Accueil
Le partage, troisième pilier du Carême pour les chrétiens
Partager

Le partage, troisième pilier du Carême pour les chrétiens

RCF, le 27 mars 2019  -  Modifié le 9 février 2024
B. A. -BA du christianisme Pendant le Carême... Choisir de partager

Pendant les quarante jours que dure le Carême, les chrétiens, peut-être encore plus que d'habitude, sont invités à partager. Mais partager quoi ? De l'argent, du temps ? Et partager pour quoi ? Nicolas de Chézelles, directeur des parcours Alpha en France, nous montre que par le partage, c'est tout notre être qui se détourne de lui-même pour aller vers l'autre, cet autre différent, souffrant, dans lequel se reflète le visage du Christ.

Photo de Ev sur Unsplash Photo de Ev sur Unsplash

 Le Carême, un temps de partage. Les chrétiens sont appelés à redoubler de générosité et à faire preuve d'une attention particulière envers ceux qui souffrent. Pour Nicolas de Chézelles, directeur des parcours Alpha en France, le partage a 'une double dimension'. Il s'agit d'abord de donner une partie de ce à quoi on tient, 'ce qui va une petite gêne en moi', avec l'idée qu'un don véritable doit nous coûter, nous engager. Et aussi, le partage c'est ce qui nous met en relation avec l'autre. 'Une double dimension belle et puissante, d'une richesse infinie.'

 

LE CARÊME 2019 SUR RCF - Tout au long du Carême, RCF est à vos côtés pour vous permettre de vivre ce temps fort spirituel. Découvrez notre programmation spéciale.
> Cliquez ici pour en savoir plus

 

Que partager ?

Faire profiter un autre de son temps, accueillir quelqu'un chez soi, donner de l'argent à une association, rendre visite à une personne malade... et avoir cette joie de voir l'autre rendu heureux, transformé par ce partage. 'C'est extrêmement gratifiant !' Se désencombrer, être un peu plus attentif à l'autre, cela peut se faire tout au long de l'année. Le Carême peut être un temps privilégié pour faire le choix du partage.
 

L'amitié, le plus beau des partages

'Le premier des partages c'est l'amitié, le cœur, un regard, un peu de bienveillance, un petit peu d'attention.' Ainsi, choisir de passer du temps avec quelqu'un qui est seul, ou qui a besoin de compagnie, voilà qui revient à 'être dérangé, stimulé, provoqué à sortir de soi, de son confort, de sa préoccupation comme dirait le pape François auto-référencée'.
 

En quoi le partage nous prépare-t-il à pâques ?

Dans l'effort qu'exige le partage et la rencontre avec l'autre qu'il suscite, on ne peut que mesurer sa propre faiblesse, constater ce qui nous manque pour réellement aller vers l'autre, le comprendre et voir en lui le Christ. 'Se sentir pêcheur et se mettre en route pour devenir meilleur c'est ce qui nous est proposé dans la dynamique de Pâques.' Parfois en effet on ne sait pas qu'on est capable d'aller plus loin, on ne perçoit par toujours combien nous sommes 'capables de grandir en humanité'.

 

Que faut-il partager ?

Faire profiter un autre de son temps, accueillir quelqu'un chez soi, donner de l'argent à une association, rendre visite à une personne malade... et avoir cette joie de voir l'autre rendu heureux, transformé par ce partage. "C'est extrêmement gratifiant !" Se désencombrer, être un peu plus attentif à l'autre, cela peut se faire tout au long de l'année. Le Carême peut être un temps privilégié pour faire le choix du partage.

L'amitié, le plus beau des partages

"Le premier des partages c'est l'amitié, le cœur, un regard, un peu de bienveillance, un petit peu d'attention." Ainsi, choisir de passer du temps avec quelqu'un qui est seul, ou qui a besoin de compagnie, voilà qui revient à "être dérangé, stimulé, provoqué à sortir de soi, de son confort, de sa préoccupation comme dirait le pape François auto-référencée".

En quoi le partage nous prépare-t-il à pâques ?

Dans l'effort qu'exige le partage et la rencontre avec l'autre qu'il suscite, on ne peut que mesurer sa propre faiblesse, constater ce qui nous manque pour réellement aller vers l'autre, le comprendre et voir en lui le Christ. "Se sentir pêcheur et se mettre en route pour devenir meilleur c'est ce qui nous est proposé dans la dynamique de Pâques." Parfois en effet on ne sait pas qu'on est capable d'aller plus loin, on ne perçoit par toujours combien nous sommes "capables de grandir en humanité".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don