes durant lesquelles son cœur s'est brusquement arrêté, marquant ainsi le début d'une lutte acharnée pour sa survie. Grâce à l'intervention rapide de passants, parmi lesquels un médecin et des gendarmes, et à une prise en charge médicale d'urgence efficace, sa vie a été miraculeusement sauvée. Cet échange explore non seulement la vulnérabilité humaine face à l'adversité, mais également la puissance inébranlable du cœur humain, tant au sens littéral que symbolique. Nicolas nous conduit à travers son voyage de récupération, un chemin pavé de défis, mais également d'espoir et de résilience. Il aborde des thèmes profonds tels que la réévaluation de la vie, l'importance de la spiritualité, et le rôle central de l'amour et de la compassion dans la guérison.

    Nicolas nous évoque sa réflexion sur l'évolution des valeurs dans le travail et l'économie, prônant une "économie du cœur" qui valorise l'engagement humain au-delà des succès matériels. Ce récit est une source d'inspiration, rappelant à chacun la force intérieure disponible même dans les moments les plus sombres, et la capacité de surmonter les épreuves les plus ardues avec courage et foi. Un homme, un auteur à suivre sur son blog Nicolas d'Hueppe 

  • ©MEDIADVIZE

    La santé du dirigeant, premier patrimoine immateriel de l'entreprise

    22 mars 2024

     La question de la place de la vulnérabilité au sein des entreprises, ainsi que des stratégies pour y faire face, sont souvent reléguées au second plan par les organisations. Cela concerne autant la santé du dirigeant, qui représente indéniablement le premier patrimoine immatériel de l'entreprise, que la fragilité structurelle et celle des employés. Les témoignages et expériences démontrent que, confrontés à l'adversité, les dirigeants peuvent puiser dans des ressources insoupçonnées pour transformer ces vulnérabilités en véritables opportunités de croissance et de renforcement. Ce processus mène également à un développement professionnel marqué par la joie, le bonheur, et la résilience. Envisager la vulnérabilité et la capacité de rebondir nous invite à reconsidérer l'échec, non pas comme une faiblesse, mais comme un puissant moteur d'innovation.

  • EDC

    Assises Nationales des EDC 2024 : Réenchantons le travail

    15 mars 2024
  • ©MEDIADVIZE

    Le changement d'échelle associatif : comment devenir un militant entrepreneur ?

    8 mars 2024

    En France les associations jouent un rôle important qu'ils soient culturels, sociaux, environnementaux ou économiques et le passage à une échelle supérieure représente un enjeu majeur pour ces structures, qui doivent concilier croissance et préservation de leurs valeurs fondamentales. Des changements d'échelles qui soulèvent plusieurs défis. qui nécessite une réflexion approfondie et une stratégie adaptée pour que les associations puissent continuer à remplir efficacement leur mission tout en faisant face aux nouvelles responsabilités et opportunités qui accompagnent leur croissance.

  • ©MEDIADVIZE

    Normes, administration, revenus : quelles solutions pour l'agriculture?

    2 mars 2024
  • Une expositions qui se termine le 21 avril ©Citéco édition Albert René

    Un après-midi à la CITECO de Paris

    24 février 2024

    Les albums d'Astérix et Obélix, créés par René Goscinny et Albert Uderzo, offrent bien plus que de simples histoires de divertissement. Ils constituent également une source riche et ludique pour aborder des concepts économiques complexes de manière accessible et amusante. À travers les aventures de ces irréductibles Gaulois, les lecteurs peuvent explorer des thèmes économiques variés comme la monnaie, le marché, le management, et même des questions sociales et économiques plus larges telles que le travail, le commerce, et les structures sociales. Et ce aussi au travers des personnages comme ordrealphabetix le poissonnier ou le forgeron cetautomatix. Chacun représentant différents secteurs économiques et métiers, illustrant la spécialisation du travail et l'importance de la coopération économique.

    Certains albums abordent directement des sujets économiques, comme "Obélix et Compagnie", où l'on voit César tenter de déstabiliser l'économie du village gaulois en introduisant le concept de profit et de consommation excessive, une satire fine du capitalisme et de ses excès.

    Des histoires, qui tout en étant humoristiques et divertissantes, permettent de sensibiliser les lecteurs aux principes économiques de base et d'encourager une réflexion critique sur des questions économiques et sociales contemporaines. En rendant l'économie accessible à tous, les albums d'Astérix et Obélix servent d'excellent outil pédagogique pour initier les enfants et les adultes aux concepts économiques fondamentaux.

    Et c'est pourquoi la Citéco de Paris y a consacrer une expositions jusqu'au 21 avril.

  • ©MEDIADVIZE

    La CSRD : Une Révolution dans la RSE pour les Entreprises Européennes

    17 février 2024

    La responsabilité sociale des entreprises (RSE) a toujours été une préoccupation majeure pour les organisations soucieuses de leur impact environnemental, social et de gouvernance. Cependant, avec l'introduction de la Directive sur le reporting de durabilité des entreprises (CSRD) par l'Union européenne le 16 décembre 2022, le paysage de la RSE est sur le point de connaître une transformation radicale. La CSRD impose aux entreprises de communiquer annuellement sur leurs informations relatives à la RSE à partir de 2025, marquant ainsi une étape significative dans l'évolution de la transparence corporative.

    Delphine Gibassier, consultante chercheuse et titulaire de la chaire de recherche "Performance Globale Multi-Capitaux", à AUDENCIA, la CSRD est une initiative visant à standardiser le reporting de durabilité pour les entreprises européennes. Elle émerge dans un contexte où les rapports RSE volontaires montrent leurs limites en termes de comparabilité et de fiabilité. La CSRD vise à rendre ces rapports plus rigoureux, en introduisant des normes (ESRS) qui exigent des informations plus précises et qualitatives.

    Un des aspects novateurs de la CSRD est l'introduction du concept de double matérialité, expliqué par Maya Vié de l'ORSE. Il s'agit en même temps d'évaluer comment les facteurs externes affectent l'entreprise, et de considérer l'impact de l'entreprise sur l'environnement et la société. Cette double approche oblige les entreprises à intégrer pleinement la RSE dans leur stratégie globale, soulignant l'interconnexion entre impacts sociaux, environnementaux et financiers. 

    IFACI, PwC, ORSE et la chaire Performance globale multicapitaux ont rédigé une étude commune sur ce sujet. TÉLÉCHARGEMENT ICI

    La mise en œuvre de la CSRD ne se limite pas à une obligation réglementaire ; elle représente une chance pour les entreprises de se réinventer. En adoptant une approche proactive face aux défis de la durabilité, les entreprises peuvent non seulement répondre aux attentes réglementaires et sociétales, mais aussi découvrir de nouvelles opportunités de marché, d'innovation et de compétitivité.

     

  • Maya Selva Le cigare comme métier, le Honduras pour passion ©Luc Monnet

    Visage d'entrepreneur de Maya Selva : Une touche de féminité dans l'industrie du cigare.

    9 février 2024

    Maya Selva, pionnière dans l'industrie traditionnellement masculine du cigare, a fondé Maya Selva Cigares en 1995, marquant le début d'une entreprise qui allait redéfinir les standards de qualité et d'innovation dans le secteur. Originaire du Honduras, un pays célèbre pour son tabac de qualité, Maya a grandi dans un environnement qui ne semblait pas la prédestiner à une carrière dans l'industrie du cigare, tant par le metier des parents que par les études d'ingénieurs vers lesquelles elle s'était engagée. Ce qu'elle voulait c'était relier la France au Honduras, elle a dans premier temps penser à faire des compotes de bananes, heureusement pour les aficionados de vitoles ce ne fut pas le cas.

    Ses débuts ont été marqués par des défis, notamment l'introduction de sa première marque, Flor de Selva, sur le marché français, un pari qui s'est avéré payant et a rapidement conduit à un succès international. L'entreprise s'est ensuite élargie pour inclure d'autres marques telles que Cumpay et Villa Zamorano, reflétant la richesse des terroirs du Honduras et du Nicaragua.

    Maya Selva s'est engagée envers la durabilité et l'éthique dans l'industrie du cigare, travaillant étroitement avec les cultivateurs locaux pour promouvoir des pratiques agricoles responsables. Sa contribution au développement économique de ses pays d'origine et son engagement pour la qualité ont été reconnus internationalement, lui valant de nombreux prix et distinctions.

    Plus qu'une entrepreneure réussie, Maya Selva est une source d'inspiration, brisant les barrières de genre dans l'industrie du cigare et au-delà. Elle continue d'innover et de surprendre, affirmant son rôle de symbole de changement et d'innovation dans l'industrie du cigare, tout en mettant en avant son engagement envers l'excellence, la durabilité et le développement de sa communauté au Honduras.

  • Le mangement hybride ou non s'appuie d'abord sur l'humain

    Est-ce que l'on nait manager ou est-ce qu'on le devient ?

    2 février 2024

     

    Nait-on manager ou le devient-on ? 

    La question de savoir si l'on naît manager ou si l'on devient manager est au cœur des discussions sur le développement professionnel et le leadership. Comme le suggèrent François Joseph Vella et Sacha Lopez dans leurs ouvrages, la compétence managériale ne se résume pas à une position ou un titre. Elle englobe une série de compétences, d'aptitudes, et surtout, une capacité à évoluer et à s'adapter dans un environnement de travail qui ne cesse de changer, particulièrement avec l'introduction du télétravail.

    Le télétravail, en particulier, pose des défis uniques pour le management. Il nécessite des compétences de communication plus affinées, une confiance accrue envers les employés, et une capacité à motiver et à engager à distance. Cela implique également une compréhension profonde des besoins individuels des membres de l'équipe et de la manière dont ils s'intègrent dans la culture d'entreprise globale.

    Les bonnes pratiques en management dans ce contexte hybride et en constante évolution sont cruciales. Elles peuvent inclure l'adoption de technologies de communication efficaces, le développement de stratégies pour maintenir l'engagement des employés, la gestion des attentes en termes de productivité et de bien-être, et la capacité à offrir un soutien adapté aux différentes situations personnelles des employés.

    En fin de compte, être manager est une compétence qui se développe avec le temps, l'expérience, et surtout, avec une volonté d'apprendre et de s'adapter. La formation continue, la réflexion sur sa propre pratique, l'ouverture aux feedbacks, et l'adaptation aux nouvelles réalités du travail sont des éléments clés pour devenir un manager efficace dans le monde moderne.

     François Joseph Vella, consultant et coauteur de l'ouvrage "Les 5 règles vitales du management" aux éditions du bien commun,

    Sacha Lopez, cofondateur du Worklab et auteur du "Guide de survie pour un manager en situation hybride" aux éditions Pearson.

  • ©DALLE-E

    Religion et entreprises, comment faire bon ménage ?

    26 janvier 2024

    Dans un monde de plus en plus diversifié sur le plan culturel et religieux, la question de leur place au sein des entreprises est devenue un sujet de débat complexe. Les entreprises, en tant que microcosmes de la société, se trouvent confrontées à la nécessité de jongler entre les aspects sociaux, religieux, économiques et politiques de cette question. Trouver un équilibre est un défi essentiel pour la cohésion et la prospérité de nos communautés professionnelles et, par extension, de notre société tout entière. Et L'une des réalités incontestables est que les entreprises sont des lieux de travail où se côtoient des individus de diverses origines religieuses, reflet de notre société. Une diversité religieuse qui peut être une richesse si elle est dirigée de manière respectueuse et inclusive. Pouvant favoriser la créativité, la compréhension interculturelle et la capacité à saisir de nouvelles opportunités sur le marché mondial. Mais, comme on dit business is business et Le monde des affaires repose sur l'efficacité et la productivité. Les entreprises doivent veiller à ce que les pratiques religieuses n'affectent pas négativement leur fonctionnement. Alors se pose la question que faire ? Faut-il des aménagements des horaires, plus de travail flexible pour accommoder les pratiques religieuses sans compromettre la performance. Le sujet est complexe et que dit la loi, que dit le droit sue le sujet ? Comment être juste sans être réac ? Les entreprises qui naviguent habilement dans ces eaux trouvent souvent qu'elles sont mieux positionnées pour prospérer dans un monde de plus en plus complexe et interconnecté.

  • L'hôptal, le soignants, les patients une crise endémique !

    SOS Hôpital en détresse : quels symptômes, quels traitements ?

    19 janvier 2024

     La semaine dernière, une tragédie aux urgences de Nantes a rappelé l'urgence de la situation. Le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, a promis un surplus de 32 milliards d'euros pour le secteur hospitalier, tandis que le Président de la République a souligné la nécessité d'accompagner les transformations démographiques et notre lien essentiel avec la santé. Il y a quelque temps, avec Pierre IVORA, auteur de l'ouvrage "Soigner l'hôpital", fruit de trois années d'enquête nous avions échangé sur son regard approfondi sur les défis actuels de notre système de santé.

  • Thibaud Guilluy nouveau DG de France Travail ®France travail

    Un entrepreneur au service de l'emploi et de la dignité humaine.

    12 janvier 2024

    Le nouveau DG de France Travail n'est pas un DG comme les autres, même si son parcours académique pourrait le laisser entendre. Et pourtant, son parcours professionnel se distingue avec plus de 13 ans passés dans le groupe ARES en tant que DG. ARES, premier groupe d'insertion par le travail, a bénéficié de son leadership. Peut-être est-il le moins cloisonné des DG de Pôle Emploi, avec à son actif la création d'entreprises de conseils et d'associations, liant toujours entrepreneuriat, inclusion et emploi. Un parcours hors norme que nous allons essayer de découvrir dans notre portrait d'entrepreneur.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 239

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don