Accueil
Ne rien préférer à l'amour du Christ
Partager

Ne rien préférer à l'amour du Christ

Un article rédigé par Béatrice Soltner - RCF, le 8 février 2023  -  Modifié le 19 juillet 2023
Halte spirituelle, l'intégrale Ne rien préférer à l'amour du Christ

"Je suis rentrée au monastère et j'ai trouvé le bonheur ! "Sœur Hallel Marie a choisi de tout quitter pour le Christ. Elle consacre sa vie à la prière, au travail et à la vie fraternelle...

B.Soltner/RCF - Les religieuses bénédictines de la congrégation Notre-Dame du Calvaire à Bouzy-la-Forêt B.Soltner/RCF - Les religieuses bénédictines de la congrégation Notre-Dame du Calvaire à Bouzy-la-Forêt

"Nous ne sommes pas déconnectées du monde, pas du tout !" Les religieuses de la congrégation Notre-Dame du Calvaire fêtent leurs 400 ans cette année. Quel est le sens de la vie religieuse au XXIe siècle? Pour beaucoup il est difficile de concevoir que certains renoncent à faire carrière ou à fonder une famille. Ne rien préférer à l'amour du Christ, et mettre la prière au cœur de sa vie, qu'est-ce que ça apporte ? Réponses de Sœur Hallel-Marie, entrée au monastère de Bouzy-La-Forêt (Loiret) en 1984. 

 

Savons-nous écouter ?

 

Très jeune, sr. Hallel-Marie n'avait qu'une certitude : "Le désir de faire ce que le Seigneur attendait." Dans le secret, et l'intimité de la prière, elle demandait à Dieu "Qu'attends-tu de moi?". Il lui a fallu attendre et espérer une réponse. Mais même aujourd'hui, après plusieurs années de vie bénédictine, elle mène une vie "à l'écoute de la Parole de Dieu." L'écoute, c'est le premier mot de la règle de saint Benoît.

 

À la fois passivité et activité, l'écoute est aussi une mise en mouvement. "Tout le corps participe de l'écoute." À l'église, dans sa prière quotidienne ou devant un beau paysage, on peut entendre une parole qui nous est adressée en particulier. Pour sr. Hallel-Marie il s'agit chaque jour, de "s'éveiller avec la certitude que Dieu a une parole pour soi aujourd'hui".
 

Avons-nous le cœur ouvert à l'autre ?

 

Si le terme "combat spirituel" peut en effrayer plus d'un, Sr. Hallel-Marie nous parle en termes simples de l'ouverture du cœur. Si l'on a des relations conflictuelles avec quelqu'un, "c'est d'abord en soi qu'il faut regarder", dit-elle. Car "ce que l'on n'accepte pas chez l'autre c'est ce que l'on n'accepte pas en soi-même". Est-on toujours paisible, disponible intérieurement à l'autre? "Si l'on est disponible, vraiment dans l'Esprit saint, paisible, on accepte plus facilement un mot de travers, ou un reproche."

 

Sommes-nous enracinés dans l'amour ?

 

"S'enraciner dans le Christ, c'est découvrir que nous sommes plus que ce que nous voulons être." Né d'un homme et d'une femme, nous sommes "de Dieu, nous allons vers Dieu". Si l'on dit que nos racines sont plongées dans le cœur de Dieu, c'est que nous puisons dans "un amour fou, un amour infini d'un Dieu qui nous donne sa vie au jour le jour".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don