Accueil
Prier pendant le Carême avec les soeurs de Pradines.
Partager

Prier pendant le Carême avec les soeurs de Pradines.

RCF,  -  Modifié le 13 mars 2021
B. A. -BA du christianisme Prier pendant le Carême avec les soeurs de Pradines.
Après le jeûne, nous parlons aujourd'hui de l'importance de la prière en cette période de Carême avec Soeur Jean-Baptiste de la communauté bénédictine de Pradines.
Photo by Jordan Stewart on Unsplash Photo by Jordan Stewart on Unsplash

La prière est un pilier du Carême mais aussi de la vie monastique. Soeur Jean-baptiste, de la communauté bénédictine de Pradines dans la Loire nous en parle ce matin au micro de Pauline de Torsiac dans le b.a.-ba du christianisme.

 

La prière, un temps habité et non pas figé

"Ora et labora" , prie et travaille, un engagement fondamental de la règle de Saint-Benoît qui inspire les soeurs bénédictines de Pradines dont fait partie Soeur Jean-Baptiste. L'oraison est un temps vital pour elle, qui vit la prière comme un "détour dans le temps et dans l'espace pour rencontrer et être un moment avec Dieu le Père, avec le Christ, pousser par l'Esprit." C'est d'abord une rencontre dans laquelle "tous les sentiments humains peuvent se déployer". Soeur Jean-Baptiste définit la prière comme "une relation et une rencontre animées par la Parole et c'est le temps où on se laisse travailler par la grâce [...] c'est un temps qui est habité."

 Prier tout au long de la journée est un moyen de relire sa vie, de prendre du recul sur celle-ci mais aussi de déposer aux pieds du Christ nos journées passées ou à venir.  Des laudes aux complies, les prières liturgiques rythment la vie monastique. La prière personelle est également importante pour Soeur Jean-Baptiste, une prière "en lien avec le monde, en lien avec ce que nous vivons, en lien avec la vie fraternelle."
 

 

"Le Carême c'est un temps du désert, c'est comme les routes verglacées l'hiver, les pistes du désert, si elles ne sont pas sablées par la Parole et l'Esprit Saint c'est un peu dangereux."

 

La prière, pilier du Carême

La période du Carême, qui s'étend du mercredi des Cendres au samedi Saint, la veille de Pâques, est une belle occasion de prier davantage. En cette année de Marc, le Carême peut être une bonne opportunité de redécouvrir l'Évangile, par exemple. Un bon moment pour prendre le temps d'un face à face avec Dieu et se laisser pétrir par sa Parole. "Le Carême c'est un temps du désert, c'est comme les routes verglacées l'hiver, les pistes du désert si elles ne sont pas sablées par la Parole et l'Esprit Saint c'est un peu dangereux" explique Soeur Jean-Baptiste, qui voit la prière comme un "outil", une "vitamine D" pour avancer vers Pâques.

Pour la Soeur bénédictine avoir une vie de prière est une question de désir, il ne tient qu'à nous de nous y consacrer. "Si vraiment vous désirez prendre du temps, vous le prenez. Je crois qu'il ne faut pas être trop hypocrite envers soi-même et se dire au fond : "Quel est le véritable désir ?" et donc il faut oser demander la grâce de désirer ce temps de rencontre."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don