Gwenn-ha-du © Wikipédia - martinb

Buhez

Emission présentée par Manon Deniau

Gens de Bretagne, culture, actualité et histoire contemporaine : chaque mardi soir à 19h15, et samedi matin à 9h15, Pauline Daniel vous propose un focus sur la vie du pays.

Partager
S'abonner

Episodes

  • O c'hoari emañ Sarah Chedifer (a-zehoù).

    Les jeux de société permettent de recréer du lien, avec Sarah Chedifer

    16 avril 2024
    Abaoe bloavezh ar c'henfinamant, e 2020, e vez gwerzhet muioc'h mui c'hoarioù taol. Digoret e vez ivez ostalerioù evel al Ludibar er Gabusined e Miz Meurzh 2024. Miz zo ez eus bet lañset kentañ gouel Festi'jeux e Karaez ivez. Ober a ra perzh rak krouiñ a ra liammoù etre an dud, ar pezh a vanke d'ar c'houlz-se.

    Gant ar gevredigezh Troadé e vez kinniget ur gouel bep bloaz e Plouvorn. Sarah Chedifer zo ezel eus ar gevredigezh-se ha kluboù c'hoarioù taol e Bro-Leon. Mont a ra di ur pe ziv wech ar sizhun. O kaozeal emaomp gant Sarah Chedifer eus an tem-mañ. Gant he zad he deus komañset honnezh ha n'he deus ket chomet a-sav dibaoe.

    Depuis 2020, l'année du premier confinement, l'engouement pour les jeux de société ne tarit pas. De plus en plus de bars à jeux de société s'ouvrent, comme c'est le cas récent du Ludibar à Brest, aux Capucins, en mars 2024. La première édition du Festi'jeux s'est tenue il y a un mois à Carhaix et les ventes continuent d'augmenter. La raison du succès ? Jouer permet de créer du lien entre les personnes, ce qui manquait cruellement il y a quatre ans.

    L'association Troadé organise chaque année un festival à Plouvorn. Sarah Chedifer en fait partie ainsi que d'autres clubs léonards où elle se rend plusieurs fois par semaine. Elle a commencé avec son père et n'a depuis jamais arrêté.
  • Kampoù vakañsoù a vez kinniget gant izili an UBAPAR.

    L'UBAPAR, 40 ans d'animation en milieu rural en Bretagne

    9 avril 2024
    D'an 20 a viz Ebrel 2024 e vo lidet 40 vloaz Unvaniezh Breizh evit Buheziñ ar Broioù war ar Maez (UBAPAR) e Rostrenen en Aodoù-an-Arvor. E 1983 e oa bet krouet ha 40 kevredigezh a ra parti eus ar rouedad-mañ. Kampoù vakañsoù, stummadurioù evit mont da animatour, stajoù en natur ha deskadurezh poblek war an niverel etik a vez kinniget gant izili an UBAPAR.

    Gant Riwanon an Habask, renerez an UBAPAR, emaomp evit kaozeal eus istor UBAPAR hag an dorioù digor a vo e Kreiz-Breizh.

    L'union bretonne pour l'animation des pays ruraux (UBAPAR) célèbre ses 40 ans le 20 avril prochain à Rostrenen, dans les Côtes-d'Armor. Ce réseau a été fondé en 1983 et réunit 40 associations. Ses adhérents proposent, entre autres, des camps de vacances pour les jeunes, des formations Bafa pour devenir animateur, des stages de sensibilisation à la nature ainsi des stages qu'éducation populaire sur le numérique éthique.

    Nous en discutons dans cette émission avec la directrice de l'UBAPAR, Riwanon an Habask.
  • Gwenn-ha-du © Wikipédia - martinb

    Rencontre avec Cécile Caroff, relieur et restauratrice de livres

    2 avril 2024
    Installée à Landerneau dans son atelier L'Obèle depuis 2016, Cécile Caroff est l'une des seules relieurs et restauratrices de livres du Finistère. Cette passionnée d'ouvrages anciens fait perdurer ces pratiques ancestrales avec des outils d'époque et propose des cours hebdomadaires en français et des ateliers en breton, langue qu'elle parle depuis toute petite.

    Keinerez ha reneverez eo Cécile Caroff. E Landerne emañ hec'h atalier, "L'Obèle", dibaoe 2016. Sot eo gant al levrioù kozh ha kenderc'hel a ra da labourat gant teknikoù hag a veze implijet gwechall gozh. Kinniget e vez ganti kentelioù sizhuniek e galleg hag atalieroù e brezhoneg. He yezh a-vihanik an hini eo.
  • E Brest emañ o chom Solen Malrieu.

    L'architecte d'intérieur Solen Malrieu apporte sa pierre aux projets écolos

    26 mars 2024
    Saverez tiezh an diabarzh he deus desket e skol an dezaign e Naoned etre 2009 ha 2014. Koulskoude n'eo ket bet desket dezhi labourat e mod ekologel en ur zoujañ ouzh an tiez, ar mod a zo bet d'o sevel hag an dafar. Dre forzh ober he deus kenlabouret war raktresoù ekologel e Breizh hag e broioù estren, e Bro-India ha Bro-Gres.

    Dale zo gant an holl vroioù war an tem-se hervez Solen Malrieu. E penn-kentañ 2024 he doa lañset hec'h embregerezh, Aorin, evit ma vefe kinniget muioc'h a raktresoù nevesiñ tiez ekologel e Penn-ar-bed.

    Le métier d'architecte d'intérieur, Solen Malrieu l'a appris à l'école de design de Nantes de 2009 à 2014. Mais elle n'a jamais appris en cours comment rénover et concevoir un projet à partir de matériau écologique qui respecte le vivant. Elle s'est formée à force d'expérience, en collaborant à des projets de ce type notamment à l'étranger, en Inde et en Grèce.

    Tous les pays ont du retard lorsqu'il s'agit des enjeux environnementaux d'après Solen Malrieu. Elle a donc voulu apporter sa pierre à l'édifice en lançant en début d'année 2024 son entreprise, Aorin, afin que les projets de rénovation écologique puissent se développer en Finistère.
  • War pannelloù an diskouezadeg e vez gwelet fotoioù Anjela Duval, Marcelle Delpastre ha pelec'h e oant o chom.

    Découvrez la poésie d'Anjela Duval et de Marcelle Delpastre à Plouédern

    19 mars 2024
    Mizvezh ar brezhoneg ha nevez-amzer ar varzhed an hini eo er memes koulz. Dizoloit skridoù an div varzhez Anjela Duval ha Marcelle Delpastre betek fin ar miz e levraoueg Plouedern !

    Skrivet o deus an div beizantez diwar-benn karantez o bro ha karantez o yezh. Doc'h ar C'houerc'had e Bro-Dreger eo an eil ha doc'h a C'hermont e Corrèze eo eben. Doujañ ouzh an natur hag ar yezh zo liammet evit an div hag ar gwir a oa ganto er XXvet kantved. Henchañ a ra Paol Mingant deomp. Hennezh zo dilennet ti-kêr Plouedern e-karg eus ar sevenadur.

    Ce mois-ci, c'est à la fois le mois de la langue bretonne ainsi que le printemps des poètes et nous en profitons pour mettre en avant le travail de deux paysannes écrivaines. Découvrez jusqu'à la fin du mois à la bibliothèque de Plouédern l'exposition consacrée aux écrits d'Anjela Duval et Marcelle Delpastre qui ont toutes deux écrit dans la langue de leur pays, le Trégor en Bretagne et l'Occitan dans le Limousin !

    Respecter la nature et la langue, voilà ce qui était important pour ces deux femmes qui ont témoigné au XXe siècle à la fois de la disparition de leur langue dans le quotidien ainsi que de l'évolution drastique du monde agricole dans leur campagne. Et elles avaient raison ! Paol Mingant, élu municipal en charge de la culture, nous guide dans cette exposition.
  • Anvet he deus Amélie Gloaguen an holl kivri a zo en he menaj.

    Amélie Gloaguen, éleveuse qui sauvegarde la race des chèvres des fossés

    12 mars 2024
    Givri ar c'hleuzioù a vez savet gant Amélie Gloaguen, staliet e Plougastell. 25 anezho zo en he menaj ar feunteun wenn. Gwechall gozh e roent sikour d'ar beisanted evit ar c'hleuzioù e kornog Bro-Frañs, e Breizh hag e Bro-Normandi. Nebeutoc'h-nebeutañ zo met klask a ra ar gevredigezh Association de sauvegarde et de promotion des chèvres des fossés (ASP) saveteiñ anezho.

    Amélie Gloaguen a glask reiñ un taol-lañs d'he zi fourmaj e-barzh ur c'hontener hag a zo bet prenet warlene. Betek fin miz Meurzh 2024 e c'hell an dud reiñ sikour dezhi evit en em staliañ da vat.

    Amélie Gloaguen, paysanne installée à Plougastell, élève des chèvres des fossés, une race locale qui a quasiment été en voie de disparition. Au total, elle en compte 25 dans sa ferme de la Fontaine Blanche qu'elle partage avec deux autres agriculteurs. Une association s'est montée afin d'en assurer sa sauvegarde de ces chèvres auparavant utilisées pour s'occuper des fossés dans le paysage de l'ouest de la France : l'association de sauvegarde et de promotion des chèvres des fossés (ASP). Amélie Gloaguen en est membre.

    Elle souhaite désormais mener son projet professionnel à bien : monter une fromagie dans un conteneur acheté il y a un an. Il est encore possible de l'aider financièrement jusqu'à la fin du mois.
  • War ar maezioù emañ Tudi Crequer e Bro-Iwerzhon.

    L'Irlande du Nord devient un exemple pour la redynamisation de l'irlandais

    5 mars 2024
    Abaoe pell e plij da stourmerien ha stourmerezed Breizh kemer skouer Bro Iwerzhon abalamour eo an iwerzhoneg yezh ofisiel ar vro gant ar saozneg. Met n'eo ket a-walc'h, nebeutoc'h nebeutañ a dud a gomz ar yezh bemdez memes e tachennoù Gaeltacht e-lec'h e vez gwarezet. Seul vuioc'h a stourm e vo seul vevoc'h e vo. Se zo kaoz e vez kemeret e kont skouer Iwerzhon an Hanternoz gant stourmerien Bro Iwerzhon rak startijenn ha youl zo er vro.

    Kazetenner eo bet Tudi Crequer er vro ha gantañ emaomp en abadenn Buhez evit kaozeal eus 'se asambles. D'an 9 a viz Meurzh vintin e vo pedet gant Brezhoneg e Bro an Aberioù e Gwitalmeze er sal La clé des champs.

    Les militants de Bretagne prennent depuis longtemps l'exemple irlandais pour faire reconnaître la langue bretonne comme langue officielle. Ceci dit, ce statut ne fait pas tout. De moins en moins de personnes le parlent au quotidien en République d'Irlande, même dans les zones protégées appelées Gaeltacht.

    Or plus le combat reste vif, mieux ce sera et c'est le cas en Irlande du Nord ! C'est ce qu'a remarqué Tudi Crequer, journaliste qui a passé presque deux ans dans le pays dans le comté du Donegal, l'un des 7 Gaeltacht. Et c'est d'ailleurs pour cela que les militants de la République d'Irlande veulent désormais prendre exemple sur la lutte menée en Irlande du Nord afin de redynamiser la pratique de l'irlandais. Nous en parlons avec Tudi Crequer, invité le 9 mars prochain à Ploudalmézeau par l'association Brezhoneg e Bro an Aberioù.
  • Meriadeg Vallerie e stand Ofis publik ar brezhoneg (Opab).

    Le marché du travail en langue bretonne doit se développer dans le privé

    27 février 2024
    E fin 2023 e oa bet embannet studiadenn ziwezhañ Ofis publik ar brezhoneg (Opab) diwar-benn ar brezhoneg e bed al labour. Dindan 10 vloaz eo kresket an niver a bostoù labour gant 1 800 post-labour kevatal leun amzer e Breizh pemp departamant e 2022. Krouet e vez ar muiañ a bostoù-labour e Penn-ar-bed gant tost da 900 post-labour, e bed ar c'helenn dreist-holl.

    Deuet eo da vezañ ur gwir bed al labour. Da skouer e vez kinniget bep bloaz forom ar micherioù e Landerne gant an aozadur stummañ Stumdi hag ar bloaz-mañ e oa d'an 22 a viz C'hwevrer 2024. O kaozeal emaomp gant Meriadeg Vallerie eus an Opab eus ar studiadenn-mañ en abadenn Buhez. Hervezañ e vefe daou bal da dizhout evit ma vefe ledanaet bed al labour-mañ : desachañ an embregerezhioù prevez hag ar re yaouank a oar brezhoneg skoliaet e skolajoù, liseoù Diwan peotramant en hentennoù divyezhek.

    L'Office public de la langue bretonne (Oplb) a publié fin 2023 leur dernière étude sur le marché du travail en langue bretonne. Le chiffre a augmenté, passant de 1200 à 1800 postes de travail équivalent temps plein, en dix ans. Le Finistère reste le département où il y a le plus d'emplois en langue bretonne avec 900 postes, principalement dans l'enseignement.

    La langue bretonne est devenue un vrai marché du travail. Tous les ans, l'organisme de formation Stumdi organise par exemple leur forum des métiers à Landerneau et c'est à cette occasion que nous avons rencontré Meriadeg Vallerie, chargé d'études à l'Opab, lors de la dernière édition le 22 février dernier. Pour lui, le futur du marché du travail en langue bretonne doit relever deux défis : plus se développer dans le secteur privé et faire comprendre aux jeunes bretonnants scolarisés à Diwan ou dans les antennes bilingues que la langue bretonne est un atout dans le marché du travail.
  • Gant foñs Breizh niverel he deus kinniget Mélanie Jouitteau kentañ datathon e Kemper.

    L'intelligence artificielle pourrait permettre de sauver la langue bretonne

    20 février 2024
    Ouzhpenn 7 000 yezh a vez komzet war ar bed met un nebeud anezho a vez kavet e-barzh an arloadoù implijet gant an naouegezh artifisiel (IA) ha n'emañ ket ar brezhoneg. Poent eo e vefe lakaat ar yezh er jeu, a-hend-all e vo graet hepti. Setu ar pezh a lavar Mélanie Jouitteau, yezhoniourez ha klaskerez er CNRS el labourva IKER. O kreskiñ emañ bed an naouegezh artifisiel (IA) muioc'h mui, ne c'hellimp ket ober hep a-benn un nebeud bloavezhioù. Se zo kaoz ez eus ezhomm "boetañ" an arloadoù gant ar yezh hervezi.

    Klask a ra kinnig diskoulmoù ha se zo kaoz ez eus kinniget d'ar 17 a viz C'hwevrer 2024 kentañ "datathon" ganti ha gant foñs Breizh Niverel e Kemper. Betek ar 27 a viz C'hwevrer ho peus evit kemer perzh enlinenn. Seul vuioc'h a draoù kaset d'an naouegezh artifisiel e vo seul welloc'h e vo an traoù evit dazont ar brezhoneg. Setu tem an abadenn Buhez ar sizhun-mañ.

    Le breton ne pourra pas survivre au XXIe siècle si la langue n'est pas intégrée aux logiciels qui produisent les applications d'intelligence artificielle (IA). C'est ce qu'alerte la linguiste Mélanie Jouitteau, chercheuse au centre national de la recherche scientifique (CNRS) au laboratoire IKER. Sur plus de 7 000 langues mondiales, seules 500 seraient référencées et le breton n'en fait pas partie.

    Le monde de l'IA est voué à être de plus en plus présent dans nos quotidiens d'ici les prochaines années. Il y a donc urgence à "alimenter" ces applications de corpus numériques en breton. C'est pour cette raison que le premier datathon s'est déroulé le 17 février dernier à Quimper grâce à Mélanie Jouitteau et le Fonds de dotation Bretagne Numérique et vous pouvez toujours y participer en ligne jusqu'au 27 février. Plus de données numériques seront collectées, mieux ce sera. Voilà le thème de cette semaine dans l'émission Buhez.
  • E ti Yann e vez kavet levr Les Alcooliques Anonymes.

    Yann, membre des Alcooliques anonymes, témoigne de sa "guerre" contre l'alcool

    13 février 2024
    Ouzhpenn 5 milion a dud o doa kemeret perzh e Bro Frañs e 2024 evit ar "miz hep alkol" hag a vez da vare Miz Genver bep bloaz. Mat eo prederiañ war ar boesoñ hervez Yann*, ezel eus ar gevredigezh Alcooliques anonymes, met n'eo ket evit ar re glañv. Rak ur c'hleñved an hini eo hag evet e vez muioc'h e Breizh evit e broioù all e Frañs.

    Hemañ zo bet kollet gant ar boesoñ. Ne ev ket takenn alkol ebet dibaoe ouzhpenn 20 vloaz. Ober a reomp anaoudegezh gantañ en abadenn-mañ evit kaozeal hent e vuhez a-enep ar "brezel" ennañ.

    Plus de 5 millions de personnes ont participé cette année en 2024 au "mois sans alcool" qui se déroule tous les ans en janvier. Pour Yann*, membre des Alcooliques anonymes, l'initiative est intéressante pour s'interroger sur sa consommation d'alcool mais elle ne s'adresse aux personnes malades. Car l'alcoolisme est une maladie et la consommation d'alcool est plus importante en Bretagne que dans d'autres régions françaises.

    Lui-même a été malade et est désormais abstinent depuis plus de vingt ans grâce à l'aide familiale et à l'association Alcooliques anonymes. Dans cette émission, nous faisons sa connaisance et nous parlons du chemin de vie qu'il a eu face à cette "guerre" selon ses termes.

    *Cheñchet eo bet e anv.
    Son prénom a été changé.
  • Canal Ti Zeg zo ar gevredigezh gentañ da vezañ nac'het he yalc'had gant isprefeti Penn-ar-bed abalamour d'ar gevrat Contrat d'engagement républicain (CER).

    Quatre associations de Brest dans le viseur de la sous-préfecture du Finistère

    6 février 2024
    Bep bloaz e vez goulennet arc'hant publik digant ar c'hevredigezhioù e Frañs diwar-benn raktresoù resis peotramant ar mont en-dro. E Brest, e Penn-ar-bed, ez eus 4 kevredigezh hag a zo bet nac'het o yalc'hadoù gant prefeti Penn-ar-bed daoust da akord ar c'homision. Petra zo kaoz ? Ne vez ket doujet ouzh reolennoù ar gevrad, Contrat d'engagement républicain (CER), a zo dav sinañ abaoe 2021 dibaoe al lezenn "séparatisme".

    Canal Ti Zef, Ekoumène, Radio U ha Patronage Laïque Guérin zo er jeu hag ar wech kentañ eo c'hoarvez da bed kevredigezhioù Breizh. O lakaat ar gaoz emaomp war ar sujed-mañ en abadenn gant Kristen Falc'hon eus Canal Ti Zef ha Pierre Servain eus Ekoumène.

    Les associations demandent tous les ans de l'argent public à l'Etat afin d'aider à leur fonctionnement ou le développement de projets particuliers. A Brest, dans le Finistère, quatre associations ont vu leurs subventions refusées par le sous-préfet après avoir été préalablement acceptées en commission. La raison ? Il n'y en a pas d'officielle pour le moment. Elle a expliqué à Canal Ti Zef que l'association ne respectait pas le contrat d'engagement républicain (CER). Ce contrat est obligatoire à signer depuis la loi "séparatisme" en 2021.

    Canal Ti Zef, Ekoumène, Radio U et Patronage laique Guérin sont les quatre associations concernées. Une première en Bretagne. Nous en discutons ensemble avec Kristen Falc'hon de Canal Ti Zef et Pierre Servain dans cette émission.
  • Gwenn-ha-du © Wikipédia - martinb

    Guy Pensec, paysan à la retraite et collecteur de chants

    30 janvier 2024
    Pinvidik eo Bro-Kemperle gant kalz a ganerien ha kanerezed enni. D'an 30 a viz Genver 2024 ez eus bet kinniget un "abadenn kanet" gant Ti ar vro Kemperle evit lidañ 30 vloaz Taol Kurun gant Guy Pensec, Anne-Marie Colomer ha Roland Peron. 30 vloaz zo ez aent da zastum kanaouennoù digant ar re gozh.

    Ober a reomp anaoudegezh gant unan anezho, Guy Pensec. Peizant war e retred eo hemañ ha kontañ a ra penaos en deus graet al labour-se. Ur bern tonioù en deus dastumet dibaoe ar bloavezhioù 1980. Roet en deus an holl d'ar gevredigezh Dastum ha moaien zo selaou anezho en un doar digoust war dastumedia.bzh

    Le pays de Quimperlé est riche en chanteurs et en chanteuses. Ti ar vro Kemperle a proposé le 30 janvier 2024 une "conférence chantée" en compagnie des collecteurs Guy Pensec, Anne-Marie Colomer et Roland Péron à l'occasion des 30 ans de Taol Kurun. Il y a 30 ans, eux allaient enregistrer les anciens avec leurs enregistreurs.

    Nous faisons la connaissance d'un d'entre eux aujourd'hui, Guy Pensec, paysan à la retraite. Il nous explique de quelle manière il a travaillé en autodidacte car il a collecté des centaines de chants depuis les années 1980. Il a donné tout son travail à l'association Dastum afin d'être numérisé et ses collectages peuvent être écoutés sur le site dastumedia.bzh
  • Setu skeudenn an teul-filmoù Reizh direizh. Voici l'image des documentaires Reizh direizh.

    Anne Gouerou explique les inégalités femmes hommes en sept documentaires courts

    23 janvier 2024
    Ne 'z a ket war-raok. D'an 22 a viz Genver 2024 e oa bet embannet teuliad kuzul uhel ingalded merc'hed paotred e Bro-c'hall
    ha splann eo an disorc'h : 70 eus ar merc'hed a soñj dezho n'int ket bet desavet memes mod evit ar baotred er familhoù hag er skol.

    An dizingalded etre merc'hed ha paotred er gevredigezh, er skol, e bed ar sport, e bed ar sevenadur a vez lakaet war-wel e-barzh 7 teul-film berr Anne Gouerou, "Reizh direizh". E Miz Genver hag e Miz C'hwevrer 2023 e vez skignet anezho bep sizhun en abadenn Bali Breizh war Frañs 3 Breizh.

    L'égalité femmes hommes n'avance pas dans la société française. C'est en tout cas ce qui ressort du dernier rapport du Haut Conseil à l'égalité femmes hommes publié le 22 janvier 2024. 70% des femmes, par exemple, pensent qu'elles ont été éduquées différemment au sein de leur famille ainsi qu'à l'école.

    La réalisatrice Anne Gouerou a souhaité mettre cela en avant dans ses sept films courts "Reizh direizh" diffusés actuellement sur la chaine France 3 Bretagne dans l'émission dominicale Bali Breizh.
  • E-kichen he zaolenn diwar-benn ar peoc'h etre Ukraina ha Rusia emañ Anna Preden er braserezh Tri martolod e Konk-Kerne.

    Anna Preden attire l'attention sur la nécessité d'une autonomie alimentaire

    16 janvier 2024
    An natur a blij kalz d'al livourez a-vicher Anna Preden ha tresañ a ra he zaolennoù tro-dro d'an tem-mañ dreist-holl. Mallus eo bezañ emren e-keñver ar boued eviti. Se zo kaoz e kenlabour gant ar gevredigezh La forêt des enfants, stourmañ a ra evit ma vefe plantaet muioc'h a wezennoù frouezh e Bro-C'hall hag e Breizh. Emporzhaet e vez muioc'h mui frouezh ha legumaj, nebetoc'h nebeutañ a werjezoù zo hag a-benn 2030 e teuio 55 % eus an labourerien douar war o retred.

    Betek fin miz Genver e tiskouez Anna Preden ul lodenn eus outo er breserezh Tri Martolod e Konk-Kerne. Ul lodenn eus an arc'hant a z'euio da La forêt des enfants.

    La nature est un sujet important pour la peintre professionnelle Anna Preden. Elle consacre la majeure partie de ses tableaux à cette thématique et c'est encore le cas dans son exposition actuelle à la brasserie Tri Martolod à Concarneau.

    Il est important d'agir le plus tôt possible par rapport à l'autonomie alimentaire française et bretonne plus particulièrement. Les fruits et légumes sont de plus en plus importés, les surfaces des vergers diminuent de fait et 55% des agriculteurs partiront à la retraite d'ici 2030.
    C'est pour cette raison qu'elle reversa une partie de l'argent de ses ventes à l'association La forêt des enfants qui replante des arbres fruitiers avec l'aide d'enfants.
  • Mestr skol 'oa Gwenvael Balnois a-raok mont a-vicher evit krouiñ videoioù, fotoioù hag ur blog evit kontoù TikTok, Instagram ha Facebook, Komz Brezhoneg.

    Transmettre le breton aux jeunes générations sur TikTok avec komz brezhoneg

    9 janvier 2024
    D'an 30 a viz Kerzu 2023 ez eus bet embannet ur pennad er gazetenn The Irish Times, kazetenn vroadel Bro-Iwerzhon, evit lakaat ar gaoz war roll ar yezh iwerzhoneg war ar rouedad sokial sineg TikTok. Aesoc'h eo tizhout anezho war TikTok evit brudañ ar yezh. E Breizh eo un afer all, n'eus ket kalz eus outo. Komz Brezhoneg eo ar c'hont nemetañ war ar rouedadoù sokial TikTok hag Instagram da lakaat an dud da zeskiñ ur ger e brezhoneg bemdez.

    Ul lañs zo bet roet a-drugarez da 'se , tud zo o deus komañset da zeskiñ brezhoneg goude bezañ bet sellet ouzh videoioù Komz Brezhoneg. Lakaat a reomp ar gaoz war an temoù-se en abadenn Buhez asambles gant Gwenvael Balnois. Hemañ en doa krouet "Komz Brezhoneg" e 2020.

    "Les yeux des jeunes sont rivés sur le réseau social TikTok". Voici comment titrait le journal national irlandais The Irish Times dans un article paru le 30 décembre 2023 à propos du rôle des réseaux sociaux dans la transmission de la langue gaélique irlandaise. En Bretagne, les créateurs de contenus en langue bretonne sont peu nombreux. Komz Brezhoneg est le seul compte qui commence à se faire un nom sur TikTok et Instagram en permettant aux personnes d'apprendre le breton avec un mot par jour. Cela a même donné l'idée à certains de se lancer et de commencer des cours !

    Depuis la création du compte en 2020, Gwenvael Balnois s'est rendu compte de l'importance de la visibilité de la langue sur des réseaux sociaux comme TikTok ou Instagram, où les jeunes générations se trouvent en majeure partie.
  • C'hoarieet o doa evit ar wech kentañ "Pinvidik mor" e Miz Kerzu 2023. En décembre, le groupe a joué pour la première fois leur pièce, "Pinvidik mor". (Lycée Diwan Carhaix)

    Les lycéens Diwan interrogent le rapport au téléphone portable par le théâtre

    2 janvier 2024
    Da 9 bloaz ha 9 miz e vefe roet ur pellgomzer d'ur bugel hervez studiadenn Médiamétrie embannet e 2020. Gant pezh-c'hoari nevez strollad c'hoariva lise Diwan Karaez, anvet "Pinvidik mor", e vez lakaet ar gaoz war an tem, roll ar pellgomzer hag ar rouedadoù sokial e buhez ar re yaouank. E Miz Kerzu 2023 o doa c'hoariet dirak skolidi ha skolajidi e rouedad Diwan hag en hentennoù divyezhek e Karaez, Roazhon, Gwengamp, Dinan... En nevez amzer e vo graet un eil troiad en arvor e Breizh-Izel.

    Le premier portable serait donné, en moyenne, à un enfant de 9 ans et 9 mois selon une étude de Médiamétrie publiée en 2020. Avec "Pinvidik mor", la nouvelle pièce de théâtre du lycée Diwan à Carhaix, il est question du rapport entre les jeunes et leur téléphone portable. Les lycéens l'ont joué en décembre 2023 devant des écoliers et des collégiens à Carhaix, Rennes, Dinan, Guingamp... Une deuxième tournée sera faite sur le littoral de Basse-Bretagne.
  • Aziliz Peaudecerf dirak moger RCF. Aziliz Peaudecerf devant le mur de RCF.

    Aziliz Peaudecerf est allée à la rencontre des Bretons installés au Québec

    19 décembre 2023
    War he studioù kazetenniñ emañ Aziliz Peaudecerf e IUT Lannuon. E-pad tost ur bloavezh eo aet da Vro Kebek hag o paouez tont en-dro e Penn-ar-bed emañ. Eno he deus graet anaoudegezh gant ar familh Konan, Bretoned hag a oa bet divroet eus Breizh er bloavezhioù 1950 rak paour-razh e oant. "Breizhiz er C'hanada" eo anv he fodkast nevez embannet war al lec'hienn Ouest-France.

    Aziliz Peaudecerf est actuellement étudiante à l'IUT de Lannion en journalisme. Elle vient de revenir d'une année à l'étranger, au Québec. Elle a fait connaissance sur place avec la famille Konan notamment, des Bretons qui ont émigré dans les années 1950 de Bretagne à cause de la pauvreté. "Breizhiz er C'hanada", voici le nom de son nouveau podcast mis en ligne sur le site de Ouest-France.
  • War golo levr Goulc'han Kervella eo foto eured tonton Youn. Une photo du mariage de l'oncle Yvon a été mise sur la couverture du livre de Goulc'han Kervella

    L'écrivain Goulc'han Kervella continue d'explorer son histoire familiale

    12 décembre 2023
    Kompren familh Kervella er bloavezhioù 1930... Setu ar pezh en deus graet ar skrivagner hag an dramaturj Goulc'han Kervella en e levr nevez, "Kambr va zonton Youn" embannet gant Skol Vreizh e Miz Du 2023.

    Kenderc'hel a ra da gontañ istor e familh dre levrioù, danevelloù, romantoù... Goude bezañ displeget istor e dad en deus skrivet istor e eontr, Yvon, gant darvoudoù gwir e-barzh ha traoù ijinet.

    Comprendre et retracer l'histoire de la famille Kervella dans les années 1930... Voilà ce qu'a entrepris l'écrivain et dramaturge Goulc'han Kervella dans son nouveau livre, "Kambr va zonton Youn", paru aux éditions Skol Vreizh en novembre 2023.

    Il continue de parler de sa famille à travers des livres, nouvelles et romans. Après avoir expliqué l'histoire de son père, il a écrit celle de son oncle, Yvon, à l'aide d'évènements réels et imaginés.
  • Gant Ofis publik ar brezhoneg, Bannoù-heol ha Mikael Bodlore-Penlaez, douaroniour, (trede war ar skeudenn) eo bet savet daoul viltamm ar bed. Le géographe Mikael Bodlore-Penlaez a travaillé en collaboration avec l'Office public de la langue bretonne (Opab) et la maison d'éditions quimpéroise Bannoù-heol.

    Un autre regard sur le monde grâce à deux puzzles en breton

    5 décembre 2023
    Kinnig a ra Mikael Bodlore-Penlaez, douaroniour anezhañ, kartennoù a bep seurt war e lec'hienn Geobreizh. Gant an ti-embann Bannoù-heol, staliet e Kemper, hag Ofis publik ar brezhoneg, e Karaez, o doa labouret dija war miltammoù Breizh hag ar broioù keltiek.

    Ar wech-mañ o deus kaset betek penn daoul viltamm ar bed, e brezhoneg penn-da-benn ivez. A-viskoazh e oa bet graet. Lakaet e vez war-wel pobloù ha yezhoù n'int ket "ofisiel". Lakaet e vez ar gaoz war an tem-mañ en abadenn-mañ.

    Mikael Bodlore-Penlaez, géographe, propose toute sorte de cartes sur son site Geobreizh. Il travaille en collaboration avec la maison d'éditions Bannoù-heol [banc nous éole], installée à Quimper et l'Office public de la langue bretonne (Opab), à Carhaix, pour éditer des puzzles comme celui de la Bretagne ou des nations celtiques.

    Cette fois-ci, ils viennent de sortir en cette fin d'année deux cartes du monde sous forme de puzzle entièrement en breton. Une première. Les peuples et les langues "non officielles" y sont mises en avant afin de proposer un autre regard sur le monde. Nous discutons de cette thématique dans notre émission.
  • Setu skeudenn Malo Adeux evit e chadenn Youtube "Brezhoneg glez". Voici la photo de Malo Adeux pour sa chaine Youtube "Brezhoneg glez".

    Ancrer la langue bretonne dans le monde contemporain avec Malo Adeux

    28 novembre 2023
    Kelenner war ar brezhoneg ha war ar galleg eo Malo Adeux. Desavet eo bet e brezhoneg gant e dad hag e rouedad Diwan eo bet skoliaet. Ar bloaz-mañ, e 2023, en deus lañset e chadenn Youtube "Brezhoneg glez". Displeget e vez en e videoioù peseurt mod mont war-raok gant ar brezhoneg goude bezañ bet desket ar yezh er skol peotramant e kreizennoù stummañ.

    Gant ar memes pal e vo heñchet gantañ diskouezadeg John Howe, tresour ha rener arzel ar filmoù Le Seigneur des Anneaux, d'an 9 a viz Kerzu da 10 eur vintin e foñs Edouard Leclerc e Landerne.

    Malo Adeux est enseignant en langue bretonne et en langue française. Il a été éduqué par son père en langue bretonne et a été scolarisé dans le réseau Diwan. Cette année, en 2023, il a lancé sa chaine Youtube "Brezhoneg glez". Il explique dans ses vidéos de quelle manière aller plus loin dans sa pratique du breton après avoir appris la langue à l'école ou dans des centres de formation.

    Dans le même objectif, il propose une visite guidée le 9 décembre prochain de l'exposition sur John Howe, dessinateur et directeur artistique des films Le Seigneur des Anneaux, au fonds Edouard Leclerc à Landerneau à 10h.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 143

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don