Accueil
"Que veux-tu que je fasse pour toi ? ..." (Lc 18, 35-43)
Partager

"Que veux-tu que je fasse pour toi ? ..." (Lc 18, 35-43)

Un article rédigé par Père Emmanuel Pic (50916) - RCF, le 14 novembre 2022  -  Modifié le 14 novembre 2022
Prière du matin "Que veux-tu que je fasse pour toi ? ..." (Lc 18, 35-43)

"Que veux-tu que je fasse pour toi ? – Seigneur, que je retrouve la vue"

Méditation de l'évangile (Lc 18, 35-43) par le père Emmanuel PIC

Chant final: "Ta Grâce" par le groupe Glorious

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Alors que Jésus approchait de Jéricho,
un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
    Entendant la foule passer devant lui,
il s’informa de ce qu’il y avait.
    On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
    Il s’écria :
« Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
    Ceux qui marchaient en tête
le rabrouaient pour le faire taire.
Mais lui criait de plus belle :
« Fils de David, prends pitié de moi ! »
    Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène.
Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :
    « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
Il répondit :
« Seigneur, que je retrouve la vue. »
    Et Jésus lui dit :
« Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »
    À l’instant même, il retrouva la vue,
et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu.
Et tout le peuple, voyant cela,
adressa une louange à Dieu.

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Pic

Cet homme aveugle, croisé par Jésus sur la route qui l’emmène à Jérusalem, fait partie des innombrables inconnus que le Christ a trouvés sur son chemin et qui disparaissent ensuite des écrans radar de l’évangile. Il rencontre Jésus. Cette rencontre lui fait du bien, elle le transforme intérieurement au point qu’il est guéri du mal qui le frappe. « Ta foi t’a sauvé », lui dit Jésus : l’histoire de cette rencontre, c’est une histoire de foi. Car la foi, c’est cela : rencontrer le Christ, ouvrir enfin nos yeux sur le monde qui nous entoure et sur nous-mêmes, et parfois aller jusqu’à nous mettre à sa suite en devenant son disciple, comme c’est le cas pour cet homme dont nous ne connaissons pas même le nom.

Plus tard, Jean, lorsqu’il rédigera son évangile, fera de cet épisode une allégorie de la vie de foi. Commencer par rencontrer le Christ, se laisser transformer par lui, et enfin le reconnaître comme celui qui est venu pour nous rendre la vue et illuminer notre vie : en ces quelques lignes peut se résumer l’histoire de tout croyant.

Voilà donc une histoire en apparence assez banale, puisqu’elle se répète en bien des endroits de l’évangile. Ici, pourtant, les évangélistes ajoutent une petite note personnelle : c’est la question que pose Jésus à l’aveugle : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

C’est la question la plus difficile. Elle ne concerne pas seulement Jésus. Qu’attendons-nous de Dieu ? Qu’attendons-nous des autres, qu’attendons-nous de la vie ? Pour y répondre en vérité, il faut descendre au fond de soi, aller chercher au plus profond notre désir le plus profond, et le présenter à Dieu dans la prière. C’est ce que l’aveugle a été capable de faire, et c’est pourquoi son désir a été exaucé. Ce n’est pas toujours facile, car cela oblige à se regarder tel que l’on est, et non tel que l’on devrait être. Mais c’est ainsi que l’on retrouve la vue, que l’on devient capable d’ouvrir les yeux sur soi-même. D’aveugle, on devient voyant, lucide.

Seigneur, comme l’aveugle de Jéricho, nous t’avons croisé sur notre route. Que cette rencontre change notre regard et nous rende capable de te présenter le désir caché au fond de nous-mêmes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don