Accueil
Plénière de la Conférence des Évêques de France : Mgr Yves Baumgarten évoque les principaux sujets
Partager

Plénière de la Conférence des Évêques de France : Mgr Yves Baumgarten évoque les principaux sujets

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire, le 3 novembre 2022  -  Modifié le 11 janvier 2024
3 questions à Mgr Yves Baumgarten - Début de la plénière d'automne à la CEF

Début ce mercredi de la session plénière de la Conférence des Évêques de France. L’évêque du diocèse du Puy-en-Velay, Mgr Yves Baumgarten se positionne avant le début des débats. 

 L'Assemblée plénière se déroule à Lourdes jusqu'au mardi 08 novembre. ©Pixabay L'Assemblée plénière se déroule à Lourdes jusqu'au mardi 08 novembre. ©Pixabay

Secouée par les récentes révélations d’abus sexuels présumés touchant Mgr Michel Santier, cette assemblée plénière d’automne s’ouvre sous haute tension à Lourdes. Les différentes communautés chrétiennes demandent des actes forts de la part de la Conférence des Évêques de France (CEF). En parallèle, le fonctionnement même de l’institution sera débattu pendant 5 jours. 

Accélérer la transformation de la CEF
 

Avant de partir, Mgr Yves Baumgarten s’est confié à notre micro. Invité ce matin de la rédaction, il incite sur la nécessité du changement des pratiques de la CEF. L’évêque du diocèse du Puy-en-Velay promeut un fonctionnement « plus décentralisé » en donnant davantage de pouvoir aux provinces et aux diocèses. En complément, il milite pour « plus de simplification et de lisibilité », une démarche qui passe par une « redéfinition des différents conseils et commissions » de la conférence. 


Ces changements profonds sont enclenchés depuis l’année dernière. Ils doivent servir à réformer le modèle actuel de fonctionnement de la CEF en vigueur depuis 2005. « C’est une structure encore jeune qui a besoin de s’adapter pour coller aux attentes d’aujourd’hui » explique Mgr Yves Baumgarten. Les discussions en sont encore à la définition des nouveaux objectifs, « il faut accélérer ».
 

Un plan triennal pour booster les dons
 

Autre enjeu : la collecte des dons des fidèles. En poste depuis 7 mois, le nouvel évêque du diocèse du Puy-en-Velay s’est penché sur le sujet. Selon lui, ils sont « satisfaisants  mais restent fragiles ». Un plan sur 3 ans sera débattu et approuvé à partir de ce samedi. Il doit donner des clés aux diocèses pour faire progresser les dons sur la période 2023-2025. Après un premier essai entre 2020 et 2022, la CEF souhaite continuer à développer cette ressource financière indispensable pour l’Église. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don