Accueil
"Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?" (Mt 16, 24-28)
Partager

"Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?" (Mt 16, 24-28)

Un article rédigé par Gobilliard Emmanuel (Monseigneur) (57834) - RCF, le 5 août 2022  -  Modifié le 5 août 2022
Prière du matin "Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?" (Mt 16, 24-28)

"Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?"

Méditation de l'évangile (Mt 16, 24-28) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chant final: "Si quelqu'un veut marcher à ma suite" par le Choeur Cantemus Domino

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
« Si quelqu’un veut marcher à ma suite,
qu’il renonce à lui-même,
qu’il prenne sa croix
et qu’il me suive.
    Car celui qui veut sauver sa vie
la perdra,
mais qui perd sa vie à cause de moi
la trouvera.
    Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il
à gagner le monde entier,
si c’est au prix de sa vie ?
Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
    Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges
dans la gloire de son Père ;
alors il rendra à chacun selon sa conduite.

    Amen, je vous le dis :
parmi ceux qui sont ici,
certains ne connaîtront pas la mort
avant d’avoir vu le Fils de l’homme
venir dans son Règne. »

Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

Cet évangile peut nous paraitre dur. Jésus nous invite à renoncer à tout, à tout lui sacrifier. Cela nous fait penser à l’évangile où il est dit : « si tu ne me préfères pas à ton père, ta mère, tes frères et sœurs, tu n’es pas digne d’être mon discipline ». En fait ces pages d’évangile nous paraissent dures mais elles sont libérantes. Nous ne savons pas aimer, et croyant aimer l’autre nous lui faisons du mal en projetant sur lui toute nos attentes. Nous croyons aimer mais nous nous aimons nous même à travers l’autre. Jésus nous apprend à aimer comme lui, librement, de façon gratuite, désintéressée, pour le bien de l’autre et c’est pour nous source d’un grand épanouissement. C’est pareil dans l’évangile d’aujourd’hui. Un jour, rencontrant des célibataires souffrants de ne pas se marier, je leur ai demandé de renoncer à vouloir se marier, au moins pendant un an, de ne plus y penser, de vivre leur vie de célibataire, à fond, sans rêver une autre vie. J’ai reçu dans les mois suivant de très nombreux témoignages bouleversants de découvertes de vocations, de mariages en préparation, de joie retrouvée. Ils avaient renoncé à ce qu’ils imaginaient, à ce qu’ils fantasmaient un peu aussi, il se sont libérés et sont redevenus vivants. Evidemment, ils ont obtenu ce à quoi ils ont renoncé. Ils ont mis de côtés leurs obsessions, leurs angoisses, ils sont redevenus vivants, donc témoins, donc attirants, donc féconds. Les réponses les ont surpris, dérangés, bouleversés ou confortés, qu’importe, ils se sont rendus disponibles. Jésus nous demande de renoncer à notre vie, de cesser de nous regarder nous-même ou de fixer les problèmes comme s’ils étaient des montagnes. Les montages ont été déplacées par Jésus, les obstacles sont devenus des chances, et Jésus nous a fait participer à sa vie, la vraie. Renoncer à sa propre vie, c’est entrer dans celle de Jésus, beaucoup plus exaltante, beaucoup plus adaptée à ce que nous sommes. Il nous invite à regarder au loin, et croyez-moi, cela vaut le coup 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don