Accueil
"Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” ..." (Lc 6, 43-49)
Partager

"Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” ..." (Lc 6, 43-49)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 16 septembre 2023  -  Modifié le 16 septembre 2023
Prière du matin "Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” ..." (Lc 6, 43-49)

"Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” et ne faites-vous pas ce que je dis ?"

 

Méditation de l'évangile (Lc 6, 43-49) par la pasteur Nicole Fabre

 

Chant final: "Je veux vivre en toi, Jésus" par la communauté de l'Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ;
jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.
    Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit :
on ne cueille pas des figues sur des épines ;
on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.
    L’homme bon tire le bien
du trésor de son cœur qui est bon ;
et l’homme mauvais tire le mal
de son cœur qui est mauvais :
car ce que dit la bouche,
c’est ce qui déborde du cœur.

    Et pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” 
et ne faites-vous pas ce que je dis ?
    Quiconque vient à moi,
écoute mes paroles et les met en pratique,
je vais vous montrer à qui il ressemble.
    Il ressemble à celui qui construit une maison.
Il a creusé très profond
et il a posé les fondations sur le roc.
Quand est venue l’inondation,
le torrent s’est précipité sur cette maison,
mais il n’a pas pu l’ébranler
parce qu’elle était bien construite.
    Mais celui qui a écouté
et n’a pas mis en pratique
ressemble à celui qui a construit sa maison
à même le sol, sans fondations.
Le torrent s’est précipité sur elle,
et aussitôt elle s’est effondrée ;
la destruction de cette maison a été complète. »

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Tous les scandales révélés au cœur de l’Eglise viennent interroger en profondeur cette parole : « Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ». Je pense à Jean Vanier, mais il pourrait y en avoir bien d’autres. Nous lui devons de très beaux fruits, et des fruits sordides. Résultat d’un cœur partagé, d’une affectivité trouble. Alors, peut-être pouvant nous entendre le lien fait dans ce passage avec cette autre parole : « Et pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !”  et ne faites-vous pas ce que je dis ? » Invitation pressante de ne pas cesser de mettre en acte ce que nous entendons. Chaque jour. Nous n’en aurons jamais fini. Et personne ne peut se targuer de faire tout ce qu’il a entendu. Ce travail d’unification de nos vies, l’Esprit saint s’y attèle avec nous, en nous et pour nous. Les bons fruits ne suffisent pas à discerner ; Encore faut-il que nous ne nous arrêtions pas de tendre l’oreille, de discerner ce que nous voyons, et de laisser Dieu mettre en œuvre par nous et en nous ce que nous avons entendu.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don