Accueil
Prière de Taizé: Marie nous apprend ce qu'est la confiance
Partager

Prière de Taizé: Marie nous apprend ce qu'est la confiance

RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
La prière des Frères de Taizé Prière de Taizé: Marie nous apprend ce qu'est la confiance
"Qu’il me soit fait selon ta parole." La réponse de Marie à l'ange Gabriel, que l'on médite lors de l'Annonciation, nous enseigne ce qu'est la confiance en Dieu.
podcast image par défaut

À partir du mardi 17 mars et pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé. Le déroulement complet de la prière est disponible sur le site de Taizé.

 

CONFIEZ VOS INTENTIONS DE PRIÈRE AUX FRÈRES DE TAIZÉ - Les auditeurs de RCF sont invités à faire part de leurs intentions de prière, dont certaines pourront être lues à l'antenne. Toutes seront portées dans la prière par les frères de Taizé.
> Cliquez ici pour confier vos intentions de prière aux frères de Taizé

 

méditation de Frère luc

En ce soir de la fête de l’Annonciation, nous retrouvons les auditeurs de RCF qui se joignent à la prière célébrée à Taizé. Voici quelques réflexions inspirée par l’évangile du jour.

"Qu’il me soit fait selon ta parole", répond Marie au messager de Dieu. Elle a reconnu et accueilli la confiance communiquée par la parole authentique de Dieu. Sans trembler ni hésiter elle acquiesce et s’engage au service de son projet. Par son ange, Dieu semble lui murmurer une salutation qui dit tout à la fois une bénédiction, une reconnaissance et une demande. Marie recueille cette inspiration dans son cœur en éveil. Dieu annonce aussi l’accomplissement de son règne de paix, de justice, pour que la vie de tous soit belle et féconde.

Les positions semblent renversées, le créateur de l’univers sollicite sa créature. Le libérateur d’Israël et maître de l’histoire, frappe à la porte d’un cœur humain pour y quêter l’hospitalité. Dieu se fait le plus petit, le plus dépendant. Il se met à notre merci. Il suspend son projet à notre adhésion et à notre soutien. Il fait de l’être humain son copilote.

Mais, venant de Dieu, cette demande est aussi la plus formidable source de confiance. Elle suscite audace et courage pour celle ou celui qui choisit de s’y appuyer. Marie est la première à accueillir le Christ. Elle nous est donnée comme prototype d’une communion de Dieu avec l’être humain. Par sa disponibilité active, elle ne limite pas le don de Dieu à ses capacités personnelles. Au contraire d’une volonté de maîtrise ou d’une résignation passive, sa mobilisation confiante et déterminée peut servir la vie qui se donne toujours neuve.

À la suite de Jésus, à la suite de Marie, Dieu attend notre oui pour venir dans le monde. Il n’a pas d’autre porte d’entrée, pas d’autre demeure. En lui répondant j’atteste que j’ai reçu sa confiance. Mon propre désir peut s’épanouir librement dans son espérance. Il rend possible une présence offerte mutuellement, un don de soi réciproque. Lui en moi, moi en lui.

Contre toute frilosité et repliement, le récit de l’Annonciation nous rappelle que la foi suscite une attitude résolument accueillante à la vie qui va s’élargissant au-delà de notre attente. Alors qu’un quart des habitants de notre planète sont, par la force des circonstances, reclus et privés d’activités et de loisirs, ne manifestent-ils pas leur soif d’espérance ? Ne sont-ils pas capables de reconnaître le sens profond de l’existence dans des solidarités, dans l’invention de signes de fraternité pour soigner, pour veiller les uns sur les autres, pour soutenir un espoir ?

Les personnes d’espérance pour aujourd’hui sont Stéphanie et Arnaud Guirouvet et leur famille. Nous remercions Stéphanie qui nous partage quelques nouvelles depuis leur confinement de Tassin-la-Demi-Lune (métropole de Lyon) : "Pour l'instant nous menons une vie très tranquille car nous sommes tous malades. Les premiers symptômes du virus se sont déclarés la semaine dernière chez Quiterie et petit à petit tout le monde a été touché. Nos deux dernières ont commencé ce matin. A priori personne n'a de forme grave, donc nous prenons soin de nous en attendant de nous rétablir. Comme les deux tiers de ses employés, Arnaud est en télétravail pour continuer à faire tourner sa société. Le dernier tiers travaille à l'atelier, les commandes sont prêtes, mais il n'est pas possible de livrer les clients qui ont fermé leurs portes... pas de livraison donc pas de règlement...

Voici quelques perles découvertes dans notre confinement :
- Lundi dernier nous avons maintenu en visioconférence notre réunion d'entrepreneurs chrétiens. Prier ensemble, partager, dire l'angoisse, le souci pour ses salariés, apprécier d'avoir nos familles réunies... Cette soirée, même par écran interposé, a été riche et importante pour notre équipe réunie autour de notre pasteur Béatrice.
- Le 19 mars, à l'Institution Saint-Joseph, la fête patronale était bien différente des autres années. D'habitude, avec les élèves, nous célébrons une messe, un temps festif dans la cour avec des échanges interclasses et des jeux. Cette année, le mot d'ordre de la direction était "pour la Saint-Joseph, à midi le 19 mars, on est tous ensemble." Chacun, élève, famille, professeur, personnel, était invité à s'arrêter une minute à 12h00 pour prier saint joseph, se recueillir, penser à toute la communauté. Grâce aux nouvelles technologies développées pour l'école à la maison, il était facile de prévenir l'ensemble de cette grande communauté.
- Depuis hier nous avons lancé un mur d'intention sur Padlett pour nous porter les uns les autres dans la prière. Il sera communiqué aux familles lors d'un prochain message.
- Il y a aussi les temps de joie en famille. Essayer de transformer le quotidien : nous avons dîné déguisés pour la Mi-Carême et le week end dernier toute la famille s'est mise sur son 31 pour un dîner "chic", invitation manuscrite et belle vaisselle de sortie ! Il y a les jeux de société, les duels entre Arnaud et ses fils aux échecs et au ping-pong. Notre Domitille se réjouit de tout ce temps dégagé pour sa créativité, elle s'enferme dans le garage pour peindre et créer jusqu'à plus soif. Nous avons récupéré notre fils aîné à la maison (pas si drôle de revenir réviser des concours sans dates chez papa et maman).
- Les activités scoutes continuent par mail : jeu de piste sur internet ! Et dès que nous irons mieux nous projetons une veillée et une nuit sous la tente... dans le jardin !
- Tous les soirs, notre prière familiale se fait autour d'un lumignon posé à l'extérieur de la maison."

 

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : RCF ASSURE UN SERVICE D'ÉGLISE - RCF vous propose de suivre en DIRECT : 
- Une messe quotidienne : de 11h à 11h30
- La messe dominicale : à 18h
- Le culte protestant : le samedi à 18h
Vous retrouvez le commentaire de l'Évangile du dimanche dans Enfin une Bonne nouvelle.
PRIER AVEC RCF - Pendant la durée de quarantaine, RCF assure la diffusion de : La Prière du matinLa Prière du soir et Le Psaume du jour. Le chapelet en direct de la grotte de Lourdes (à 15h30)
ET AUSSI : pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don