Accueil
"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles" (Lc 1, 39-56)
Partager

"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles" (Lc 1, 39-56)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 15 août 2023  -  Modifié le 15 août 2023
Prière du matin "Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles" (Lc 1, 39-56)

"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles"

 

Méditation de l'évangile (Lc 1, 39-56) par la pasteur Nicole Fabre

 

Chant final: "Marie, mère de Dieu" par la communauté de l'Emmanuel

David-Zawila-UNSPLASH David-Zawila-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    Marie dit alors :
« Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
    Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
    Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
    de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

    Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Deux femmes, dans le secret de ce que Dieu crée : rien de moins que sa propre venue dans le monde, pour partager la vie des humains, jusqu’au bout, pour se révéler, de façon définitive. Elisabeth écoute le tressaillement de l’enfant en elle et reconnait en Marie celle qui a osé faire confiance de façon unique, la mère de son Seigneur.

Quelle confirmation pour Marie, venant, qui plus est, d’une aînée dans la foi ! Monte alors en elle ce chant, qui dit l’inouï de la tendresse de Dieu, en reprenant des mots déjà portés par d’autres femmes avant elle. Pourtant, il y a une nouveauté radicale : elle célèbre le regard de Dieu sur elle. Il s’est penché sur elle, première d’une multitude après elle. Ce regard de Dieu est à l’inverse de nos propres regards : il élève les humbles, il répond aux affamés, se souvient de ses promesses pour les mener à bien. Il est aussi celui qui défait toutes nos richesses qui ne sont qu’injustices, aveuglement, violence. En cela il sauve en nous la vie, la vraie. Il renverse tout pouvoir qui fascine sans faire vivre. Oui, il modifie de tout en tout notre propre regard, comme celui de Marie. Ce bouleversement est signe de sa miséricorde : nous dégager des espérances trompeuses, voire mortelles, pour enfin nous faire vivre de cette miséricorde qui seule construit de vraies relations, durables, éternelles.

Esprit Saint, donne de nous établir sous ce regard de Dieu, aujourd’hui et chaque jour. Qu’il nous fasse exulter, à la suite de Marie, et qu’il nous transforme en profondeur.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don