Accueil
"Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie" (Jn 14, 1-6)
Partager

"Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie" (Jn 14, 1-6)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (57489) - RCF, le 13 mai 2022  -  Modifié le 13 mai 2022
Prière du matin "Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie" (Jn 14, 1-6)

"Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie"

Méditation de l'évangile (Jn 14, 1-6) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Je suis le chemin, la vérité et la vie" par l'ensemble Saint Jean

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu,
croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père,
il y a de nombreuses demeures ;
sinon, vous aurais-je dit :
“Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place,
je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi,
afin que là où je suis,
vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais,
vous savez le chemin. »
Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ;
personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

Si Jésus est l’Entier, la totalité de Dieu, s’il fait un avec le Père comme il le disait dans les évangiles de ce début de semaine… Si nous sommes, nous les disciples et les amis du Seigneur, unis et un avec lui… comme les sarments de la vigne ou les membres de son corps dont il est la tête…, ne sommes-nous pas aussi des éclats épars et morcelés ? Loin ? résistants à la grâce ? Et pourtant qu’il convient de rassembler pour donner ensemble à Dieu la plus large occasion de se faire connaître au monde entier ! Car c’est à l’amour, l’unité que l’on vit que le monde peut accueillir le témoignage de vie et de foi, le don de Dieu. Cela oblige de considérer les autres qui nous entourent… sont-ils amis ou ennemis ? frères ou étrangers… familiers ou menaçant… des nôtres ou à rejeter ? … Des pauvres types ou des « presque saints »…? Comment regarder les autres ? Comment voir en eux la présence de Dieu ? Les envisageons-nous comme un coffre-fort où Dieu a caché une part de son trésor ? Cherchons-nous sur les Visages de ceux qui nous entourent l’éclat de la grâce, dans leurs paroles un message signé d’un Autre. « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père » dit Jésus, autrement dit, autant de demeures que j’ai de frères, autant de frères qu’il y a d’humains sur la terre.

La part de l’autre que j’aime est celle qui vient de Dieu.

Le reste, … eh bien… je le supporte, comme l’autre supporte mes restes, mes débris, mes artifices. Ce que Dieu retient et qu’il m’appelle à examiner, c’est la part de moi-même qui aime. Car, lorsque j’aime, quelque chose me transcende qui ne vient pas de moi. Et c’est cela la définition même de la notion de « Connaître » dont parle l’évangile… ce n’est, en tous les cas, pas moins que cela. Ainsi compris, connaitre… me remet debout…. me met au monde… et me rend vivant avec les vivants.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don