Accueil
Un pas vers l’écomobilité
Un pas vers l'écomobilité

Un pas vers l’écomobilité

Après avoir organisé des courses écomobiles, l'association AutosBus propose un prix de l'écomobilité, pour récompenser les démarches de déplacement autres que la voiture individuelle. Ecoutez les témoignages des participants au micro de Jacques Toulemonde. Inscription sur le site de l'association AutosBus 

Partager
S'abonner

Episodes

  • Un pas vers l'écomobilité

    À Lyon en train et trottinette électrique

    10 juillet 2023
    Fabien Jolivet habite Bourg et se rend tous les jours au travail à Lyon en combinant le train, le métro et la trottinette électrique. Ça représente une heure et quart de trajet, beaucoup moins qu’en voiture.
  • Un pas vers l'écomobilité

    Le covoiturage : un progrès qui n’a pas de prix ! ECO 07/24

    8 juillet 2024
    Depuis quelques mois, Renault Trucks encourage ses salariés à covoiturer avec BlaBlaCar Daily. Gérald Verne habite Marboz. Il n’avait pas l’idée que ça puisse exister. Il a trouvé des covoitureurs très simplement.
  • ©AutosBus

    Co voiturage pour une pratique artistique PrixEco 2406

    10 juin 2024

    Brigitte se rend aux séances de danse folk à Journans en covoiturant avec tous les participants qui viennent de Bourg. Au début, elle avait réuni trois personnes. Maintenant, il y en a une dizaine. L’animatrice a discrètement aidé à cet élargissement.

  • ©AutosBus

    Certains de mes collègues ont changé !

    13 mai 2024

    Emmanuel Hyvernat travaille à la Maison de la Culture et de la Citoyenneté où le groupe des ‘Écomotivés’ agit pour la transformation écologique et notamment pour les déplacements alternatifs. Certains de ses collègues sont passé au covoiturage et au vélo.

  • Covoiturage à Ramasse

    Je peux emmener votre fille, c’est sur ma route !

    8 avril 2024

    Lucile et Rémi voulaient lancer un réseau de covoiturage dans leur village de Ramasse. La municipalité les a soutenus. La réunion de lancement vient d’avoir lieu. Les premiers résultats se voient tout de suite

  • ©AutosBus

    Au boulot, je pointe quand je viens à véloPrixEco 2403

    11 mars 2024

    À l’usine Saint-Gobain Weber à Servas, un premier salarié est passé au vélo il y a cinq ans et il y a aujourd’hui une grosse dizaine d’écomobilistes, près d’un salarié sur cinq. Pas mal pour une entreprise située en pleine campagne. Qu’est-ce qui explique cette réussite ?

  • Un pas vers l'écomobilité

    Couvrir la distance terre-lune, sans conduire PrixEco 2402

    12 février 2024
    Chaque semaine, près de deux cents personnes font la liste des kilomètres parcourus sans conduire et l’envoient à Michel Mayer. Il fait le total et calcule le CO² économisé. Ça s’appelle le Défi Carbone.
  • Un pas vers l'écomobilité

    J’entraîne les enfants à venir à l’école à vélo PrixEco 2401

    8 janvier 2024
    Damien Berthier est un écomobiliste aguerri qui habite Simandre. En accord avec la directrice de l’école du village, il a entraîné les enfants à rouler à vélo. Les enfants et les parents s’y sont mis.
  • Annick Puvilland ©AutosBus

    Vélo et covoiturages en tous genres !

    11 décembre 2023

    Annick Puvilland habite Bourg et fait la plupart de ses déplacements à vélo. Quand la distance est un peu longue, elle cherche des covoiturages en passant par toutes sortes de canaux différents, et elle trouve quasiment toujours.

  • ©AutosBus

    Un voisin m’a convaincue de prendre le train

    13 novembre 2023

    Nouveau témoignage d'écomobilité : Claire Reverchon habite tout près de la gare de Ceyzériat. Depuis son emménagement il y a un an, elle pensait à essayer le train pour aller au travail à Bourg. Un voisin vient de l’aider à faire le pas.

  • Un pas vers l'écomobilité

    Un vélo électrique pour trois PrixEco 2310

    9 octobre 2023
    Claire, Manu et Anatole Genier partagent un vélo électrique qui leur est bien utile car il y a 150 mètres de dénivelée entre le hameau où ils habitent et le village de Jasseron, mais il faut partager le vélo.
  • Julie Ducloux ©AutosBus

    Je change, j’aide les autres à changer Prix Ecomobilité sept 2023

    11 septembre 2023

    Julie Ducloux a récemment emménagé à Journans. Elle a cherché une façon d’aller au travail à Bourg sans sa voiture. Ça fait treize kilomètres. Elle a trouvé sa solution : le vélo électrique, même la nuit.

    "J’ai des contraintes horaires qui me font finir vraiment tard. À vélo, j’aime bien rentrer avant onze heures parce que j’ai l’éclairage public. Les lumières de la nuit sous les étoiles, c’est vraiment un plaisir. 

    Est-ce que quelqu’un m’a incité à changer ? Non. Est-ce que j’aide d’autres à changer ? Oui. J’ai plusieurs amies qui ont envie de venir faire du vélo avec moi. On fait des dix kilomètres et on se rend compte qu’on peut le faire. Donc peut-être qu’un jour on pourra aller ensemble jusqu’au travail."

  • Un pas vers l'écomobilité

    Se déplacer autrement : un souci d’apprentissage

    12 juin 2023
    Serge Favier habite Montrevel et fait de multiples allers-retours à Bourg. Avec beaucoup de bonne volonté il a fait des tentatives pour se déplacer autrement, sans succès pour le moment, et il envisage de déménager en ville.
  • Ecomobilité mai2023©autosbus

    J’alterne le vélo et le covoiturage

    10 mai 2023
    Simon Robelin habite Ceyzériat. Certains jours, il prend le vélo pour aller au travail à Bourg. Les autres jours, y va avec la nouvelle ligne de covoiturage et il en revient avec des gens qui ont les mêmes horaires que lui.
  • Amandine Straub©autosbus

    La ligne de covoiturage : efficace et sympa

    11 avril 2023
    Amandine Straub habite Ceyzériat et utilise la nouvelle ligne de covoiturage tous les jours pour aller au travail. Elle part en une ou deux minutes. À l’arrivée la voiture la dépose à côté de son travail à Saint-Just.
  • ©AutosBus

    Marche, train et vélo en libre-service, c’est l’avenir

    13 mars 2023
    Sylvie Nobecourt marche jusqu’à la gare de Villars les Dombes où elle prend le train pour Bourg. À l’arrivée, elle emprunte un vélo en libre-service pour finir son trajet. Les abonnés du train se sont regroupés pour covoiturer en cas de grève.
  • ©AutosBus

    Un covoiturage simple pour les collégiens

    13 février 2023

    A Simandre, Gaëlle Berthier s’organise avec les parents d’élèves pour les conduites des enfants au collège quand les horaires du car scolaire ne conviennent pas. Les voitures sont souvent pleines. Cela économise beaucoup de temps et beaucoup de kilomètres en voiture.

  • Le marché de Journans

    21 kilomètres entre le champ et le frigo

    9 janvier 2023

    Au mini marché de Journans, les clients achètent en ligne le lundi et viennent chercher leurs produits le mercredi, le plus souvent à pied. Les producteurs ont inventé de belles solutions pour amener les paniers en parcourant un minimum de kilomètres.

  • Un pas vers l'écomobilité

    Si vous voulez, vous pouvez covoiturer

    12 décembre 2022

    Yves Bardet habite et travaille à Bourg. Il recherche toutes les formes possibles de covoiturage pour ses sorties de loisirs. Par exemple, il profite des propositions faites par l’association ABCDE de Montrevel en Bresse pour aller à ses conférences avec des voitures pleines.

    "On partage les kilomètres. On se retrouve à plusieurs. C’est de la fatigue en moins. A mon avis, c’est gagnant-gagnant pour tous : pour ceux qui partagent la voiture et aussi pour l’association.
    Effectivement, il y a maintenant très régulièrement des voitures remplies avec trois-quatre personnes. Les gens qui covoiturent remercient, disent que c’est chouette. On a vraiment l’impression qu’ils sont contents de venir ensemble."

  • prix écomobilité AutosBus

    Et si on sortait ensemble ?

    7 novembre 2022

    Irène Taton habite Saint Jean sur Reyssouze et profite des sorties culturelles organisées par une association locale. En moyenne, une douzaine de personnes remplissent les voitures pour aller voir des spectacles ou des expos à Bourg, Macon ou Tournus.

    "Sur le retour, on parle de ce qu’on a aimé et de ce qu’on n’a pas aimé. C’est un grand moment de partage. J’aime beaucoup aussi le mélange des générations. Si ce système n’existait pas, je ne sortirais pas autant. Je le fais à cause du petit budget et de la convivialité. Le prix de l’essence et l’écologie comptent aussi. Je suis native de cette campagne et je trouve que ces sorties sont vraiment un cadeau. Ça fait une grande ouverture et j’ai envie de dire : allez-y quoi, profitez !"

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 44

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don