Accueil
"N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors..." (Mt 13, 54-58)
Partager

"N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors..." (Mt 13, 54-58)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 4 août 2023  -  Modifié le 4 août 2023
Prière du matin "N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors..." (Mt 13, 54-58)

"N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ? "

 

Méditation de l'évangile (Mt 13, 54-58) par le père Jean Marie Petitclerc

 

Chant final: "Aucun autre nom" par le groupe Glorious

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus se rendit dans son lieu d’origine,
et il enseignait les gens dans leur synagogue,
de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement
et disaient :
« D’où lui viennent cette sagesse
et ces miracles ?
    N’est-il pas le fils du charpentier ?
Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie,
et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ?
    Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ?
Alors, d’où lui vient tout cela ? »
    Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur dit :
« Un prophète n’est méprisé que dans son pays
et dans sa propre maison. »
    Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là,
à cause de leur manque de foi.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

              Dans un mois, ce sera la pré-rentrée pour tous les enseignants de notre pays. Je me souviens, animant cette année-là une journée pédagogique, d’une discussion en salle de profs : « Tu as vu … le directeur du collège a inscrit en 6ème Jonathan D. C’est le petit frère de François D. Tu te souviens, celui qui a mis le collège à feu et à sang voici trois ans … Prenons garde, chers amis … » J’étais consterné. Personne ne connaissait le petit Jonathan, et voici qu’on le revêtait déjà du costume du grand frère !

              C’est ce que nous raconte Matthieu dans ce récit du retour de Jésus à Nazareth. N’est-il pas le fils du charpentier et de Marie ? le frère de Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Ses sœurs sont de chez nous ! disent les habitants du village qui, croyant ainsi le connaître, se ferment à toute possibilité d’être surpris par lui. Nul n’est prophète en son pays !

              Il est en effet une manière de penser connaître l’autre en l’enfermant dans le statut de fils de … ou de frère de … Et cette pseudo-connaissance nous empêche d’accueillir la nouveauté de sa parole… nous empêche de nous laisser surprendre par lui. Combien il est important de se méfier des étiquettes, des préjugés ! En ce jour où je fête mon saint patron, Jean-Marie Vianney, rappelons-nous que beaucoup, au vu du milieu dont il était issu, pensait qu’il ne pouvait avoir les aptitudes pour être prêtre. Et voici qu’aujourd’hui encore le saint curé d’Ars est une référence pour les curés du monde entier !!!

              Soyons capables, lors des rencontres que nous allons effectuer aujourd’hui, de nous laisser surprendre par l’autre … Soyons attentifs à la nouveauté de sa parole. Et n’oublions pas qu’il est des représentations que nous nous faisons de Jésus qui nous empêchent de le découvrir présent aujourd’hui sous les traits du petit et du pauvre.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don