Accueil
« Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête » (Mc 3, 20-21)
Partager

« Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête » (Mc 3, 20-21)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger (50973) - RCF, le 20 janvier 2024  -  Modifié le 20 janvier 2024
Prière du matin « Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête » (Mc 3, 20-21)

« Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête » (Mc 3, 20-21)

 

Médiation de l'évangile par le Pasteur J.P. Sternberger

 

Chant Final : "Rien que pour aujourd’hui" par la Communauté de l'Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    Jésus revint à la maison,
où de nouveau la foule se rassembla,
si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
    Les gens de chez lui, l’apprenant,
vinrent pour se saisir de lui,
car ils affirmaient :
« Il a perdu la tête. »

Source : AELF

Méditation  Pasteur J.P. Sternberger

Mercredi, nous lisions la question de Jésus « Au jour du shabbat, est-il permis de faire du bien ? » rappelant qu’en grec « est-il permis ? » se dit exestin, le verbe qui a donné en français « exister ». 

C’est ce même verbe que nous lisons dans le texte de ce matin. Les proches de Jésus s’inquiètent de ce qu’il a perdu la tête, en grec, de ce qu’il existe.

Exister commence par le préfixe ex- qui signale qu’il y a là l’idée de sortir. Jésus qui demandait si on peut faire sortir du bien le jour du sabbat, Jésus serait, selon ses proches, en train de sortir de sa zone de confort et de se mettre en danger. Il existe. Il faut alors le protéger, le faire revenir à la raison, le faire revenir à la maison, à l’autre maison, celle qui n’est pas remplie par des gens de toutes sortes, des sortes de gens qui sortent de l’ordinaire, qui envahissent nos maison, nos rues, nos pays.

Lui fallait-il en effet prendre le risque d’aller au devant de tous ceux qui demandent toit, pain ou guérison, et parcourir la Galilée des Nations pour proclamer que le Royaume de Dieu était proche …? Lui fallait-il prendre le risque d’exister ?

Mais en ce temps où des gens aux mains paralysées siégeaient dans de silencieuses synagogues, Jésus n’allait pas rentrer de si tôt. Même mis au tombeau, il sortira le troisième jour.

Tu t’es mis, Seigneur, en danger pour nous, garde-nous aujourd’hui et qu’à notre tour, nous existions. Amen

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don