Accueil
"Les JMJ, c'est un témoignage de foi rayonnante et heureuse " : l'album souvenir des jeunes savoyards
Partager

"Les JMJ, c'est un témoignage de foi rayonnante et heureuse " : l'album souvenir des jeunes savoyards

Un article rédigé par Anne-Charlotte de Becdelièvre - RCF Savoie, le 8 septembre 2023  -  Modifié le 11 septembre 2023
Vitamine C, en Savoie "Les JMJ, c'est un témoignage de foi rayonnante et heureuse " : album souvenir

Ils étaient plus de 80 savoyards à prendre la direction de Lisbonne cet été pour vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse. Deux semaines intenses de rencontres et de prières qu'ils ne sont pas près d'oublier ! Une expérience de foi forte sur laquelle ils reviennent au micro de RCF.

Les jeunes savoyards et burkinabés aux JMJ @Bruno Kemtoré Les jeunes savoyards et burkinabés aux JMJ @Bruno Kemtoré

​L’aventure des JMJ a débuté dès la montée dans le car après la bénédiction de Mgr Thibault Verny. Voire même quelques jours avant puisque une délégation venue du diocèse de Ouagadougou au Burkina Faso a rejoint les quelques soixante-dix jeunes savoyards pour le voyage.

Parmi les jeunes, Anthony, 27 ans attend ce moment depuis plus de deux ans, date du début de sa conversion. “J’ai vu les images des JMJ au Brésil et depuis tout enfant, j’ai l’image du pape que je voulais à tout prix rencontrer” ou encore Emmeran, 17 ans qui doit sa présence à la rencontre d’un prêtre lors d’une marche en montagne, la veille de la clôture des inscriptions.

 


Un seul car à deux étages emmène la joyeuse troupe vers Lourdes, première étape du “pèlerinage” jusqu’à Lisbonne. Un seul moyen de transport qui permettra de fédérer tout un groupe. Une cohésion déjà existante avant le départ grâce au travail mené par toute l’équipe d’organisation. Depuis septembre 2022, les jeunes ont été invités à se rencontrer au travers de messes, de temps de prière ou encore durant des randos Frassati aux quatre coins du département. 

 

 

Lourdes et Fatima, deux haltes pour cheminer sur le thème des JMJ

 

Marie se leva et partit en hâte, c’est le thème de ces Journées Mondiales, aussi débuter le voyage par deux lieux d’apparition mariale tombait sous le sens. “C’était indispensable, pour Matthias qui a déjà vécu les JMJ à Cracovie en 2016, on a croisé les premiers pèlerins qui prenaient la même direction que nous

 

Arriver dans ces lieux spirituels après de longues heures de bus, c’est une bonne entrée en matière" ajoute Victorine pour qui Fatima a été une grande découverte. “On se rend compte qu’on n’est pas seulement en visite. On découvre d’autres façons de vivre sa foi dans un autre pays”

 

Matthias, Ambre, Anthony, Emmeran et Victorine (de gauche à droite) ©RCF Savoie

 

Les jeunes ont gagné ensuite le sud du pays à Portimao pour une semaine de festival organisé par la communauté du Chemin Neuf. Quelques jours au rythme de messe quotidienne, de temps de prière, de conférences ou de louange. Entourés de 4 000 jeunes de 64 nationalités différentes, un avant-goût de ce qu’ils allaient trouver à Lisbonne. C’est aussi à Portimao que l'archevêque de Chambéry les a rejoint pour échanger. 

 

Mgr Verny “Les jeunes ne sont pas le futur de l’Eglise mais le présent” 

 

Les jeunes savoyards étaient présents parmi les 42 000 français réunis ensemble lors d'une matinée de témoignages. Pour Ambre, qui faisait partie de l’équipe d’organisation, "Se retrouver entre français permet de se rendre compte de ce que représente la jeunesse française. Pour Victorine, "Ca montre l’ampleur de la religion catholique et c’est assez dingue de voir qu’autant de gens croient en la même chose .

 

Après la messe du Pape avec un million de jeunes réunis au même endroit, les savoyards ont repris le chemin du retour. Le voyage ne s’est arrêté qu’en descendant du car.

 

Quoique…

Nombreux se sont déjà donné rdv en 2025 à Rome pour le jubilé !


 

 

Les JMJ, c’est pour dire qu’on peut avoir une foi rayonnante et heureuse” - Emmeran

 

"Je vis ma foi assez seul finalement. Connaître d’autres chrétiens ici à Chambéry, ça fait du bien. Je vais pouvoir partager avec eux maintenant" - Matthias

 

On a vécu une Pentecôte pendant quinze jours ! Tout le monde se comprenait. J’ai relu cet évangile et j’avais l’impression d’y être” - Victorine

 

On revient changé dans sa vie personnelle et religieuse, j’ai versé quelques larmes” - Anthony

 

Je suis le cœur comblé d’amour, la tête remplie de souvenirs. Alors maintenant comment m’engager pour l'Eglise et comment mettre en pratique cette foi qui bouillonne en moi et que j’ai envie d’exprimer ? ”- Ambre

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don