Accueil
RCF Monseigneur Aupetit, paternité et ministère de guérison
Partager

Monseigneur Aupetit, paternité et ministère de guérison

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 19 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Monseigneur Aupetit, paternité et ministère de guérison

Monseigneur Michel Aupetit nous parle de son nouveau livre : Paternité et cléricalisme, aux éditions Artège. De passage en Belgique, l'ancien archevêque de Paris témoigne de quelle manière le ministère de guérison et l'expression de son ministère a de l'importance pour l'avenir de l'Eglise.

©Tous droits réservés ©Tous droits réservés

Une rencontre chaleureuse. Priante. Dans la sacristie de la basilique de Koekelberg où il vient de célébrer l'eucharistie, l'ancien archevêque de Paris a accepté de prendre le micro pour ouvrir son coeur. Un exercice apprécié par cet ancien médecin originaire de Chaville, en région parisienne.  

 

 

Paternité et cléricalisme 

 

 

Une parution qui tombe à pic ! Un livre qui sort aux éditions Artège au lendemain de nombreux scandales et abus qui ont abîmé l'Eglise. Paternité et cléricalisme traite ce malaise du "cléricalisme", un mal à l'origine de situations désordonnées dans l'institution et la vie en communauté. Carriérisme pour les uns, autoritarisme pour d'autres, le terme choisi nécessite quelques explications ; le cléricalisme est la hantise par excellence des spécialistes de la "synodalité". 

 

 

Le cléricalisme, c'est quand la mission devient une fonction. 

 

 

Les choses sont claires, limpides. Monseigneur Aupetit ne conçoit pas la mission autrement que par les actions et le cheminement des 3 états de vie : laïcs, prêtres et consacrés. "La mission est avant tout un don reçu de Dieu !", rappelle-t-il à juste titre.  

 

 

Le ministère de guérison

 

C'était la raison principale de sa venue en Belgique : prêcher sur le thème de la guérison. Un thème cher au Renouveau Charismatique et un don à redécouvrir plus que jamais pour l'Eglise aujourd'hui ! 

 

 

La maturité dans la Foi, c'est lorsqu'on porte le message du Christ comme une oeuvre commune et non plus individuelle ! 

 

 

Pour celui que son père - pourtant anticlérical à l'époque de sa conversion - voyait transformé à son entrée au séminaire, "les gens attendent de l'Eglise qu'elle leur fasse du bien".  C'est cette mission que Monseigneur Michel Aupetit a reçue : porter avec tous les baptisés le message du Christ pour les souffrants ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le 16/17 © tous droits réservés
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
16/17

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don