Accueil
Des Pierres et des Hommes
© RCF

Des Pierres et des Hommes

Emission présentée par ThomasCauchebrais

Chaque semaine les meilleurs experts angevins vous font (re)découvrir votre patrimoine architectural et religieux. L’Anjou est riche de ces trésors patrimoniaux. Les connaissez-vous ? Laissez-vous séduire par cette émission qui vous montrera l’Anjou comme vous ne l’avez jamais entendu. 

 

Partager
S'abonner

Episodes

  • © RCF

    Jules Desbois, le sculpteur angevin, injustement oublié, réhabilité

    26 février 2024
    Né à Parcay-les-Pins dans le Maine-et-Loire, le sculpteur Jules Desbois fût l’un des artistes majeurs de la fin du 19ème siècle en France, injustement oublié au profit de son grand ami Auguste Rodin. En Anjou, un musée lui est consacrée dans son village natale mais peu de publications scientifiques lui sont consacrées. Le récent livre « Jules Desbois, l’élan dans la marbre », 6ème opus de la collection Carnets d’Anjou, comble en partie ce manque. Nous en parlons avec notre invité et auteur de ce livre, Florian Stalder. conservateur des musées pour le département de Maine-et-Loire.
  • © RCF

    Jules-Eugène Lenepveu, le peintre angevin maudit aux œuvres cachées

    26 février 2024
    Remarquable dessinateur et peintre d’histoire, Jules-Eugène Lenepveu est aussi l’auteur de grands décors, civils et religieux. Mais l’Angevin fait aussi partie de ces nombreux artistes-peintres du XIXe siècle à être tombé dans l’oubli. Pour quelle raison ? Réponse avec Anne Esnault, conservatrice du patrimoine et directrice des musées d’Angers.
  • Eglise de la Trinité dans la Doutre au premier plan

    L'église de la Trinité à Angers : le berceau de la Doutre

    19 février 2024

    Au cœur de la Doutre, jouxtant l'ancienne abbaye du Ronceray, l'église de la Trinité est un des nombreux témoignages, avec l’ancien hôpital Saint Jean, du style gothique Plantagenêt. Cette église fut à la naissance du quartier de la Doutre dont la présence chrétienne est avérée depuis le 5ème siècle. Une longue histoire que nous allons raconter avec Yves Durand, guide bénévole pour l’association Ars et Fides.

  • Le Comte Alfred de Falloux

    Comte Alfred de Falloux, bienfaiteur du Haut-Anjou

    12 février 2024

    Il est un nom qui compte encore dans le Haut-Anjou et plus spécialement sur la commune du Bourg-d’Iré : le comte Alfred de Falloux. Député légitimiste, éphémère ministre de l'Instruction publique et des Cultes en 1848/49 sous la IIème République, on lui doit une loi qui autorise les membres du clergé à enseigner sans titre universitaire contrairement aux laïcs dans les écoles secondaires. Mais on lui doit aussi son château néo Louis XIII agrémenté de quelques touches néogothiques trônant au milieu d’un parc de 717 hectares qu’on appelait à l’époque la Mabouillère. On lui doit aussi un développement de sa commune à travers l’accès aux soins et la modernisation de l’agriculture. Nous en parlons avec le jeune historien local Jean Luard qui lui a consacré un livre très documenté en 2018.

  • Détail d'un vitrail de la chapelle montrant les fusillades d'Avrillé

    La chapelle du champ des martyrs d'Avrillé : lieu de mémoire et témoignage de foi

    5 février 2024
    Nous sommes en janvier 1794, en plein cœur de ce que l’on appelle la Terreur, plus de 2000 personnes attendent dans les prisons angevines d’être conduite à la mort. Pour arrêter l’épidémie qui commence à se propager et parce que la guillotine ne va pas assez vite, la commission militaire décide d’utiliser les grands moyens : la fusillade en masse. Elle aura lieu dans le clos de la Haie Aux bonshommes. L’endroit n’est qu’à une demi-lieue de la ville d’Angers, loin de toute habitation, loin des regards. Il convient donc parfaitement. C’est ici qu’à 9 reprises, entre 2000 et 2500 prisonniers, femmes, enfants, prêtres et religieuses, seront exécutés au nom de leur foi catholique et enterrés de manière simultanée dans 12 fosses creusées pour l’occasion. Le massacre s’étalera du 12 janvier au 16 avril 1794. Aujourd’hui, 230 ans plus, sur les lieux même du drame qu’on appelle le champ des martyrs, une chapelle s’élève en leur mémoire. Découverte.
  • ©Collégiale Saint Martin

    La Collégiale Saint Martin : un condensé de l'histoire de l'architecture médievale en Anjou

    29 janvier 2024

    La collégiale Saint Martin d'Angers est l'un des plus fleuron de l'architecture  carolingienne en France. Niché au coeur du vieux quartier historique d'Angers, le monument aurait pu passer encore longtemps inaperçu des Angevins si Prosper Mérimée ne l'avait pas redécouvert au 19ème siècle. Devenu propriété du Département en 1986, il a fallu plusieurs dizaines d'années de travaux de fouilles et de restauration -jusqu'à sa réouverture au public en 2006- pour révéler toute sa richesse archéologique et la complexité de son histoire. Découverte avec l'archéologue Daniel Prigent, conservateur en chef honoraire du patrimoine pour le département de Maine-et-Loire. 

  • Troglos à Rou-Marson

    L'habitat troglodyte en Anjou : un patrimoine bien vivant

    22 janvier 2024

    On les appelle plus communément des troglos. Ce sont des maisons d’habitations creusés dans la pierre. Le saumurois, où le tuffeau règne en maitre, en est truffé. C’est un mode de vie assez particulier mais qui est peut-être l’héritier direct de la manière dont on s’abritait dans les premières années de l’humanité. Nous allons en parler avec un spécialiste, saumurois d’adoption, Patrick Edgar-Rosa. Il parcourt le monde pour mieux connaitre ce type d’habitat.

  • René Gourdon et deux de ses œuvres

    Lumière sur le sculpteur angevin méconnu René Gourdon

    15 janvier 2024

    « Il était temps qu'on rende hommage à ce trop modeste sculpteur qui marque encore l'espace urbain et le mobilier de nos églises » écrit de lui François Comte, conservateur en chef des musées d'Angers, dans la préface de ce livre consacré à René Gourdon. Un premier tome, que l'on doit à son petit-fils Thierry Sourice, qui répertorie de manière non exhaustive les très nombreuses œuvres religieuses du sculpteur, dispersées en Anjou mais aussi aux quatre coins de la France et même à l'étranger. Découverte.

  • ©RCF Anjou - Gabriel Turquet de Beauregard

    La sauvegarde du patrimoine religieux de nos communes rurales: pas si simple

    8 janvier 2024

    Les églises du monde rural tombent en ruine. Que faire? Les laissez s'effondrer? Les restaurer? Oui, mais comment? Epineuse question à laquelle les maires de ces petites communes n'arrivent pas à répondre tant la tâche est couteuse. Pour les aider, ils peuvent compter sur l'architecte des bâtiments de France (ABF) pour le Maine-et-Loire: Gabriel Turquet de Beauregard. Entretien

  • Le palais épiscopal, depuis la rue de l'Oisellerie. (Photo: François Lasa/région Pays de la Loire)

    Le palais épiscopal d'Angers : un rare exemple d'architecture civile romane

    18 décembre 2023

    Il fut un temps que les moins de 20 ans… et même les plus de 20 ans… n’ont certainement pas connu… le temps où l’évêque d’Angers habitait dans un palais. Il s’agit bien évidemment du palais du Tau à Angers, bâtiment monumental datant du 12ème siècle en forme de T, jouxtant le transept nord de la cathédrale St Maurice et dont les façade s’apprécient à l’angle de la rue Baudrière et de la rue Montault. A l’intérieur, deux salles sont à admirer, une salle basse couverte en voute d’arête, exemple type de l’architecture romane du 12ème siècle, et une salle haute, ou salle synodale, au magnifique décors peints néo roman datant du 19ème siècle. Un palais dont les proportions monumentales et les décors peints ou sculptés symbolise tout autant le pouvoir spirituel que temporel de l’évêque d’Angers. Nous en parlons avec Nathalie Le Luel, historienne de l’art et enseignante à l’UCO et Etienne Vaquet, conservateur du patrimoine pour le département de Maine-et-Loire.

  • ..

    La manufacture d'allumettes de Trélazé

    11 décembre 2023

    Depuis le milieu du XIXe siècle, la production d’allumettes se développe à Trélazé en parallèle de l’extraction ardoisière. Après plus d’un demi-siècle d’activité, la manufacture d’allumettes ferme définitivement ses portes en juin 1981. Commence alors une période d’usages précaires et d’incertitudes quant à son devenir jusqu’au début des années 2010, période à partir de laquelle le site engage sa mutation à l’appui d’une forte mobilisation citoyenne, à l’origine également de sa reconnaissance patrimoniale. Nous en parlons avec Pascal Reysset, président de l'association des amis du patrimoine trélazéen.

  • wikipedia - Château de la reine de Sicile à Saumur

    Saumur : Le château de la reine de Sicile, entre vérité et légendes

    4 décembre 2023

    Construit dans la première moitié du 15ème siècle sur l’île Offard à Saumur, le logis de la Reine de Sicile est un châtelet devenu célèbre par le passage et la mort entre ses murs en 1442 de Yolande d’Aragon, reine de Sicile, épouse de Louis II, duc d’Anjou et mère du roi René. Enfin, c’est ce que dit la légende… Une légende que n’arrivent pas à confirmer ou infirmer les historiens, ne disposant pas assez de sources. Jusqu’en 2021, il abritait le pôle universitaire saumurois jusqu’à son acquisition par la fondation Anako afin d’en faire un lieu d’expositions et de découverte des peuples premiers, en voie de disparition. Histoire, architecture et actualité du château de la reine de Sicile, c’est le thème de cette émission en compagnie de Catherine Russac, responsable du service « Saumur, ville d’art et d’histoire » et l’ethnologue Patrick Bernard, président de la fondation Anako.

  • Crédit wikipedia - Eglise Notre-Dame de Cholet

    Eglises et châteaux néogothiques de l'Anjou : un particularisme local

    27 novembre 2023
    En Anjou, le château de Challain-la-Potherie, surnommé le « Petit Chambord » est le plus digne représentant du style néogothique. Un style très à la mode en France à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème dont le célèbre architecte Viollet-le-Duc et sa célèbre flèche de Notre-Dame de Paris en seront les meilleurs ambassadeurs. En Maine-et-Loire, c’est l’architecte angevin René Hodé qui fera office de chef de file, en construisant plusieurs dizaines de monuments civils dans ce style architectural qui puise ses racines dans le Moyen-Age et que nous évoquons aujorud'hui en compagnie de Guy Massin Le Goff, ancien Conservateur des Antiquités et objets d'art de Maine-et-Loire, auteur de plusieurs livres sur le sujet.
  • © CC BY-SA 4.0

    La chapelle de l'île de Béhuard : Par-delà les légendes, ce que peuvent nous en dire les historiens

    20 novembre 2023

    La chapelle de l'île de Béhuard est un endroit très prisé des angevins et des touristes. De sa création par Saint Maurille au Vème siècle à la légende de la découverte de la vierge noire dans le fleuve… la tradition catholique, aussi belle soit elle, nous dit beaucoup de choses sur l’histoire de ce site emblématique de l’Anjou. Mais, comme le disait Victor Hugo « Il faut l’Histoire pour l’ensemble et la légende pour le détail », nous allons nous intéresser à ce que nous disent uniquement les sources écrites en compagnie de notre invité : Ronan Durandière, chargé d’inventaire à la Conservation départementale du patrimoine de Maine et Loire.

  • © CC BY-SA 3.0

    Le château du Plessis-Macé, une forteresse aux portes d'Angers

    13 novembre 2023
    Il dresse fièrement ses remparts et ses tours depuis la commune du Plessis-Macé, devenu aujourd’hui commune délégué de Longuenée en Anjou. Ce château typiquement angevin du 15ème siècle appartient actuellement au conseil départemental de Maine et Loire qui y a installé le siège d’Anjou Théâtre, l’entité administrative qui organise chaque année depuis plus de 70 ans ce temps fort du théâtre professionnel et amateur : le festival d’Anjou. Des milliers de visiteurs se sont installés aux cours de ces dernières années pour assister à une pièce de théâtre mais peu connaissent finalement son histoire et ses caractéristiques. C’est ce que nous allons corriger aujourd’hui avec notre invité, l’archéologue Emmanuel Litoux, responsable du pôle Archéologie au sein de la Conservation départementale du Patrimoine de Maine-et-Loire
  • ©RCF Anjou - Eric Morin

    Désormais à la retraite, Eric Morin dresse le bilan de 15 années à la tête des musées de Cholet

    6 novembre 2023

    Il a dirigé pendant 15 ans les musées de Cholet, celui d’Art et d’Histoire et celui consacré à la mode et au textile représentant chacun d’eux les deux facettes de la ville et de son territoire. Désormais à la retraite depuis le 1er novembre, Eric Morin a accepté de revenir sur les 15 dernières années de sa carrière.

  • Eglise N-D l'ancienne de Chemillé

    L'église Notre-Dame de Chemillé : « Le plus beau clocher roman de l'Anjou »

    30 octobre 2023

    Découverte de l'église (XIIème siècle) Notre-Dame de Chemillé, dit « Notre-Dame l'ancienne », plus ancienne église romane de l'Anjou, avec Christian Bessonneau, président d'honneur de l'association de sauvegarde de cette église dont les fresques, datant du XIIème au XIXème siècle représente un des patrimoines les plus importants en matière de peintures murales.

  • © CCO Domaine public

    Jules-Eugène Lenepveu, le peintre angevin maudit aux œuvres cachées

    23 octobre 2023

    Remarquable dessinateur et peintre d’histoire, Jules-Eugène Lenepveu est aussi l’auteur de grands décors, civils et religieux. Mais l’Angevin fait aussi partie de ces nombreux artistes-peintres du XIXe siècle à être tombé dans l’oubli. Pour quelle raison ? Réponse avec Anne Esnault, conservatrice du patrimoine et directrice des musées d’Angers.

  • ©RCF Anjou - Capucine Lemaître

    Odorico, le mosaïste qui donné des couleurs à la ville d'Angers

    16 octobre 2023
    De la maison bleue à l’hôtel d’Anjou, en passant par l’ancienne compagnie française d’aviation ou l’école des arts et métiers, sans oublier la célèbre piscine de Rou-Marson, le mosaïste rennais Isidore Odorico a marqué de son talent notre département en y laissant tout un patrimoine art déco remarquable et haut en couleur. Le Repaire Urbain à Angers lui consacre une exposition jusqu’au 6 janvier prochain. Visite guidée en compagnie de la commissaire de cette exposition Capucine Lemaitre, historienne de l’art, enseignante à l’université de Rennes.
  • ©RCF Anjou - Jean-Yves Hunot

    La charpente de la cathédrale d'Angers sous l'œil averti de Jean-Yves Hunot

    9 octobre 2023

    A l'occasion des travaux de restauration de la toiture de la cathédrale Saint Maurice d'Angers, zoom sur sa charpente dont la majeure partie date du 19ème siècle, en compagnie de l'archéologue départemental spécialiste du bois Jean-Yves Hunot. L'occasion également de faire un point sur l'avancée de l'ensemble  du chantier de restauration avec Stéphane Moreau, ingénieur du patrimoine à la DRAC des Pays de la Loire.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 33

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don