Accueil
"Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant" (Mt 5, 38-42)
Partager

"Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant" (Mt 5, 38-42)

Un article rédigé par Père Arnaud Alibert (50463) - RCF, le 19 juin 2023  -  Modifié le 19 juin 2023
Prière du matin "Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant" (Mt 5, 38-42)

"Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant"

 

Méditation de l'évangile (Mt 5, 38-42) par le père Arnaud Alibert, rédacteur en chef au journal La Croix

 

Chant final: "Ubi Caritas" par la communauté de Taizé

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps- là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Œil pour œil, et dent pour dent.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ;
mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite,
tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice
et prendre ta tunique,
laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas,
fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ;
à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »

Source : AELF

Méditation Père Arnaud Alibert                  

Le discours sur la montagne nous dit quelque chose de la difficulté fondamentale de Jésus dans sa mission d’évangélisation. Jésus parle au beau milieu du peuple d’Israël. Il s’agit d’un peuple encombré de mémoire, de préceptes, de règlements et d’habitudes.

Ne le jugeons pas trop vite, nous sommes comme lui, nous aussi.

Jésus doit donc ouvrir des chemins nouveaux à Dieu dans un univers tout encombré. Certes, Jean Baptiste, que nous fêterons en fin de semaine, a déjà préparé le terrain ; si vous me permettez l’expression, il a déjà fait un peu le ménage pour laisser apparaitre l’essentiel. Mais cela n’a pas suffi.

Jésus, dans le texte de ce jour, est en butte avec la Loi. Avec une grande audace, il va la contredire, non pas pour l’abolir, mais pour donner d’en retrouver tout le suc. C’est ce qu’on appelle les antithèses, qui commencent par « vous avez appris qu’il a été dit » et qui rebondissent avec un « eh bien moi je vous dis ». Sous la plume de l’évangéliste Matthieu, il y en a 6.

Aujourd’hui, nous avons affaire à la première : « vous avez appris qu’il a été dit, œil pour œil, dent pour dent, et bien moi je vous dis de ne pas riposter au méchant »

Cela nous semble tout bonnement impossible. C’est pourtant par ce chemin impossible que Jésus veut nous faire passer.

Cet enseignement présuppose la foi. On sent bien d’instinct, un instinct de foi, que ce que Jésus demande là sera la loi dans son Royaume : sous le Règne du Christ, il n’y aura évidemment nulle vengeance possible.

Eh bien, la foi authentique, à laquelle il nous faut tendre est de penser que ce qui est à l’horizon de notre pensée doit en devenir le premier temps.

Pour le dire autrement, ce que nous aurions tendance à identifier comme un plafond est en réalité notre plancher. Nous sommes appelés à commencer notre journée, nos relations, et toutes nos actions et nos réflexions par-là : « à qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter ne tourne pas le dos. »

C’est le secret d’une journée réussie et d’une vie vécue à la lumière de l’Evangile.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don