Accueil
"Seigneur, apprends-nous à prier" (Lc 11, 1-4)
Partager

"Seigneur, apprends-nous à prier" (Lc 11, 1-4)

Un article rédigé par Père François Lestang (50793) - RCF, le 5 octobre 2022  -  Modifié le 5 octobre 2022
Prière du matin "Seigneur, apprends-nous à prier" (Lc 11, 1-4)

"Seigneur, apprends-nous à prier"

Méditation de l'évangile (Lc 11, 1-4) par le père François Lestang

Chant final: "Notre Père" par l'Eglise Lyon Centre

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière.
Quand il eut terminé,
un de ses disciples lui demanda :
« Seigneur, apprends-nous à prier,
comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. »
    Il leur répondit :
« Quand vous priez, dites :
“Père,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne.
    Donne-nous le pain
dont nous avons besoin pour chaque jour
    Pardonne-nous nos péchés,
car nous-mêmes, nous pardonnons aussi
à tous ceux qui ont des torts envers nous.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation.” »

Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Comment vous adressez-vous à Dieu, dans votre cœur ? Si vous l’appelez « Seigneur », vous reconnaissez son autorité, tant sur vous que sur le monde. Si vous l’appelez « Eternel », vous affirmez qu’il dépasse nos limitations temporelles, qu’il ne change pas. Si vous l’appelez « Tout Puissant », ne serait-ce pas pour dire à quel point il est tout autre que nous, simples humains, dans sa puissance ? Mais peut-être l’appelez-vous d’une autre manière : « rocher », « bouclier », « source vive », « esprit »… Il y a tant de manières de s’adresser à Dieu.

Mais quand Jésus veut enseigner à ses disciples comment prier, le nom qu’il choisit de leur proposer n’est aucun de tous ceux-là, mais seulement celui de Père. Avant lui, le prophète Isaïe s’était exclamé « c’est toi notre père ! Abraham ne nous connaît pas, Israël ne nous reconnaît pas. C’est toi, Seigneur, notre Père ; « notre-rédempteur-depuis-toujours », tel est ton nom » (Is 63,14 ).

Dire à Dieu « Père » c’est nous situer dans un rapport de type familial, en appelant à la responsabilité de celui qui nous a engendrés, ou qui nous a adoptés comme ses propres enfants, pour que nous ayons la vie au sein de son intimité.

Saint Paul écrit, dans sa lettre à l’église de Rome, que Dieu voulait que son Fils unique devait être le premier-né d’une multitude de frères, et qu’il leur a donné l’Esprit même de son Fils, pour qu’ils puissent l’appeler « Abba », comme Jésus.

Dire que Dieu est Père, c’est confesser que je compte pour lui, puisqu’il m’a choisi comme son enfant. Mais c’est aussi être sûr que je peux compter sur sa présence, son autorité, son intervention pour les besoins essentiels de ma vie. Alors, en frère de Jésus, je peux me confier à Dieu ce matin, avec ma reconnaissance et tous mes besoins, matériels et spirituels.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don