Accueil
Qu'est-ce que c’est, les JMJ ?
Partager

Qu'est-ce que c’est, les JMJ ?

Un article rédigé par Pierre-Hugues Dubois - RCF, le 30 juillet 2023  -  Modifié le 31 juillet 2023

Ce mardi 1er août débutent les JMJ de Lisbonne. Véritable "fête de la foi", les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent à chaque édition des centaines de milliers de croyants. Mais saviez-vous qu’il s’agit en fait d’un rassemblement annuel, partout dans le monde ? Le point sur cet évènement incontournable pour les jeunes catholiques. 

En janvier 2019 au Panama, plus de 110 00 jeunes étaient rassemblés autour du Pape François © Jean-Matthieu Gautier / Hans Lucas En janvier 2019 au Panama, plus de 110 00 jeunes étaient rassemblés autour du Pape François © Jean-Matthieu Gautier / Hans Lucas

 

15 avril 1984, dimanche des Rameaux. Sur le parvis de la place Saint-Pierre, près de 300.000 jeunes sont massés pour assister à une messe présidée par le pape Jean-Paul II, à l’occasion de l’année jubilaire de la rédemption. Sans le savoir, ils assistent à la première édition d’un concept devenu emblématique : les Journées mondiales de la jeunesse. 

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 


 

 

 

Alternance entre éditions locales et mondiales


Depuis, chaque dimanche de la fête du Christ Roi (mi-novembre) est l’occasion d’organiser un rassemblement diocésain à destination des jeunes catholiques. Puis, une fois tous les deux ou trois ans, un événement d’envergure internationale est organisé dans une grande métropole. Les JMJ de Lisbonne sont donc les 37è JMJ en tant que telles… bien que ce ne soit que les seizièmes de dimension internationale.

 

 

 

Une intuition de Jean-Paul II pour la jeunesse

 

En fondant les JMJ, le pape polonais voulait manifester sa confiance dans la jeunesse, lui qui avait exercé comme aumônier d’étudiants lorsqu’il était simple prêtre. Benoît XVI et le pape François ont poursuivi sur la lancée de leur prédécesseur, en apportant chacun leur touche, mais toujours avec le même concept : des jeunes, plus ou moins proches de l’Eglise Catoliques, venus de tous horizons, pour un temps de rencontre dans la fête et dans la prière. De source clairement catholique, les JMJ se veulent ouvertes à tous

 

 

 

 

Concrètement, comment ça se passe ? 

 

Lorsqu'elles sont de dimension internationale, les Journées mondiales de la jeunesse commencent par une semaine dans les diocèses du pays d’accueil. Les jeunes pèlerins sont accueillis dans des familles, et vivent au rythme des évènements organisés par les communautés locales. Puis, ils convergent tous vers la métropole où auront lieu les grands rassemblements pour le "festival de la jeunesse". Là, ils sont plusieurs centaines de milliers à vivre au rythme des célébrations avec le pape. 

 

 

 

Les jeunes réunis dans un même lieu pour le dernier week-end

 

Les JMJ s’achèvent par une veillée de prière, et une messe d’envoi avec le souverain pontife dans un champ immense, souvent un terrain militaire désaffecté remis en l’état pour l’occasion. Lors des JMJ de Rio, des inondations diluviennes avaient empêché les jeunes de converger vers le lieu prévu initialement… des crocodiles avaient même été vus à proximité du podium monté pour l’occasion. C’est finalement sur l’iconique plage de Copacabana que les trois millions de jeunes s’étaient rassemblés.

 

 

 

Un temps des Français


Lors des JMJ de Rio et de Panama, un temps des français avaient permis aux jeunes venus de l’hexagone de se rassembler ensemble. Pour les Journées mondiales de la Jeunesse de Lisbonne, la Conférence des évêques de France a décidé de décliner le format

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don