Accueil
"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, ..." (Jn 8, 21-30)
Partager

"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, ..." (Jn 8, 21-30)

Un article rédigé par Pasteur Corinne Charriau (50529) - RCF, le 5 avril 2022  -  Modifié le 5 avril 2022
Prière du matin "Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, ..." (Jn 8, 21-30)

"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS "

Méditation de l'évangile (Jn 8, 21-30) par la pasteur Corinne Charriau

Chant final: "Jésus" par le groupe Glorious

David-Zawila-UNSPLASH David-Zawila-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux Pharisiens :
« Je m’en vais ;
vous me chercherez,
et vous mourrez dans votre péché.
Là où moi je vais,
vous ne pouvez pas aller. »
Les Juifs disaient :
« Veut-il donc se donner la mort,
puisqu’il dit :
“Là où moi je vais,
vous ne pouvez pas aller” ? »
Il leur répondit :
« Vous, vous êtes d’en bas ;
moi, je suis d’en haut.
Vous, vous êtes de ce monde ;
moi, je ne suis pas de ce monde.
C’est pourquoi je vous ai dit
que vous mourrez dans vos péchés.
En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS,
vous mourrez dans vos péchés. »
Alors, ils lui demandaient :
« Toi, qui es-tu ? »
Jésus leur répondit :
« Je n’ai pas cessé de vous le dire.
À votre sujet, j’ai beaucoup à dire
et à juger.
D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité,
et ce que j’ai entendu de lui,
je le dis pour le monde. »
Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père.
Jésus leur déclara :
« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,
et que je ne fais rien de moi-même ;
ce que je dis là,
je le dis comme le Père me l’a enseigné.
Celui qui m’a envoyé est avec moi ;
il ne m’a pas laissé seul,
parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
Sur ces paroles de Jésus,
beaucoup crurent en lui.

Source : AELF

Méditation  Pasteur Corinne Charriau

Nous retrouvons le « Moi, je suis » de Jésus mais ici sans métaphore qui l’accompagne. L’identité de Jésus est centrale dans notre péricope et elle est mise en question par ses interlocuteurs : « Toi, qui es-tu ? ». En effet, ce que Jésus leur dit de lui est difficile à saisir comme par exemple lorsqu’il leur parle de son « départ ». Dans leur référentiel, ils pensent qu’il veut mettre fin à ses jours et se questionnent : « Est-ce qu’il va se tuer lui-même ? ».

Difficile pour eux d’appréhender le fait qu’en Jésus Dieu est présent ici-bas. Le nier, c’est refuser le salut, à moins que la foi ne vienne tout changer pour ne pas en rester à hauteur de péché et à des repères sans espérance.

Jésus leur parle du ‘croire’ », il leur parle de foi : « Si vous ne croyez pas que moi je suis ». Ce « Je suis » renvoie au Dieu de l’Ancien Testament lorsqu’il se révèle à Moïse au buisson ardent. Dieu est éternel, et en Jésus, éternel lui aussi, il nous ouvre l’Eternité, la vie avec lui pour toujours.

C’est difficile, pour la seule raison humaine, de comprendre la réponse de Jésus qui leur parle de sa relation au Père, faite d’obéissance et de communion. Dans la bouche de Jésus se manifeste la parole de Dieu. Ce ne sont plus par des signes que la foi commencerait mais c’est en écoutant Jésus. « Alors qu’il parlait ainsi, beaucoup crurent en lui. », c’est la dernière phrase que nous avons entendu de l’évangile aujourd’hui.

C’est au croire que nous invite ce texte aujourd’hui, à croire au dire de Jésus, en qui Dieu se fait encore toujours un chemin jusqu’à nous ici-bas pour toujours.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don