Accueil
Sainte Rita: l'autre Bonne Mère
Partager

Sainte Rita: l'autre Bonne Mère

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 22 avril 2022  -  Modifié le 22 avril 2022
Vitamine C (Aix-Marseille) Sainte Rita à Marseille: l'autre "Bonne Mère"

On l’appelle la sainte de l’impossible ou encore la sainte des causes désespérées. Vous l’aurez reconnue, il s’agit de  Sainte Rita. Une sainte dont la vie est faite d’épreuves surmontées, de patience et de confiance en Dieu.
Une paroisse porte son nom dans le douzième arrondissement de Marseille.
Les fêtes de Sainte Rita et un pèlerinage ont lieu chaque année alors pourquoi Sainte Rita à Marseille? le Père Pierre Dumoulin nous en dit plus dans cette émission

c/Robert Poulain c/Robert Poulain

“Je peux descendre à n’importe quel moment dans ma paroisse, je vais rencontrer quelqu’un avec qui va s’établir un échange, j’ai une permanence le soir à 17h et c’est toujours plein”, explique Pierre Dumoulin, curé de Sainte Rita à Marseille.
Un curé particulièrement touché par la dévotion à la sainte dans sa paroisse où se croisent des personnes de tous horizons, de toutes origines, de tous milieux sociaux, et même des musulmans, s’étonne-t-il, “la Bonne Mère, je comprends que les musulmans la prient, après tout, elle est dans le Coran, mais Sainte Rita, non”.
 
Une sainte très populaire priée par tous, y compris les musulmans
 
C’est sans doute parce que tout le monde connaît Sainte Rita, pour les causes désespérées. Une sainte populaire qui habite la mémoire collective depuis près de six siècles. Une sainte dont la vie est impressionnante: épouse, maman, veuve, moniale, elle a su traverser les deuils et les épreuves dans une infinie confiance en Dieu. Des épreuves que nous connaissons aussi, et c’est sans doute cela qui la rend si proche.
La dévotion à cette sainte du XVè siècle, est née en raison de tous les miracles faits sur sa tombe. Il ne s’agissait pas de “grands miracles” mais de miracles qui embellissaient la vie, comme une vigne qui refleurit, des figues au mois de décembre…Des miracles très “terre à terre” qui créent des ponts vers Dieu.
 
Et à Marseille, Sainte Rita, comme ailleurs, rassemble dans la ferveur. “Je n’aurais jamais imaginé qu’une petite paroisse aux périphéries de Marseille, près de la Valentine, concentre autant de monde, explique Pierre Dumoulin, des gens viennent se jeter aux pieds de Sainte Rita avec souvent des problèmes insurmontables, des jeunes de 15/20 avec des maladies dégénératives, des parents qui n’ont pas vu leurs enfants depuis plus de vingt ans et qui viennent demander ce retour… je suis émerveillé par l'espérance qui accompagne toutes ces souffrances, il y en beaucoup pour qui je continue à prier pendant des mois tant ils m’ont touché”.
 
Un curé comblé qui souligne l’aide apportée par de nombreux paroissiens dévoués qui accueillent tous les jours et écoutent ceux qui en ont besoin. Ce qui fait constater à Pierre Dumoulin que “ce qui manque le plus dans nos églises c’est justement cet accueil où les gens peuvent parler à quelqu’un, trouver une oreille attentive, un mot de bienveillance”.
Quelque chose à cultiver et/ou redécouvrir!


Quant à Sainte Rita à Marseille, vous pourrez la fêter à Marseille le 22 mai ou encore partir en pèlerinage pour la re-découvrir du 26 septembre au 2 octobre prochains.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don