Accueil
Prière de Taizé: nous souvenir de celles et ceux que nous avons aimés
Partager

Prière de Taizé: nous souvenir de celles et ceux que nous avons aimés

RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
La prière des Frères de Taizé Prière de Taizé: nous souvenir de celles et ceux que nous avons aimés
Dans l'Apocalypse, l'image d'une foule innombrable peut nous aider à nous souvenir de celles et ceux que nous avons aimés, qui nous ont aidés à grandir dans la vie et dans la foi.
podcast image par défaut

À partir du mardi 17 mars et pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé. Le déroulement complet de la prière est disponible sur le site de Taizé.

 

CONFIEZ VOS INTENTIONS DE PRIÈRE AUX FRÈRES DE TAIZÉ - Les auditeurs de RCF sont invités à faire part de leurs intentions de prière, dont certaines pourront être lues à l'antenne. Toutes seront portées dans la prière par les frères de Taizé.
> Cliquez ici pour confier vos intentions de prière aux frères de Taizé

 

méditation de Frère benoît

Jean écrit : "Voici qu’apparut à mes yeux une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, de toutes nations, tribus, peuples et langues. Et tous se prosternèrent, la face contre terre, pour adorer Dieu." (Ap 7, 9-17)

Le texte que nous avons entendu vient du dernier livre de la Bible chrétienne, l’Apocalypse. C’est le livre le plus poétique du Nouveau Testament, avec beaucoup d’images et de visions qui nous parlent de la Résurrection dans une perspective souvent mystique.

Ici, la vision concerne l’Église comme multitude des élus. La foule immense adore Dieu et elle se tient devant l’Agneau - image souvent utilisée pour parler de Jésus, Agneau de Dieu. Le verset ajoute que tous tenaient "des branches de palmiers à la main", ce qui pourrait évoquer l’entrée de Jésus à Jérusalem, alors que la foule acclamait celui qui allait être condamné, mais aussi la liturgie juive de la fête des Tabernacles.

Ce qui est fort avec cette vision, c’est que la foule des croyants est présentée comme vraiment universelle : nations et tribus, peuples et langues. Pourtant, au moment où le livre de l’Apocalypse est mis par écrit, l’Église est encore très petite et elle subit durement la persécution. Cette universalité a deux aspects : dans l’espace, les peuples aussi lointains qu’ils soient sont tous concernés par cette Nouvelle Alliance ; dans le temps, ceux qui nous ont précédés sont inclus dans la foule innombrable.

Dans la liturgie dominicale du rite latin, on prie pour "nos frères et sœurs qui se sont endormis dans l’espérance de la Résurrection". L’image de cette foule innombrable peut nous aider à nous souvenir de celles et ceux que nous avons aimés, qui nous ont aidés à grandir dans la vie et dans la foi. Ces témoins continuent à nous accompagner d’une autre manière aujourd’hui. Grâce à eux et avec eux, nous ne sommes pas seuls.

 

Ce soir, le témoignage d’espérance nous est transmis via le site de RCF par Malala, de Madagascar, qui étudie en France pour son doctorat. Il y a un mois, le 15 mars, en même temps que le confinement a commencé, elle est tombée malade. Elle écrit : "C’était très dur parce que j’habite avec des personnes âgées que j’aide, en temps normal, pour des petites choses dans la vie quotidienne. J’étais censée leur faire les courses mais là, je devais juste m’isoler d’elles pour les protéger. J’ai ressenti quelque chose d’inhabituel et d’inconfortable : je me sentais inutile. "

Elle partage ensuite : «Alors que j’étais allongée sur mon lit, je me suis souvenue de ces moments de prière que j’ai eu le bonheur de vivre à la fin de l’année pendant la rencontre européenne de Taizé à WrocÅ‚aw. Et aussi de cette phrase : "Toujours en route, jamais déracinés"... Comment pouvais-je être toujours en route alors que j’étais isolée et clouée au lit ?! J’ai relu les méditations de frère Alois, j’ai relu ces phrases : "La prière est pour nous un chemin toujours ouvert … En confiant tout à Dieu, nous entrons dans une solidarité profonde avec notre prochain, nous nous unissons à la solidarité du Christ lui même qui souffre aujourd’hui avec celui ou celle qui traverse une épreuve. La prière nous met en route, elle nous rend responsable pour les autres et pour nous mêmes".

Alors, j’ai retrouvé la paix quand j’ai prié, pas seulement pour que moi, je guérisse mais pour toutes les autres personnes malades et qui souffraient certainement beaucoup plus que moi. Mes propres douleurs me faisaient me sentir en profonde communion avec toutes ces personnes. (…) Je me suis dit que certes, en ce moment, je suis clouée au lit – mais dès que je sortirai de cet isolement, je me tiendrai de nouveau prête à rendre service, à utiliser ma voix pour parler et chanter, à travailler pour me battre contre les injustices et à témoigner.
Aujourd’hui, je suis guérie et mon cœur est plein de reconnaissance, même pour des petites choses comme avaler la nourriture sans avoir mal à la gorge, parler sans tousser tous les deux mots, respirer sans avoir besoin d’un appareil ou autre … Des choses qui paraissaient tellement banales et évidentes avant mais qui sont, en réalité, de véritables cadeaux.»

 

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : RCF ASSURE UN SERVICE D'ÉGLISE - RCF vous propose de suivre en DIRECT : 
- Une messe quotidienne : de 11h à 11h30
- La messe dominicale : à 18h
- Le culte protestant : le samedi à 18h
Vous retrouvez le commentaire de l'Évangile du dimanche dans Enfin une Bonne nouvelle.
PRIER AVEC RCF - Pendant la durée de quarantaine, RCF assure la diffusion de : La Prière du matinLa Prière du soir et Le Psaume du jour. Le chapelet en direct de la grotte de Lourdes (à 15h30)
ET AUSSI : pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don