Accueil
Une Eglise "para todos" : à Lisbonne, l'appel du pape François

Une Eglise "para todos" : à Lisbonne, l'appel du pape François

Un article rédigé par La rédaction - RCF, le 5 août 2023  -  Modifié le 5 août 2023
L'actu chrétienne A Lisbonne, le « todos » du pape François

"Todos, todos, todos…". Premier discours de François aux jeunes rassemblés aux JMJ, lors de la cérémonie d'accueil.  Comme à son habitude, le souverain pontife a trouvé des mots simples et directs. Il a insisté sur le fait que l'Eglise était ouverte à tous.  

500.000 jeunes de toutes nationalités étaient réunies pour la première célébration avec le Pape. 500.000 jeunes de toutes nationalités étaient réunies pour la première célébration avec le Pape.

Très tôt dans l'après-midi, les foules de jeunes ont convergé vers le parc situé en plein cœur de la capitale, pour la première célébration avec le pape. François a fait un tour de papamobile pour saluer les jeunes, impatient de le rencontrer enfin.  Après la traditionnelle cérémonie des drapeaux, le pape a pris la parole, pour revenir sur une expression biblique : "Tu es appelé par ton nom". 

 

 

"Appelé par ton nom"

 

Devant les 500 000 jeunes réunis au parc Edouard VII, le pape a commenté cet extrait  (Cf Is 43, 1 ; 2 Tm 1, 9), insistant sur l'unicité de chaque personne humaine. "tu es appelé par ton nom, toi, toi, toi, nous tous qui sommes ici, moi, nous avons tous été appelés par notre nom". "Aucun d'entre nous n'est chrétien par hasard : nous avons tous été appelés par notre nom".

 

Aucun d'entre nous n'est chrétien par hasard

 

 

Très réactive aux propos du pape, la foule n'a pas hésité à l'applaudir régulièrement. Il faut dire que, comme lors de ses autres allocutions,  François a utilisé des thèmes familiers aux jeunes rassemblés, comme lorsqu'il évoquer les dangers du monde virtuel qui tente à diluer la beauté de chaque personne humaine. "Ton nom est connu, il apparaît sur les réseaux sociaux, il est traité par des algorithmes qui lui associent des goûts et des préférences. Mais tout cela n'implique pas ton unicité, seulement ton utilité pour les études de marché". 

 

 

"Les illusions du virtuel"

 

Le pape a dénoncé "les illusions du virtuel" : "Aujourd'hui beaucoup de réalités qui nous attirent et nous promettent le bonheur se révèlent ensuite pour ce qu'elles sont : des choses vaines, des bulles de savon, des choses superflues, des choses inutiles et qui nous laissent vides intérieurement".

 

 

Il a opposé cela à la personne du Christ, qui met sa confiance en chacun : "Je vais vous dire une chose : Jésus n'est pas ainsi, il n'est pas ainsi ! Il a confiance en chacun de vous, en chacun de nous". La pape a conclu cette partie de son allocution en insistant à nouveau : "pour Jésus, chacun de nous est important, chacun de vous est important. C'est cela Jésus."

 

 

Tout le monde a sa place dans l'Eglise universelle


Enfin, François a insisté sur la place de chacun dans l'Eglise Universelle, sans doute le moment le plus important de son discours. "Chers amis, je voudrais être clair avec vous qui êtes allergiques aux mensonges et aux paroles creuses : il y a de la place pour tout le monde dans l'Église, pour tout le monde !". 

 

 

Le pape a même fait participer les jeunes : "Il y a de la place pour tout le monde ! Tous ensemble, chacun dans sa langue, répétez avec moi : "Tous, tous, tous ! ". [les jeunes répètent] On n'entend pas, encore ! "Tous, tous, tous !" Et c'est cela l'Église, la Mère de tous. Il y a de la place pour tous."

 

 

Un moment que je n'oublierai jamais

 

 

Pour les jeunes présent, cela est un moment fondateur, un accueil inconditionnel voulu par le pape. Il a marqué Annie, qui a fait le déplacement de Djibouti, elle s'est confiée à RCF après la cérémonie : "Voir le pape dire ce todos, ça m'a beaucoup marqué, Dieu nous aime tous sans distinction". Et la jeune femme de conclure : "C'est un moment que je n'oublierai jamais". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don