Accueil
Un marcheur lambda
RCF

Un marcheur lambda

Emission présentée par Alexis Jeanson

Alexis habite la Touraine. À 35 ans, il part seul, à pied. Il pèlerine jusqu' à Jérusalem. 6500 km : un rêve qui remonte à l'adolescence. Son aventure, les chemins qui seront foulés, les rencontres, les joies, les galères, il nous les raconte sur RCF chaque semaine. Suivez ici ce périple et sur son site Internet et ses réseaux sociaux : https://www.un-marcheur-lambda.com/

Partager
S'abonner

Episodes

  • © Alexis Jeanson

    Mes premiers pas en Serbie

    21 juin 2024
    Ca y est : je suis dans le 6e pays de mon pèlerinage. Les choses continuent à m’éloigner de chez moi et de ce que je peux connaître. Maintenant c’est l’alphabet cyrillique qui s’invite au tableau de ND de la route. Les premiers contacts ont été avec les moustiques, les moucherons et les champs. Beaucoup de champs… même dans les villes les machines agricoles se trouvent au milieu du bitume ! Les débuts de mes découvertes ne font que commencer et Belgrade arrive bientôt ! Tout un programme !
  • © Alexis Jeanson

    3 pays en 4 jours et 2 inconnus avec

    14 juin 2024
    Me voilà sorti de Hongrie, bientôt de Croatie pour la Serbie. La route continue et pourtant de nouvelles choses encore se posent là.
    D’abord, la possibilité de croiser des mines antipersonnel, trace du conflit des Balkans (1991-1995). Ensuite essayer de visiter le micro état de Verdis situé le long du Danube… mais rien de certains. Pour aucun des deux. Je verrai bien, je trace ma route et peut être que j’aurai de nouvelles choses à vous raconter. Qui sait ? Affaire à suivre donc !
  • © Alexis Jeanson

    Mes douleurs aux pieds contre un jeune en détresse

    7 juin 2024
    Le temps. La Providence. C’est comme si sur la route, le premier permettait à la seconde d’agir. C’est en tout cas ce qui s’est passé il y a deux jours. Je sortais de la pharmacie et là, Rayane vient à ma rencontre… désemparé, il tente avec moi son ultime bouée de sauvetage.
  • © Alexis Jeanson

    Szombathely me voilà !

    31 mai 2024
    Ca y est j’y suis ! Me voilà à la fin de la première portion de mon pèlerinage. La porte du chemin de saint Martin se ferme, celle de Jérusalem s’ouvre totalement. 2 jours sur place et beaucoup à raconter. L’accueil des gens sur place, la rencontre avec le maire de la ville, la messe dans l’église saint Martin… heureux et fier, je continue maintenant la route vers la Serbie…
  • © Alexis Jeanson

    Plus que quelques kilomètres !

    24 mai 2024
    Ca y est je suis en Hongrie ! Dernier pays dans ce chemin de saint Martin, je ne suis plus qu’à une centaine de kilomètres de mon but intermédiaire ! Ensuite ce sera le toboggan européen puis la Turquie, Chypre et la Jordanie pour atteindre Israël et Jérusalem. Dernière première ligne droite donc mais je me rend compte que j’ai toujours un peu mis ce chemin de côté dans ma tête, préférant penser à Jérusalem plus qu’à l’ancienne Sabaria. C’est vrai ça !? Mais pourquoi donc ?? En tout cas cette filiation a saint Martin sur la route semble avoir développer une volonté de lui ressembler sur un point : avoir cette volonté à toute épreuve pour servir le Christ !
  • © Alexis Jeanson

    Une voiture noire surgit de la nuit

    17 mai 2024
    Voici une petite illustration de l’action de la Providence dans mon pèlerinage. Après une journée exigeante (45 km), je repars mouillé. La pluie arrive et la nuit tombe, je ne sais pas où je vais dormir mais mon enthousiasme bat sa joie à plein ! La alors que j’ignore encore où je vais passer la nuit : une voiture s’arrête pour m’apporter les réponses que j’attendais dans les exiger. Merci encore à Jaka et Kathia qui m’ont fait un Acceuil royal et simple.
  • © Alexis Jeanson

    Ljubljana et la petite souris

    10 mai 2024
    Journée de découverte de la capitale Slovène mais un peu particulière. Je le ressens comme ça en tout cas : c’est comme si j’avais du mal à profiter de ces journées touristiques… comme si ce n’était pas la place du pèlerin que je suis. L’objectif de l’itinérance du marcheur que je suis, prend parfois la place de la découverte. Et puis il y a cette image de la petite souris : comme si le pèlerin en était une, à passer à travers la vie des hommes. Elle traverse leur existence et emporte quelques miettes pour les alléger un peu plus…
  • © Alexis Jeanson

    Un changement lent

    3 mai 2024
    être sur la route c’est change progressivement mais difficile parfois d’en pointer concrètement les éléments. Il faut juste recevoir et continuer en prenant jour après jour ce qu’il y a à vivre. Je vais à Jérusalem à pied ? Oui mais qu’est ce que la route m’offre concrètement pour être différent à l’arrivée ? Et comment je m’organise avec cela ? La route et le pèlerinage changent en profondeur la pèlerin. C’est vrai. Mais quel bilan j’en fais ?
  • © Alexis Jeanson

    La basilique St Antoine de Padoue.

    26 avril 2024
    Chapeau : parmi toutes les églises qu’il m’a été donné de visiter en Italie, voici - à mon sens - la plus incroyable ! J’en ai encore des palpitations… allez je vous emmène dans le dédale dévot de cette basilique construite en 1258 et 1310.
  • © Alexis Jeanson

    Le pèlerin, un semeur désintéressé

    19 avril 2024
    Il suit une route qui ne lui appartient pas. Il sème mais ne connaîtra jamais les fruits qui germeront après coup. Et c’est une bonne chose : au final il n’est qu’un vecteur. Rien d’autre. Filant aux horizons, ses graines ne sont que des clés éventuelles pour ceux qu’il rencontre.
  • © Alexis Jeanson

    Déjà la fin de la via Francigena !

    12 avril 2024
    un nouveau chapitre s’ouvre pour mon pèlerinage. Je quitte Pavie et donc la Via Francigena. Le confort que je pouvais connaître par les facilités de cette voie de pèlerinage est fini. Moi ça me va de poursuivre dans cet incertain ! Comme une remise en jeu, je me lance dans cette suite où Dieu aura encore son rôle à jouer ! À Dieu vat ! En photo vous apercevrez ce qu’est un peu la basilique majeur Saint Michel ou Charlemagne fut sacré roi des lombards et qui mérite le détour !
  • © Alexis Jeanson

    La communication, une clé qui est loin d’être simple

    5 avril 2024
    je n’imaginai pas que ce serait si compliqué de communiquer avec les italiens. Pour le moment, j’essaie encore et encore mais je boîte furieusement. Espérons que le déclic arrivera bientôt.
  • © Alexis Jeanson

    Comme un air de revanche !

    29 mars 2024
    La traversée des Alpes a été ardue. Exigeante. En prenant du recul sur le morceau le plus difficile de mon pèlerinage - pour l’instant en tout cas -, je fais le constat que cela participe à une revanche sur mon passé douloureux. Toutes ces luxations des genoux m’ont endurcis… c’est comme si ma jeunesse avait été le terreau où ma détermination avait germé.
  • © Alexis Jeanson

    Le début et la fin de quelque chose

    22 mars 2024
    Ca y est, je suis aux portes de l’Italie. Mais même après 1000 kilomètres, j’ai l’impression que mon périple commence vraiment. Comme un tournant important dans mon pèlerinage. Chose étonnante en soit, c’est pourtant le sentiment qui m’enveloppe… et c’est incroyable !
  • © Alexis Jeanson

    Une marche au désert de la Chartreuse

    15 mars 2024
    Pour mes 2 mois sur la route, j’ai pu faire une marche au désert dans ces Alpes alléchantes. Les hauts plateaux du Col de l’Alpette, nimbés de blanc, ont eu l’échos d’une voix résonnante, celle de Dieu. Alors dire que ce fut incroyable serait peu dire. Que serait un pèlerinage sans le désert ?
  • © Alexis Jeanson

    Accueillir l’autre dans son pèlerinage pour quelques jours, est-ce simple ?

    8 mars 2024
    Est-ce facile de faire entrer quelqu’un dans son rythme de pèlerinage ? La question dépend sûrement de chacun mais moi, je sais que c’est un petit sacrifice pour la joie du partage. Pourquoi un sacrifice ? Car c’est modifier son rythme pour laisser une place à l’autre. Plusieurs jours sont parfois nécessaires pour se remettre d’aplomb. Mais malgré ce périlleux pour l’équilibre que je vise, j’étais heureux de marcher quelques jours avec ma maman. Je l’embrasse d’ailleurs fort !
  • © Alexis Jeanson

    Le témoignage inéluctable du pèlerinage

    1 mars 2024
    Pèlerin et jusqu’à Jérusalem n’est pas une simple route où l’on marche. Le témoignage en fait intrinsèquement partie. Comme un meuble à trois tiroirs, chaque personne reçoit ce que le pèlerin a donné pour que ce rêve vécu passe dans leur poche.
  • © Alexis Jeanson

    Mes anges gardiens terrestres

    23 février 2024
    La route c’est aussi des rencontres. Celles qui fortifient le pèlerin quelque fois un peu vacillant. Un peu à la manière de l’esprit saint, ils opèrent des dons qui font partie de ces trésors désintéressés et qu’il faut savoir accepter tel quel. Dès lors qu’on les accepte, ils viennent teinter le pèlerinage d’une chaleureuse note d’espérance en devenant le prochain de celui qu’on rencontre.
  • © Alexis Jeanson

    Bonne entrée en Carême

    16 février 2024
    Que le Carême prenne place dans mon pèlerinage est une bonne chose, car être sur la route demande de quitter l’amour du confort pour le goût de l’aventure. Cela me permet d’aller vivre ce temps dans une dimension particulière. Tenter de me rapprocher de l’amour inconditionnel de Dieu par la marche et de porter témoignage de l’amour du christ ! En somme être un sel pour la terre et donner du fruit là où je me trouve.
  • © Alexis Jeanson

    Le pèlerin de Dieu

    9 février 2024
    Sur la route, le rapport au temps change. L’homme revient dans son rythme naturel. D’autan plus quand on se blesse et qu’il faut accepter de s’arrêter. Après, savoir quand repartir peut être un acte de foi, voire un peu fou quand on repart sur la route en béquilles !

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 23

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don