Accueil
RCF Quelles sont les trois vertus théologales ?
Partager

Quelles sont les trois vertus théologales ?

Un article rédigé par Pauline de Torsiac avec Laurette Duranel - RCF, le 24 octobre 2022  -  Modifié le 24 octobre 2022

Foi, espérance et charité. Ce sont les trois vertus théologales. Un triptyque qui doit guider les hommes et les femmes dans leur vie, à l’inverse des vices. À quoi servent-elles ? Réponses du Père Gérard Berliet, prêtre au diocèse de Dijon et formateur au séminaire interprovincial de Lyon.

Les trois vertus théologales, fresque de Raphaël ©Wikimédia commons Les trois vertus théologales, fresque de Raphaël ©Wikimédia commons

Qu'est-ce qu'une vertu ?

 

"Une vertu c’est une force, répond le Père Berliet, une force baptismale, qui s’inscrit dans le sacrement de baptême. Elle s’exprime en nous et manifeste l’activité de l’Esprit saint dans notre vie." On parle des vertus cardinales (prudence, justice, force et tempérance), qui sont "les vertus du bien-vivre", et qui existaient déjà chez les païens. Les vertus théologales, elles, "viennent de Dieu et nous conduisent à lui". On en compte trois : foi, espérance et charité.

 

Première vertu théologale : la foi

B. A. -BA du christianisme Les vertus théologales (1/3) La foi

"Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité." (1 Co 13, 13) Si la charité est la plus importante des vertus théologales selon saint Paul, c’est la foi qui en est la base. La foi, ce n’est pas seulement croire que Dieu existe et qu’il dit la vérité, c’est aussi lui donner sa confiance. "L’amour que j’ai pour Dieu va s’enraciner dans la confiance que j’ai en lui", complète le prêtre dijonnais.

 

Deuxième vertu théologale : l'espérance

B. A. -BA du christianisme Les vertus théologales (2/3) L'espérance

L'espérance, "c’est un cadeau de Dieu", sourit le père Gérard Berliet. Elle est liée à une promesse de Dieu, celle de l’accomplissement de la vie par-delà la mort. C’est en cela qu’elle est une force car "cette attente joyeuse d’une plénitude nous donne de la force, soit pour tenir dans quelque chose qui n’est franchement pas évident, soit pour faire face à la contradiction ou à des grandes crises", explique-t-il.

 

Troisième vertu théologale : la charité

B. A. -BA du christianisme Les vertus théologales (3/3) La charité

La troisième et dernière vertu, et non des moindres, est la charité. Aux yeux du prêtre, c’est "la plus parce qu’elle caractérise l’amour de Dieu". Contrairement à l’amour passionné où l’on tombe amoureux selon l’expression consacrée, la charité est une forme d’amour totalement gratuite et sans égoïsme. "C’est une manière de s’engager dans le lien avec beaucoup de prévenance pour la personne qui est en face, commente le père Gérard Berliet, c’est un don de Dieu". Et c’est en pratiquant cette charité de jours en jours, que "l’on devient progressivement à l’image de Dieu", conclut-il.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don