Accueil
Combattre le diable : qu'est-ce que l'exorcisme ?
Partager

Combattre le diable : qu'est-ce que l'exorcisme ?

Un article rédigé par Maguelone Peuchot - RCF, le 4 mars 2024  -  Modifié le 5 mars 2024
Je pense donc j'agis Vade retro Satana ! À la découverte de l'exorcisme

L'exorcisme, pratique millénaire ancrée dans de nombreuses cultures et religions à travers le monde, continue de fasciner et de susciter des débats passionnés. Souvent entouré de mystère et de controverse, l'exorcisme est à la fois un rituel religieux et un phénomène culturel complexe. Plongez-vous dans le quotidien des prêtres exorcistes. Une émission Je pense donc j'agis présentée par Melchior Gormand.

Photo d'illustration © Gift Habeshaw / Pexels Photo d'illustration © Gift Habeshaw / Pexels

"Le démon est le singe de Dieu". Témoin de la grâce de Dieu, le prêtre exorciste redonne une liberté pour toute personne habitée ou en difficulté. Cela passe par un éveil de la conscience et un sursaut final. 

Satanés clichés !

Beaucoup d’idées reçues gravitent autour de l’exorcisme et toutes ne décrivent pas la réalité, notamment dans le cinéma. "L'exorcisme souffre un peu d’Hollywood", confie le père Guy-Emmanuel Cariot, prêtre exorciste du diocèse de Pontoise (95) qui fait référence au film de 1973 L'exorciste. L’exorcisme exige un grand acte de foi intérieur pour l’exorciste. Pour le devenir, il faut être croyant, prêtre et accepter la charge. C'est l’évêque du diocèse qui confie cette mission d’exorcisme à quelqu'un capable d'assurer le ministère. Son rôle ? Prier pour la libération des personnes en prises avec le démon, l'écouter et l'accompagner. Le Christ a donné comme mission aux disciples de chasser les démons. Pour Guy-Emmanuel Cariot, le prêtre exorciste est un de ses disciples.

Nous ne sommes pas des magiciens. Est-ce que la volonté de Dieu fonctionne ? Oui, toujours. 

Combattre le diable, un enfer ?

Il y a un grand besoin d'exorcisme dans la société et pourtant cette pratique reste méconnue. "C’est l’Église qui est à l'action et qui agit à travers soi. On a beaucoup moins peur avec les promesses de la vie éternelle", affirme Guy-Emmanuel Cariot. "L'exorciste diocésain s'appuie sur cette mission et sur le rituel de l'Église. Il ne s'appuie pas sur ses propres paroles. Ce n’est ni un désir et ni un charisme personnel", clarifie le Père Dominique Auzenet, prêtre exorciste du diocèse du Mans (72), auteur de Magnétiseurs, guérisseurs, médiums. Le nouveau royaume de l'occulte.

Il y a souvent deux choses : une faille psychiatrique et psychologique. Ce n'est pas l’un ou l’autre. 

À qui s'adresse l'exorcisme ?

Les prêtres exorcistes sont contactés par des personnes au comportement touchant au paranormal. Elles peuvent parfois être psychologiquement instables, avec des réactions particulières. "Ce sont des personnes qui ont beaucoup de difficultés dans leur vie et n’en parlent pas parce qu'elles ont peur", témoigne Père Dominique Auzenet. 

L’exorciste porte secours et soulage une vraie détresse. "Il faut enclencher un véritable combat spirituel avec ces personnes, mettre en œuvre une prière de protection, se placer sous la protection du précieux sang de Jésus”, continue ce prêtre. Matthieu, un auditeur fidèle, témoigne : "J’ai été élevé dans la foi catholique et j’ai toujours cherché Dieu en étant plus vieux. Et souvent on va toucher là où il ne faut pas. Pour être exorcisé, il faut qu’il y ait un réel abandon et faire le choix de la droiture du Christ. C’est une véritable conversion du cœur."

 

Je pense donc j'agis Vade retro Satana ! À la découverte de l'exorcisme

Il y a un cheminement d’une conscience et un itinéraire chrétien. Une volonté de s’engager en conscience vers Dieu. 

Comment fonctionne l'exorcisme ?

L’exorcisme se compose d’un rituel qui passe par une prière liturgique où le démon est sciemment provoqué en lui demandant de partir. "Lorsque la personne est possédée, dès les premiers moments du rituel, avec la litanie des saints, un psaume, ou l’Évangile, elle montre sur son visage des signes de dégoût reflétant un malaise profond", relate Dominique Auzenet.

Les personnes sont habitées par une présence spirituelle angélique déchue à qui elles ont donné le pouvoir de la compromission. Et il y a aussi simplement des prières de délivrance et de soutien. 

Une pratique encadrée mais peu accompagnée

Pour devenir exorciste, un prêtre doit pouvoir se former. L’exorcisme relève d’un véritable accompagnement pour des personnes en difficulté. Le père Guy-Emmanuel Cariot décrit "un gros manque de formations en France. Elles n'existent pas vraiment. Il y a le bureau national des exorcistes qui organise tous les deux ans une rencontre de trois jours. C’est une formation permanente de qualité mais comme formation initiale il n’y a rien".

L’exorciste travaille aussi avec des psychiatres, des psychologues et des médecins. Il travaille dans un ministère constitué d’une solide équipe. Il n’est donc jamais seul. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don