Accueil
Qui est la Vierge Marie ?
©RCF / Freepik / Wikimédia commons

Qui est la Vierge Marie ? - page 2

Mère de Jésus et mère de Dieu, Marie fait l'objet d'une grande dévotion chez les catholiques. Mais qui est vraiment la Vierge Marie ? RCF vous propose un dossier complet pour comprendre quel rôle elle a joué dans la vie de Jésus, pourquoi les catholiques la vénèrent tant et quelles sont les principales fêtes qui lui sont associées ?

Marie, vierge et mère

Marie est un des personnages centraux du christianisme, celle par qui la promesse de Dieu s'est réalisée. Et pour cause : cette jeune femme juive originaire de Nazareth en Galilée, aurait enfanté le Fils de Dieu, Jésus-Christ, sans même avoir eu de rapport sexuel avec son compagnon Joseph. En effet, la tradition catholique et orthodoxe présente cette jeune femme comme étant vierge. C'est l'archange Gabriel qui lui annonce sa maternité prochaine et cette conception virginale, lors de ce qu'on appelle désormais l'Annonciation. Cet évènement est fêté chaque 25 mars. 

Marie, disciple fidèle

Dès l'annonce de sa maternité, Marie accepte son rôle pleinement, elle dit même à l'archange Gabriel : "Je suis la servante du Seigneur". Très vite, elle se met au service de l'œuvre de Dieu et de son Fils, et fait preuve d'une très grande dévotion. Elle devient d'ailleurs l'une des plus fidèles disciples de Jésus en le suivant jusqu'au pied de la croix

Marie, mère de Dieu 

En 431, lors du concile d'Éphèse, l'Église a affirmé que Marie était également "mère de Dieu", puisque Dieu s'est fait homme au travers de Jésus. Marie est donc à la fois la mère du Fils de Dieu et de Dieu lui-même. 

Marie, comblée de Grâce

"Réjouis-toi, comblée de grâce", lui dit l'archange Gabriel lors de l'Annonciation (Luc 1, 28). L'Église catholique voit dans cette description de Marie, le fait qu'elle a été préservée du péché des hommes, dès sa conception. Cette croyance a d'ailleurs donné lieu à un dogme marial proclamé en 1854, celui de l'Immaculée conception, fêté tous les 8 décembre. La Vierge se serait elle-même présentée comme étant "l'Immaculée conception" lors de certaines de ses apparitions, notamment à Bernadette de Lourdes.  

Marie, montée au Ciel

À la fin de sa vie terrestre, Marie aurait été "élevée corps et âme à la gloire céleste", sans avoir connu la dégradation du tombeau. Cette croyance des catholiques a été officialisée en 1950 par l'Église. Depuis, les fidèles fêtent l'Assomption tous les 15 août. Si elle est récente, cette fête chrétienne est très importante. 

Marie, mère de l'Église

Depuis peu, c'est-à-dire depuis 2018, Marie est également célébrée comme étant "mère de l'Église", le lundi après la Pentecôte. C'est le pape François qui l'a instaurée car il souhaitait "favoriser... la croissance du sens maternel de l'Église et de la vraie piété mariale". 

Marie, un modèle de foi, même pour les protestants

Si elle tient une si grande place dans la foi catholique, c'est parce que Marie est vue comme un exemple à suivre, en tant que témoin et disciple de l'amour de Dieu. La dévotion mariale des fidèles s'exprime par de nombreuses processions et pèlerinages organisés par les diocèses ou les paroisses vers les sanctuaires mariaux, comme à Lourdes ou à Utelle dans les Alpes-Maritimes.  

Chez les protestants qui ne vénèrent pas Marie pour diverses raisons, Marie est reconnue parce qu'elle apparaît dans les Écritures et respectée pour sa docilité et sa fidélité ; mais elle n'est pas vénérée. Néanmoins, certains pasteurs n'hésitent pas à la présenter comme un modèle. 

Partager

notre sélection d'articles

tous les autres articles

Aucun article n'est disponible pour le filtre sélectionné.