Accueil
"Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera" (Jn 12, 24-26)
Partager

"Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera" (Jn 12, 24-26)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (57489) - RCF, le 10 août 2022  -  Modifié le 10 août 2022
Prière du matin "Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera" (Jn 12, 24-26)

"Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera"

Méditation de l'évangile (Jn 12, 24-26) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Grain de blé" par la communauté du Chemin Neuf

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Amen, amen, je vous le dis :
si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,
il reste seul ;
mais s’il meurt,
il porte beaucoup de fruit.
    Qui aime sa vie
la perd ;
qui s’en détache en ce monde
la gardera pour la vie éternelle.
    Si quelqu’un veut me servir,
qu’il me suive ;
et là où moi je suis,
là aussi sera mon serviteur.
Si quelqu’un me sert,
mon Père l’honorera. »

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

Si le grain de blé ne meurt pas en terre, il reste seul ; c'est ‎à dire qu'il reste ce qu'il est : un simple grain, bien sec, intact, mais stérile. Si au contraire il se vide de sa substance, il devient germe, puis moisson. Voilà le sens de la parabole du grain de blé. Comme une pièce de monnaie, cette parole à deux faces. L’une en lien évident avec le Christ dont la mort sera féconde pour rassembler tous les hommes qui le voudront, dans son Eglise. Et une seconde face qui nous concerne dont Jésus affirme : Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. En gros : celui qui aime sa vie, qui s'accroche à sa vie, en réalité est en train de se détruire ; celui qui cesse de s'y attacher permettra à son existence de déboucher sur la vie éternelle. Pas d’invitation au suicide donc, ni au masochisme… mais douce invitation à aimer la vie de Dieu et vivre ici‑bas selon Dieu pour vivre éternellement avec lui. Si dès aujourd'hui nous nous mettons à suivre Jésus, comme des passionnés qui s'accrochent à la chance de leur vie, comme des assoiffés qui ont trouvé la source, si nous servons, dans la paix, de toutes nos forces et de toute notre joie, Jésus et son message là où il nous a placés, quand "l'heure" sera venue, il nous placera là où il est, et nous saurons ce qu'est le sourire de Dieu : Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don